Des femmes chrétiennes engagées

Auteur/autrice : AILES Page 1 of 25

Comment être en bénédiction pour les autres et pour nous-mêmes ?

Message apporté par Christiane lors de notre rencontre AILES du 18 juin 2022.

L’instant Sophie

Soyez bénie.

L’instant Dominique

Soyez bénie.

Combattant dans la victoire sur le chemin des vainqueurs.

1 Pierre 5v8 : « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme »

Dès lors que nous avons décidé de donner notre vie à Christ et que nous naissons de nouveau, le diable devient automatiquement notre ennemi public numéro 1 car nous venons de rejoindre le bataillon des vainqueurs et le spectre qui pesait sur notre vie a alors changé de main. D’un spectre de méchanceté, il deviendra un spectre de triomphe et de victoire. Mais nous devons savoir que ce combat renforce nos muscles spirituels et participe à l’accomplissement de qui nous sommes dans le Seigneur.

Pour avoir l’assurance de la victoire, le Chrétien est appelé à combattre dans les règles. Pour ce faire nous devons connaitre qui est notre ennemi, les stratégies qu’il utilise dans son œuvre de destruction et qui nous sommes et les armes spirituelles à notre disposition.

L’ennemi rode autour de notre vie, notre foyer, notre profession, nos enfants, nos finances, notre ministère… cherchant nos faiblesses, les failles… afin de s’immiscer pour son œuvre de destruction massive, utilisant le mensonge, la ruse, la rage, la colère, la méchanceté…

Mais nous avons l’assurance de combattre dans la victoire, confiantes que nous avons avec nous le grand vainqueur qui a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix et par cette œuvre il nous assure sa sécurité car sa shékina plane sur nos têtes. Cependant, nous sommes appelées à jouer notre part en :

–        Demeurant sobre et en veillant. Un soldat ivre et dormant à son poste prépare un échec certain, non seulement pour lui-même mais pour l’armée car lorsqu’un Chrétien échoue dans un combat le corps du Christ en ressent les conséquences. Nous sommes appelées à la sobriété dans tous les domaines de notre vie afin que notre veille spirituelle soit effective.

–        Résistant avec une foi ferme. La foi constitue pour nous une muraille de sécurité contre les œuvres et les menaces du diable. Nous devons donc par le Saint-Esprit, éviter d’ouvrir une brèche dans notre vie qui donne accès à l’ennemi

–        Nous revêtant des armes spirituelles mentionnées dans Ephésiens 6v12-18 …

Que le Seigneur aide chacune de nous dans notre marche sur le chemin des vainqueurs.

Avec tout mon amour.

Armelle

N’écoute pas le calomniateur, l’accusateur, le diable.

Et l’Eternel Dieu dit : Qui t’a appris que tu es nu ? Gn3 :11

Avant que le serpent ne tente Adam et Eve, ils étaient nus et n’en avaient pas honte. Ils n’étaient pas gênés puisqu’ils n’en avaient pas conscience. Après avoir mangé le fruit de l’arbre défendu, leurs yeux s’ouvrirent, ils se rendirent compte de leur nudité et se sont cachés de Dieu.

Lorsque Eve a hésité à manger le fruit la première fois, le serpent lui dit : «Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal». Gn3 :4-5

Ce qui est intéressant, c’est que le diable disait « vrai » puisqu’en Genèse 3:22, L’Eternel Dieu dit pareil ou presque… : Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal.

Le problème n’est donc pas toujours la véracité des informations que l’on reçoit mais la source et l’esprit qui accompagnent ces informations.

La voix qui nous parle nous pousse-t-elle à nous rapprocher de Dieu et à créer la paix autour de nous ? Notre ennemi à tous c’est l’accusateur. C’est lui qui accuse et calomnie les frères chez les frères. Il va même devant Dieu pour nous calomnier et nous accuser Ap12 :10. Même si ce qu’il dit est vérifiable et avéré, il ne lui revient pas de nous donner des informations ou des motivations. Satan ne doit pas nous conseiller sur Dieu, nos frères et nos familles. La fin est toujours la discorde et la division.

