Psaumes 18.8 – La terre s’ébranle et chancelle, les fondements de ses montagnes se mettent à frémir, tout secoués par sa colère.

David, malgré tous ses combats, ses chutes, ses péchés n’a jamais douté de la fidélité de D.ieu. Il a traversé bien des épreuves, mais était toujours persuadé que la gloire de D.ieu, la délivrance sera la finalité de toutes choses, que tout concourrait à ceux qui aiment D.ieu. Et j’aime beaucoup ce psaume, la façon dont il a imaginé la manière dont D.ieu vient à son secours, tellement son amour est grand, et qu’on retrouve dans Matthieu 27.51. Et voici qu’au même instant, le rideau du Temple se déchira en deux, de haut en bas ; la terre trembla, les rochers se fendirent. Et je me souviens aussi d’une intervention de Freddy de Coster où il parlait du Saint Esprit de la même façon, un message qui me poursuit encore aujourd’hui, une colombe tellement attachée à nous, qui se bat, qui se déchaîne bec et griffes qui quelqu’un veut s’attaquer à nous.

Dans notre cheminement avec D.ieu, la délivrance est déjà prévue, nous pouvons la voir déjà en prémice dans notre esprit, dans notre témoignage intérieur, certaines peurs, certaines situations, certaines addictions sont plus longues que d’autres à être réglées, mais restons fidèles et dans la confiance que si nous remettons quelque chose à D.ieu, il agit, tel le lion de Juda décrit dans Apocalypse. Persévérons, refusons de retourner en arrière, D.ieu est puissant, mais il est aussi compassion et patient, il connait notre cheminement, il sait là où on est. Soyez bénies.

Corinne – France

Profil de l'auteur

Corinne - FRANCE
Corinne - FRANCE
Bonjour à toutes, je m’appelle Corinne, j’habite une jolie ville d’Alsace, tout à coté de Strasbourg, secrétaire médicale aux hôpitaux universitaire de Strasbourg à la retraite. Maman et mamie, respectivement de deux fils et de deux petites filles. Là je vis seule (avec ma chatte Noisette !!!) Je cherchais depuis longtemps ce cadre un peu hors norme, où j’ai trouvé une sécurité, une présence, où la différence de chacune est non pas un défaut mais une qualité, un cadre qui aide les gens à se relever, dans le quotidien pas seulement le dimanche, un lieu où peut grandir dans la vraie Parole de Dieu, où on voit la volonté des femmes à se soutenir pour un projet commun, la restauration, l’édification des autres. Donc j’espère être un vecteur de bénédiction aussi, pour l’utilité de toutes.
close

Ne manquez pas un encouragement !

Abonnez-vous et recevez directement dans votre boîte mail l'instant A.I.L.E.S
Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.