Actes 6.2 et 3 – …Il n’est pas convenable que nous laissions la parole de Dieu pour servir aux tables. C’est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes, de qui l’on rende un bon témoignage, qui soient pleins d’Esprit Saint et de sagesse, et que nous chargerons de cet emploi.

Nombreux sont les enfants de Dieu qui cherchent leur appel et ce, parfois désespérément.

En premier lieu, j’aimerais dire que vous n’êtes pas le fruit du hasard mais que Dieu en vous tissant dans le ventre de votre mère vous avait déjà choisie (Jérémie 1.5).

La seconde est que l’époque, la génération dans laquelle tu évolues est celle choisie par Dieu. Il ne s’est pas trompé de date. Tu es née pour un temps comme celui-ci.

Certaines me rétorqueront peut-être mais alors pourquoi je n’arrive pas à connaître exactement mon appel ou pourquoi je n’arrive pas à entrer dans mon appel ?

La première des choses c’est d’entendre cet appel. Cela porte bien son nom « APPEL ». Quand vous recevez un appel téléphonique par exemple, vous avez deux alternatives. Soit vous décrochez, soit vous laissez sonner. Si vous décrochez, vous allez prendre le temps d’écouter votre interlocuteur.

Avec Dieu, il en est ainsi, il nous faut prendre le temps de l’écouter.

Et quand nous avons écouté, pourquoi n’entrons-nous pas dans ce que Dieu nous a demandé.

Tout d’abord, j’aimerais dire que l’appel de Dieu n’est pas micro-ondes, mais c’est un cheminement, un pas après l’autre.

La deuxième chose est que souvent, nous courons derrière des serviteurs de Dieu afin d’entendre la confirmation de notre appel et Dieu fait grâce et le confirme mais ensuite, que faisons-nous ?

Si nous restons au stade de l’écoute, rien ne se passera.

Nous devons décider de nous lever et de répondre à l’appel de Dieu avec les éléments qui sont entre nos mains. Ce n’est peut-être qu’une petite graine mais il nous faut la planter.

Ensuite des enfants de Dieu s’étonnent de ne pas entrer dans leur appel car ils ont été appelés prophètes, pasteurs, ….

Tout d’abord, il est important d’accepter d’être formée que cela soit par des cours et/ou aux côtés d’un mentor. Si vous prenez Elisée, il fût aux cotés d’Elie, Timothée fut aux côtés de Paul, et les disciples aux côtés de Jésus. Serions-nous différentes ? ayant la science infuse ?

La Parole de Dieu nous encourage également à faire ce que notre main trouve à faire (Ecclésiaste 9.10) et ce, même si cela semble pour nous des tâches subalternes. Cependant, Dieu n’a pas le même regard que nous et ce qu’Il voit c’est notre fidélité à faire des petites choses et ce, afin de nous en confier des plus grandes (Luc 16.10).

Donc quand nous recevons l’appel, ne nous étonnons pas que des portes s’ouvrent sur des petites choses, des petits commencements. Demeurons fidèles dans ces choses et nous verrons Dieu nous ouvrir de nouvelles portes qui progressivement nous amèneront dans notre appel initial.

Je laisse ces quelques pistes à votre réflexion.

Excellente journée et bonne entrée dans votre appel.

Corinne – Centre Apostolique EZ37M