Auteur/autrice : Fannie - Cameroun Page 1 of 2

Fannie aime le Seigneur de tout son cœur. Son soupir est de voir la puissance de Dieu restaurer les vies et les villes en ruines.

Aider les autres

Ne crains pas

Confiance !

Dieu est fiable !

Réveille-toi bien aimée

Réussir

Le feu de l’épreuve

Jacques 1. 2-4 Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre,
afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien.

Il n’est pas toujours facile de se réjouir dans l’épreuve. Nous sommes plus
enthousiastes à affronter de nouveaux défis ; certainement parce que nous désirons nous améliorer ou parce que nous aimons explorer de nouveaux terrains. L’épreuve est différente d’un challenge parce qu’elle nous est imposée. Elle est amère et on ne peut l’ignorer. Elle suscite incompréhension, confusion et questionnements.

Lorsque nous sommes enfants de Dieu, l’un des objectifs de notre Père est notre transformation et notre maturation. Le Père est plus préoccupé par notre être que notre faire. Dieu privilégie toujours l’être intérieur au paraitre. Il veut un peuple mature à l’image de Jésus. Dieu veut une armée entrainée, prête, à la foi éprouvée qui pourra efficacement faire face à l’ennemi.

Si Dieu permet une épreuve, c’est parce que celle-ci nous forge et porte en sein un fruit. Face à l’épreuve nous nous examinons. Nous réajustons notre pensée, notre caractère, nos habitudes et notre mentalité. Face à l’épreuve, nous engageons notre foi. Le premier fruit de l’épreuve est la patience.

Même si nous avons toutes les promesses de la Parole de Dieu, Il nous faudra persévérer et attendre dans la foi et la prière l’intervention du Roi. C’est Lui le Maitre des temps et des circonstances.

Durant le temps de la patience, une transformation intérieure profonde et parfaite se met en place. Cette transformation est semblable à une purification. Elle produit toutes sortes de fruits selon les cas : l’humilité, la soumission, le la repentance, la réconciliation, le pardon, la consécration, la faim et la soif de la présence de Dieu…

Qu’elle soit causée par la méchanceté de l’ennemi ou le résultat de notre
désobéissance, le Seigneur tient à ce que toute épreuve nous rende entrainées, parfaites, accomplies et matures. Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que nous soyons tentées au-delà de nos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que nous puissions la supporter. Rendons grâce dans l’épreuve, un travail profond est en cours.

Fannie – Cameroun

La guérison du pays (3)

Psaumes 27.8 – Mon cœur dit de ta part : Cherchez ma face ! Je cherche ta face, ô Éternel !


Concernant le sujet de la restauration de nos nations, nous avons lu 2 chroniques 7:14 où L’Eternel nous interpelle et dit : « si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays. »

Nous réalisions que l’humilité et la prière étaient les deux premières clés pour la restauration du pays. Aujourd’hui, nous verrons qu’une vie de consécration constante et résolue de chacun est nécessaire. Le Père nous invite à chercher sa face et à nous détourner de nos mauvaises voies.

Chercher la face de Dieu peut signifier que nos yeux demeurent fixés sur Lui jusqu’à ce que sa faveur se manifeste. Un peu comme les yeux des serviteurs sont fixés sur la main de leurs maîtres, ou les yeux de la servante sur la main de sa maîtresse ;que nos yeux se tournent vers l’Éternel, notre Dieu, jusqu’à ce qu’il ait pitié de nous. (Psaumes123.1-2) Et que nos cœurs désirent ardemment un face-face avec le Père, les yeux dans les yeux. Non seulement pour reconnaitre nos fautes, mais aussi pour se ressaisir, se re-consacrer et Lui renouveler notre amour. Il s’agit bien de vivre une intimité profonde avec le Père où il y’a réconciliation et communication.

C’est dans cette intimité que le Père fait briller sa face sur nous personnellement mais aussi sur le pays. Il pardonne, manifeste sa miséricorde et fait grâce.

L’Eternel semble s’exprimer ainsi : « Je leur dis : Rejetez chacun les abominations qui attirent ses regards, et ne vous souillez pas par les idoles de l’Égypte ! Je suis l’Éternel, votre Dieu. » Ezéchiel 20 :7
Et le Père attend de nous cette réponse : « O Dieu ! tu es mon Dieu, je te cherche ; mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi, dans une terre aride, desséchée, sans eau. » Psaumes 63:1

Lorsque nous tournons vers Lui les regards, dans la prière, la louange, le jeune, la méditation de la Parole, la communion fraternelle, nous sommes restaurés et rayonnants de joie.

Chercher la face du Père, c’est soupirer après son ardente miséricorde, sa volonté et sa faveur sur le pays. Le Saint-Esprit Lui-même nous soutient, nous fortifie et nous affermit alors que nous décidons de nous re-consacrer à l’Eternel.

Que le Seigneur fasse briller sa face sur le pays. Amen.

Fannie

Lève-toi !

Extrait de notre rencontre AILES du 03 septembre 2022 sur le thème LEVE-TOI !

Soyez bénie.

La guérison du pays (2)

Psaumes 34.6 – Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, et il le sauve de toutes ses détresses.


Cette promesse révèle le cœur profond du Père. Il nous a envoyé le Seigneur
Jésus-Christ pour nous sauver du malheur. Le Père désire ardemment sauver le monde de la détresse ; celle que nous nous sommes imposée par nos mauvais choix ou celle que le l’ennemi nous impose.

Nous avons vu précédemment que le Seigneur appelait son peuple à
l’humilité. Aujourd’hui, nous verrons que la prière est la deuxième clé pour la guérison des nations. 2 Chroniques 7 :14 dit « si mon peuple sur qui est
invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de
ses mauvaises voies, -je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché,
et je guérirai son pays. »

Il faut prier et prier sans cesse. Le sujet de la prière est vaste, complexe et
simple en même temps. C’est par la prière que l’homme entre en contact avec Dieu et communique avec Lui. Puisque nous sommes ouvriers avec Dieu, échangeons constamment avec lui afin de recevoir les instructions et la force pour œuvrer.

La prière aide à verbaliser nos craintes, nos peurs et nos frustrations face à la
situation actuelle. Présenter ses inquiétudes au Seigneur nous permet de
recevoir sa paix. En verbalisant nos désirs et nos souhaits pour le pays, cela
donne l’opportunité au Seigneur de nous encourager, de nous orienter et de
nous conseiller.

Prier démontre également notre dépendance à Dieu. Et IL aime cela. Cela lui
donne la latitude d’agir sur le pays. De plus, lorsque nous prions avec persévérance pour nos nations, nous créons un contact direct entre le ciel et
la terre. La guérison et les bénédictions peuvent couler sur le pays, les anges
sont relâchés et peuvent combattre pour nous ; le royaume de Dieu étend ses
limites et son autorité sur le territoire.

Dès le moment où nous nous rendons disponibles, le Saint-Esprit mettra un
fardeau sur nos cœurs. Certains prieront pour les autorités en place, les
relations internationales, la repentance des futurs chrétiens, la jeunesse,
Israël, le réveil, la manifestation des dons, la protection du peuple de Dieu ou encore le retour du Maitre.

Les prières de chacune comptent.

Fannie

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

fr French
X
AILES

GRATUIT
VOIR