Psaumes 1.3 – Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau

La définition de l’omniprésence est la capacité d’être présent en tous lieux ou en plusieurs lieux simultanément. C’est ainsi qu’est notre Dieu. Partout et en tous lieux. Qu’il est merveilleux de Le savoir là tout près de moi à cet instant où j’écris ces lignes, mais aussi auprès de toi qui est dans un autre endroit, que tu sois proche ou dans un lointain pays. Dieu est là, en tous lieux, à tout instant et cela est si bon.

Pourtant, être partout et en tous lieux, même si cela n’est pas en même temps, devient de plus en plus, une façon d’être dans le « monde chrétien ». « Je suis surbookée » est d’ailleurs un mot à la mode pour dire : « Je fais de tout et partout ». Oui, de tout et partout.

La Parole de Dieu nous dit qu’il y a un temps pour toutes choses (Ecclésiaste 3.1). Le Seigneur qui est omniprésent a pourtant établi des temps, des saisons : tout est bien synchronisé ! Quand le soleil se lève, la lune progressivement n’est plus visible. Quand le printemps arrive, les bourgeons commencent à sortir, manifestant ainsi la vie après cette période d’hiver.

Nous sommes des humains créés par Dieu et nous voulons pourtant souvent défier le temps. Dans la Parole de Dieu, il nous est souvent parlé d’arbres. Notre texte du jour par exemple nous dit : « Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, qui donne son fruit en sa saison ».

Etre plantée signifie que nous sommes enracinées (enracinées en Christ, enracinées dans la Parole de Dieu). Cela signifie également que nous ne courons pas en tous lieux. Nous ne pouvons être plantées qu’à un seul endroit. Etre stables. Dans ce monde sans cesse en mouvement, il nous faut devenir cet arbre planté afin de porter du fruit en sa saison.

Le Seigneur nous interpelle et nous dit : « Prenez du temps. Du temps pour venir vous ressourcer en Moi. Du temps, pour savoir où Je désire vous planter afin que vous portiez du fruit ». Il nous est important de nous recentrer sur Dieu et sur ce qu’Il attend de nous. Quelles doivent être mes vraies priorités ? Où Seigneur veux-tu que je porte du fruit ?

Les temps sont courts mes amies, alors arrêtons-nous un instant de courir dans tous les sens. N’oublions pas que le temps passé à autre chose que ce qui est dans la volonté de Dieu nous fera passer à côté des vraies priorités mais également des personnes avec qui Dieu voulait que nous passions notre temps.

Arrêtons-nous aux pieds du Seigneur, allons puiser nos forces pour assumer notre quotidien (famille, emploi) et attendons ses directives. Une fois qu’Il nous les aura données, demeurons en Lui et faisons ce qu’Il nous a demandé, sans nous en détourner et ce, même si nous sommes sollicitées.

Bonne réflexion.

Corinne
close

Ne manquez pas un encouragement !

Abonnez-vous et recevez directement dans votre boîte mail l'instant A.I.L.E.S
Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.