La libellule

PSAUME 106

Alléluia !

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! Éternel est son amour ! Ils le diront, les rachetés du Seigneur, qu’il racheta de la main de l’oppresseur,qu’il rassembla de tous les pays, du nord et du midi, du levant et du couchant. Certains erraient dans le désert sur des chemins perdus, sans trouver de ville où s’établir : ils souffraient la faim et la soif, ils sentaient leur âme défaillir.

J’ai une attirance spéciale pour les libellules, surtout celles qui ont les ailes transparentes ou bleues, et je me réjouis toujours lorsque j’en vois une près d’un point d’eau. Savez vous qu’elles naissent dans l’eau, comme les bébés qui débutent leurs vies dans l’eau du ventre de leur maman, qu’elles vivent à l’état larvaire se nourrissant de tout ce qui est à leur portée, un peu comme le placenta qui nourrit le bébé et comme nous qui avons été formé de la terre glaise, de la poussière. Cet état de larve n’est bien sûr que provisoire, la larve devient un bel insecte, bien maladroit au début, mais avec des vols spectaculaires, on dirait de petits bijoux près du lac, leurs ailes captant le soleil.

Alors bien sûr, cela peut nous faire penser à la naissance naturelle, à la nouvelle naissance, mais ma réflexion en ce début d’année, où bien souvent, nous avons fait le bilan, est que souvent nous sommes à la fois larve et libellule ; je dis cela parce ce que quelque fois cela nous arrive de chuter, de laisser le passé reprendre son droit, des émotions rouvrir des souvenirs douloureux et à d’autre moment nous sommes libres de voler, légères, épanouies, dans la lumière.

Ce que je voulais exprimer c’est que Dieu ne comptabilise pas  nos moments de fragilité, de vulnérabilité, nos ratés, nos barres placés trop hautes, je pense qu’il nous voit au travers de Son amour, qu’il voit notre cœur qui désire tant l’aimer, et qui est si maladroit, qui ne sait pas toujours le faire, qui ne sait pas toujours comment l’aimer comme Il le mérite, alors comme bonne résolution, bon perso j’en prends pas trop, mais cette année je veux juste dire à mon Dieu : apprends moi à t’aimer.

Avec mon amitié,

Corinne Isabelle

Profil de l'auteur

Corinne Isabelle
Corinne Isabelle
Bonjour à toutes, je m’appelle Corinne Isabelle, j’habite une jolie ville d’Alsace, tout à coté de Strasbourg, secrétaire médicale aux hôpitaux universitaire de Strasbourg à la retraite. Maman et mamie, respectivement de deux fils et de deux petites filles. Là je vis seule (avec ma chatte Noisette !!!) Je cherchais depuis longtemps ce cadre un peu hors norme, où j’ai trouvé une sécurité, une présence, où la différence de chacune est non pas un défaut mais une qualité, un cadre qui aide les gens à se relever, dans le quotidien pas seulement le dimanche, un lieu où peut grandir dans la vraie Parole de Dieu, où on voit la volonté des femmes à se soutenir pour un projet commun, la restauration, l’édification des autres. Donc j’espère être un vecteur de bénédiction aussi, pour l’utilité de toutes.
close

Pour nous les femmes !

Ne manquez pas un seul Encouragement !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Suite à votre abonnement, vous recevrez un mail pour confirmer celui-ci. N’oubliez pas de consulter votre boîte mail et éventuellement les spams.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr French
X
AILES

GRATUIT
VOIR