Ne pensez plus aux événements passés, Et ne considérez plus ce qui est ancien Esaïe 43.18

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 2 Corinthiens 5.17

Quand on lit cela et qu’on a accepté le sacrifice de Jésus à la croix, et reçu le baptême du Saint Esprit, on peut se dire : tout est ok maintenant, et pourtant beaucoup de Chrétiens sont dans la souffrance, voire le désespoir, ou bien ont abandonné Jésus, parce qu’ils n’ont pas reconnu son œuvre en eux. Comme les Juifs de l’époque, ils s’attendaient à une restauration, une délivrance rapide, mais non pas été partenaires avec Dieu.

Lorsque nous venons à Jésus dans un état vraiment très bas, c’est certes difficile de remonter, pourtant il y a des témoignages extraordinaires. Alors pourquoi pas moi ? Il nous faut comprendre que lorsqu’on est faible, ou fragile, l’ennemi qui a dominé sur notre vie ne se laisse pas faire, et que c’est difficile de passer d’un royaume à l’autre. C’est pourquoi l’apôtre Paul nous encourage à persévérer, non de façon intellectuelle, mais en laissant l’Esprit de Dieu agir en nous.

Et c’est là souvent le hic, nous avons établi des résistances, nous voulons contrôler, ne pas perdre nos repères, et souvent nous nous isolons. Et c’est le plan du diable de nous isoler, de ne pas être en contact avec d’autres frères et sœurs, parce ce que souvent nous avons un « masque du dimanche » et nous nous sentons mal à l’aise avec les choses du Seigneur.

Nous nous sentons même rejeté par lui, ce qui est faux, car il désire que nous soyons la même personne en toutes circonstances, la souffrance peut venir aussi du fait que le Saint Esprit agit en nous, désire nous faire prendre conscience de ce qui ne va pas, pour que nous en soyons libérées. C’est certainement pour ça que beaucoup abandonnent préférant garder leurs repères même si leur vie est médiocre.

Chacune a une histoire différente, des dommages plus ou moins grands, imaginez des parents qui ont un enfant handicapé ou trisomique, ils auront un amour et une attention plus forte pour lui, car il aura besoin de plus de soins et je pense que Dieu est comme ça. Prenons la décision que lorsque nous avons des moments d’intimité avec lui que l’Esprit est plus puissant que celui qui vient nous donner des pensées que nous n’en sommes pas dignes.

Corinne – France