Lorsque Dieu a demandé à Adam : « Qui t’a appris que tu es nu ? » Il semblait dire : « As-tu une source d’information autre que moi ? »

Combien de fois le serpent a-t-il ouvert nos yeux sur les défauts d’un frère à l’église ?  Combien de fois a-t-il révélé les erreurs du Pasteur ? Des parents, des proches ? des enfants ?  Il calomnie ceux à qui nous devons rendre ministère et ceux qui doivent nous conduire dans notre destinée. Même si ce qu’il dit est vérifiable et avéré, il ne lui appartient pas de nous donner des informations ou des conseils. Le résultat est très souvent des personnes qui s’éloignent sans raisons réelles ou qui prennent des précautions inutiles. 

Comme pour Eve, le calomniateur fonctionne avec 99% de vérité et 1% de poison mortel. Dans le cas d’Eve, le poison mortel a été : «Vous ne mourrez point». Nous savons tous qu’ils sont morts ce jour-là.

Repentons nous d’avoir écouté la mauvaise voix et soyons sages.

Que le Seigneur nous fasse grâce et nous délivre de la lèvre mensongère.

Fannie.

Où es-tu ?

« Mais l’Eternel Dieu appela l’homme, et lui dit: Où es-tu? » Genèse 3 : 9

Dieu sait tout, il est partout. Il ne te perd jamais de vue, il a toujours les yeux posés sur toi.

Pourquoi demande-t-il « où es-tu » ? Ne le sait-il pas déjà ?

Il ne cherche pas à savoir où tu es géographiquement. Mais il te demande parfois d’être honnête et de regarder où tu en es. Où en es-tu dans ton cœur ? Dans ton engagement ? Où es-tu vis-à-vis de ton appel, de ta mission ? Où es-tu en tant que témoin ? Es-tu une lumière cachée sous le boisseau ?« Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. » Matthieu 5 : 14-15

Dieu a des plans pour toi, il a des attentes, des espoirs. Il a mis à ta disposition sa Parole pour apprendre plus de lui et pour connaitre la marche à suivre. Il espère que tu suis les pas qu’il trace devant toi. Que tu le cherches à travers sa Parole. Que tu écoutes ce qu’il t’enseigne. Alors, es-tu toujours sur le chemin près de lui ?

Cornélia

Approchons-nous du trône de la grâce

« Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. » Hébreux 4:16 

Nous vivons une période transformée par la mondialisation et les nouvelles technologies.  De plus en plus de personnes se sentent seules et pourtant vivent en famille. Cela crée des souffrances inimaginables. Être assis côte à côte dans un silence occupé par les réseaux sociaux, la télévision ou les jeux vidéos. Que de souffrances, de douleurs au sein de nombreuses familles qui sont très souvent non exprimées mais subies. Les parents devant être des modèles pour leurs enfants ne jouent pas leur rôle correctement. Ils sont sur leur portable qu’ils ne quittent pas même lors des repas et autres activités familiales si celles-ci existent toujours. Les réseaux sociaux ont pris la place des activités familiales. Une façon de dire aux enfants fait ce que je te dis et non ce que je fais. A savoir , être un modèle c’est en tout, en parole et en action. La communication verbale est limitée au strict minimum informer et demander. Quelle tristesse !

Si toi parent, tu te reconnais dans cela sache que Dieu est fidèle et bon, miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté. (Exode 34:6) Malgré nos transgressions,  nos infidélités, Dieu demeure fidèle à sa Parole.

Humilions-nous donc sous la main puissante de Dieu : repentons-nous, detournons-nous de notre mauvaise voie et recevons la pardon de Dieu. Notre Dieu est amour, Il ne veut pas la mort du pêcheur mais sa repentance.

Approchons-nous donc de Dieu avec l’assurance d’obtenir sa miséricorde.

Sabrina

La solitude, si on en parlait

Partage de Sylvie lors de notre rencontre A.I.L.E.S du 26 février 2022.

Soyez bénie.

Que buvons nous?

La bible dit dans actes 20 :30 : « car il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entrainer les disciples après eux. »

Alors faisons un petit voyage dans la parole de Dieu, allons dans Genèse 30 : 37-39 ou il nous est conté l’histoire d’un drôle de stratagème mit en place par Jacob afin de se constituer un troupeau en paiement des années de labeur chez son beau Père Laban. Ce passage fait référence à des branches de peuplier, d’amandiers et de platane, mises dans l’eau des abreuvoirs, faisant que toutes brebis qui s’y abreuvaient, donnaient naissance à des agneaux tachetés ou rayés.

