Jour : 3 janvier 2022

Beauté Vs crainte de l’Eternel

Le charme est trompeur, la beauté ne dure pas. La femme qui respecte le Seigneur, elle seule est digne de louanges. Proverbes 31:30 PDV

Je bénis Dieu de ce qu’il a fait de nous, femmes, des créatures merveilleuses, belles et pleines de charme. C’est une grâce. Réjouissons-nous et soyons fières de cela. Cependant, notre charme et notre beauté disparaîtront un jour. Nous devons en être conscientes. 

À cause de notre beauté, nous attirons des regards sur nous, nous recevons des paroles valorisantes, des éloges ; cela réjouit notre cœur. Nous faisons de cela même notre échelle de valeur, oubliant que notre valeur ne dépend pas de nous mais de notre créateur. C’est Lui qui nous donne de la valeur, c’est la femme qui craint l’Eternel qui mérite d’ être louée. En quoi donc consiste cette crainte de l’Eternel ? 

Craindre l’Eternel, c’est l’honorer, être à son service, à son écoute. Bref,  être à ses pieds comme Marie pour être nourries par sa bonne parole. Parole qui nous bonifie chaque jour et nous rend sensibles au Saint-Esprit. Elle nous pousse à désirer l’intimité avec Dieu.

Il a préparé pour nous de belles œuvres afin que nous les accomplissions et que nous soyons louées d’être des femmes de valeurs qui entrent dans son plan divin et bouleversent le monde de par nos actes qui l’honorent.

Le temps presse où les Femmes de Dieu doivent se mettre en marche pour accomplir ce à quoi elles ont été destinées et ce pourquoi elles doivent être louées. Il est temps d’élargir nos tentes. 

L’armée de Dieu est en marche, vous en faites partie.

Soyez bénies.

Grace

La lettre de Février 2022

ÉCRIRE À SELE

Cecilia, la mère de Sele, continue d’élever seule ses enfants dans la crainte de Dieu. Elle a aussi poursuivi son activité agricole sans son mari, mais avec l’aide de Sele et de ses frères et sœurs.

Pour certains enfants, le champ qui entoure leur maison est le seul endroit où ils pourront jamais aller, simplement parce qu’ils n’ont pas d’argent pour aller à l’école. Mais grâce à votre soutien, Sele peut aller à l’école. C’est un enfant heureux et très studieux, car il rêve d’un futur différent: «Un jour, je deviendrai un médecin. Je veux sauver des vies et aider les gens. Merci aux personnes qui m’aident à payer les frais d’école, que Dieu vous bénisse.»

Cecilia, la mère de Sele, continue d’élever seule ses enfants dans la crainte de Dieu. Elle a aussi poursuivi son activité agricole sans son mari, mais avec l’aide de Sele et de ses frères et sœurs.

Pour certains enfants, le champ qui entoure leur maison est le seul endroit où ils pourront jamais aller, simplement parce qu’ils n’ont pas d’argent pour aller à l’école. Mais grâce à votre soutien, Sele peut aller à l’école. C’est un enfant heureux et très studieux, car il rêve d’un futur différent: «Un jour, je deviendrai un médecin. Je veux sauver des vies et aider les gens. Merci aux personnes qui m’aident à payer les frais d’école, que Dieu vous bénisse.»

La lettre est à écrire en anglais avant le 15 février 2022.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

fr French
X
AILES

GRATUIT
VOIR