Tite 1b-2 – Ceux que Dieu a choisis, j’ai été chargé de les amener à la foi et à la pleine connaissance de la vérité qui est conforme à l’enseignement de notre foi, pour qu’ils aient l’espérance de la vie éternelle. Cette vie nous a été promise de toute éternité, par le Dieu qui ne ment pas.

Lorsque je veux faire un tricot, j’achète la laine, mais aussi les explications qui vont avec, et j’avoue comme ça fait longtemps que je n’ai pas tricoté, je vais voir ma maman pour rattraper mes mailles perdues. Oui, parce qu’elle a beaucoup d’expérience, a beaucoup fait de travaux elle-même, comme la couture, le crochet, la broderie… comme toutes les mamans qui avaient plus de temps que nous.

Alors, nous avons aussi dans notre bible des modèles qui  vont nous amener à la foi, à la pleine connaissance de la vérité, comme Paul, qui nous donne des instructions pour notre vie de foi, comme David qui nous parle du cœur de Dieu, comme Josué qui était un bon leader, nous pouvons analyser les différents caractères des personnages historiques, la nature humaine, le cœur de l’homme ne change pas si ce n’est par l’intervention du Saint-Esprit.

Mais, nous devons aussi avoir des modèles contemporains, ne serait ce que pour nous aider à avancer dans la compréhension et la richesse de ce que Dieu veut nous enseigner pour nous personnellement. J’ai un jour rencontré, lors d’une évangélisation, une femme qui avait lu la bible en entier, parce ce que cela faisait partie de son programme à la fac, mais ce n’était pour elle qu’un outil pour ces cours. En tant que chrétien, il nous est possible aussi de mal interpréter certains passages, non pas parce ce que nous sommes bêtes, mais que l’Esprit de Dieu peut être mélangé à ce moment-là par d’autres pensées.

C’est pourquoi, il est bon d’avoir des partenaires pour étudier la Parole et son interprétation, de faire des études bibliques, des enseignements en parallèle. Car nous pourrons nous rappeler à ce moment là de ce que nous avons appris en plus, au niveau de l’époque, des circonstances, du plus que l’enseignant a rajouté. Bien sûr Dieu veut aussi nous parler au travers d’un passage, ou d’un verset, qui deviendra comme un rhéma, une révélation pour notre vie.

En fait, lors du culte dernier, le pasteur a parlé d’une boulimie spirituelle, et cela m’a beaucoup interpellée, car lorsque j’étais tombée malade, il y a deux ans, oui je faisais des enseignements, je commandais des livres, je ne voulais plus aller à l’église, plus voir personne, des grosses douleurs, mais je n’avançais pas trop, c’est quand j’ai commencé à avoir des contacts avec d’autres chrétiens, et que j’ai pu commencer à sortir, que j’ai pu commencer à guérir, donc c’est aussi un encouragement à rester dans l’unité, dans le contact, il y différentes façons de le faire, même malade, demandez à Dieu de vous guider, mais ne restez pas seule.

Avec mon amitié

Corinne Isabelle