Dans la parole de Dieu, il y est très souvent fait mention des mots brebis ou agneau pour désigner les chrétiens, l’eau en référence à la Parole de Dieu, les bergers aux pasteurs qui conduisent le troupeau de Dieu.

Revenons donc à Jacob, qui, profitant de son statut de Berger, a décidé de se constituer un troupeau en abreuvant les brebis avec de l’eau dans laquelle il avait déposé ces fameuses branches. Ce qui ici nous fait penser, que cette eau dont il abreuvait les agneaux, bien qu’étant de l’eau de source, était altérée, afin de détourner les agneaux de leur troupeau d’origine. 

Résumons le ainsi : Jacob (le berger, le Pasteur) abreuvait les brebis avec de l’eau de source (la parole de Dieu), mais il y ajoutait des branches qui permettaient que les agneaux soient tachetés ou rayés. (Détournait la parole à son profit)

Mes sœurs, si nous revenons au verset de départ, la bible nous met en garde sur les faux prophètes ou les faux Pasteurs, qui enseignent des choses pernicieuses, de manière très subtile, afin de détourner les disciples. Il est donc impératif que nous apprenions à considérer ce qui nous est enseigné à la lumière de la Parole, en demandant au Seigneur de nous donner le discernement afin de pouvoir repérer les branches qui ont été ajoutées à notre eau. Nous avons été rachetées, il est de notre devoir de continuer à marcher dans la sainteté, comme des agneaux sans défaut et sans tache. (1 Pierre 1 :19) et donc pour ce faire, nous devons être sûre de rester dans le troupeau de Dieu, et de ne pas laisser de faux bergers ou encore des loups déguisés en brebis (Matthieu 7 :15) nous faire emprunter le mauvais chemin.

Il est devenu de plus en plus courant, surtout avec l’aide des multimédia, pour les chrétiens de suivre des prédications au lieu de prendre le temps de lire leur bible, je ne dis pas que cela est mauvais, mais comment saurons nous que ce qui nous est prêché vient effectivement de la parole de Dieu, n’a pas été détourné d’une façon ou d’une autre, si nous ne prenons pas la peine d’éprouver ce qui nous est enseigné à la lumière de la Bible, la Parole de Dieu ! 

Je nous repose alors encore une fois la question, que buvons nous donc ? je nous laisse ici à notre réflexion.

Que Dieu vous bénisse et vous garde.

Leyla

La Prière 

Voici donc comment vous devez prier: Notre Père qui es dans les cieux! Que ton nom soit reconnu pour sacré (Matthieu 6:9 NBS)

Pour une raison ou une autre, nous devons prier. Le verset du jour nous montre comment faire. Lorsque nous prions nous devons en premier lieu savoir que nous nous adressons à Dieu. Qui est-il pour nous ? Dieu est notre Père. En second lieu, nous devons être conscientes que notre Père est le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, celui qui occupe la plus haute fonction et place qui existe dans le ciel et sur la terre, c’est pourquoi nous devons sanctifier son nom.

Quel privilège pour nous, chrétiennes, d’être enfants de Dieu ! Ô mes bien-aimées le savoir devrait donc nous mettre en confiance, et nous encourager à lui parler. Notre père désire tant avoir une conversation avec nous chaque jour. Il est disposé à nous écouter et à répondre à toutes nos questions mais des fois nous ne savons pas comment lui adresser nos prières.

Jacques 3 : 4 nous dit « Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions ». Eh oui mes bien-aimées, le fait de connaître la personne à qui nous nous adressons devrait nous amener à exclure de nous-même certaines demandes et même bannir certaines habitudes.

Autant les désirs de ce monde nous emmènent à faire des prières qui n’honorent pas le Seigneur, autant les tribulations nous font oublier que lorsque nous prions nous devons le révérer.  Beaucoup d’enfants de Dieu se permettent de faire des demandes qui ne sont même pas en accord avec la nature de Dieu et d’autres se permettent de parler à Dieu avec un ton irrespectueux. Certaines d’entre nous osent même le « blâmer ». NON ! Dieu est notre père, nous devons le respecter, il est souverain, quel que soit ce qui nous arrive, nous devons garder en tête que lorsque nous nous adressons à lui, nous devons faire preuve de respect et d’humilité. Si, nous nous reconnaissons dans ces faits, méditons le verset du jour.

Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice.

Bonne méditation

Grace

Page 1 of 25

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

fr French
X
AILES

GRATUIT
VOIR