Psaumes 126.1 : Cantique des degrés. « Quand l’Eternel ramena les captifs de Sion, nous étions comme ceux qui font un rêve ».

Le peuple d’Israël était en captivité à cause de sa désobéissance envers Dieu mais cet exil devait avoir une fin car la miséricorde de notre Dieu triomphe du jugement. Et ce psaume décrit la joie du retour en Terre Promise.

Nous vivons parfois dans les conséquences de nos désobéissances qui ont été pardonnées si repentance car notre Dieu est un Dieu d’Amour mais aussi de Justice. Cela est aussi pédagogique pour nous afin que nous réalisions la gravité de nos mauvais choix et je crois que dans cet exil spirituel, Celui qui nous aime est avec nous et nous conduit pas à pas vers le chemin de la Liberté.

Notre merveilleux Sauveur a accepté cet exil en quittant son ciel de Gloire pour une terre de misère, Lui le Juste afin d’être fait péché pour nous et que nous puissions vivre la Rédemption acquise à la croix.

Alors si nous vivons dans une situation qui nous fait souffrir à cause d’un mauvais choix, sachons que notre Dieu même dans les conséquences douloureuses de ce mauvais choix est avec nous. Si nous sommes parents, nous avons dû corriger aussi nos enfants pour leur bien mais quand la leçon a porté ses fruits, alors nous aimons les consoler. On parle souvent de Dieu comme un Père mais Il aussi un cœur de mère qui console comme le dit Esaïe 66.13 :  » Comme un homme que sa mère console, je vous consolerai. »

J’aime aussi ce passage de Jérémie où Dieu demande à son prophète d’acheter un champ alors que le peuple est emmené en exil, ce geste prophétise le Retour car notre Dieu est aussi un Dieu d’espérance !

Oui, il y a toujours une Lumière au bout du tunnel grâce à Celui qui est la Lumière. Notre Dieu est le Père parfait, le Pédagogue hors pair. Alors acceptons les conséquences de nos mauvais choix et Il nous aidera à les supporter et il se peut aussi qu’Il nous fasse la promesse d’en sortir comme ce fut le cas pour le peuple d’Israël en exil. Le Seigneur veut faire de nous des personnes matures, responsables qui vont Le glorifier. Puissent ceux qui nous entourent dire aussi : »L’Eternel a fait pour eux de grandes choses ! » Car un jour, nous vivrons aussi ce rêve d’être ce qu’Il veut que nous soyons et nous pourrons ainsi entrer pleinement dans son Dessein pour nous.

Alors faisons confiance à ce Dieu d’amour, de miséricorde, de justice, d’espérance, de consolation ! Et je pense aux paroles de ce chant : Si tu savais comme Il t’aime !

Sylvie