Apocalypse 3.8 – …j’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer.

Quelle merveilleuse promesse. Quand le Seigneur nous dit cela, nous sommes si joyeuses et nous devenons très attentives à ce qui va se passer afin de ne pas manquer cette porte.

Puis, une porte s’ouvre et nous sommes enthousiastes, attendant avec impatience de voir la suite. Et puis, patatra, la porte se ferme. Nous restons avec des questionnements, des « pourquoi ». Aurions-nous mal compris ce que le Seigneur nous a dit ?

Après un certain temps, une nouvelle porte s’ouvre mais nous sommes souvent beaucoup plus prudentes dans notre façon de penser : la foi oui mais on ne sait jamais ! Pourtant, cette porte s’ouvre et s’ouvre encore et nous pouvons entrer. C’est la porte que Dieu a ouverte.

Mais l’autre porte, pourquoi s’était-t-elle fermée ? Le temps passe, nous sommes passées par la porte ouverte par Dieu et jouissons de ses bienfaits, puis un jour, nous apprenons « par hasard » que la porte qui s’était refermée était en fait un piège pour notre vie, une impasse et non une porte largement ouverte.

Je parle à quelqu’un aujourd’hui et la pensée que je voudrais laisser sur ton cœur en ce jour est celle-ci : si la porte s’est fermée, ne désespère pas ! Crois, car Dieu va t’ouvrir la porte promise en son temps. Ce qu’Il t’a dit, Il va l’accomplir.

Sois pleinement bénie.

Avec toute mon affection.

Corinne – EZ37M