Des femmes chrétiennes engagées

Auteur/autrice : Fannie - Cameroun

Fannie aime le Seigneur de tout son cœur. Son soupir est de voir la puissance de Dieu restaurer les vies et les villes en ruines.

Heureux le Peuple dont Yahvé est le Dieu !

Luc 1.45 – Heureuse celle qui a cru, parce que les choses qui lui ont été dites de la part du Seigneur auront leur accomplissement.

Cette parole a été adressée à Marie, la mère de notre Seigneur Jésus, alors qu’elle portait en son sein un miracle. Elle rendait visite à sa cousine Elisabeth, qui, elle aussi, vivait une grossesse hors du commun. Les deux cousines étaient émerveillées et émues face la puissance de L’Eternel. 

Elisabeth était stérile et avancée en âge. Son époux, Zacharie, priait continuellement afin qu’elle puisse enfanter. L’Eternel a répondu favorablement aux prières du couple et a envoyé sa Parole par l’ange Gabriel. La parole déclarait qu’Elisabeth enfanterait un fils. Celui-ci, grand devant le Seigneur, serait un sujet de joie et d’allégresse pour plusieurs.  Gloire au Seigneur ! La Parole de Dieu a brisé et humilié les barrières de la stérilité et de l’âge puisqu’elle s’est parfaitement accomplie. 

Marie, elle, a vécu un miracle tout différent. Elle a eu dans ses entrailles un enfant sans semence humaine. La semence qui a produit cet enfant était une Parole de Dieu embaumée de l’Esprit-Saint. Gloire au Seigneur ! La Parole de Dieu a été au-dessus des lois naturelles puisqu’elle s’est parfaitement accomplie.

Sarah, Rebecca, Anne, Jacob, Salomon et d’autres ont expérimenté la puissance de la promesse de l’Eternel. 

Aujourd’hui encore, nous pouvons faire confiance en ce que Dieu nous dit dans le lieu secret. Ce que notre Père nous révèle est digne de foi. Nous pouvons croire en sa promesse. Amen. Notre Père n’est ni limité par le temps ni contraint par des lois et considérations humaines. Il est Dieu et ce qu’Il veut, Il l’accomplit. 

Comme David, continuons de nous confier au Père le jour où nous avons peur (Psaumes 56.4) et attendons avec silence que le Seigneur envoie sa Parole. Cette Parole que Dieu a parlée sera notre assurance. Elle nous guérira et nous délivrera. Elle sera du miel à notre palais (Psaumes 119.103). L’ennemi ne pourra ni la traverser ni la contrecarrer. La promesse est pour nous un puissant bouclier et une cuirasse parfaite (Psaumes 91.4).  

Même nos circonstances et nos réalités n’ont pas la capacité de freiner l’accomplissement de la promesse. Crois seulement et tu verras la Gloire de Dieu. Courage !

Fannie – Cameroun

A qui le dernier mot ?

Néhémie 13.2 –  Mais notre Dieu changea la malédiction en bénédiction.

Combien d’entre nous sommes fatiguées par le poids de la malédiction ? Des paroles négatives sur nous ou encore des alliances démoniaques contractées en notre nom et à notre insu. Tout cela nous empoisonne l’existence. Pourtant secrètement ou inconsciemment nous avons adopté l’anormal. Fatiguée de lutter et d’espérer ?   

Il ne devrait pas en être ainsi mes sœurs. Nous pouvons sortir de ces spirales destructrices. Le Seigneur Jésus n’est-il pas mort pour cela ? Lui dont la condition était celle de Dieu, s’est dépouillé et a pris la condition d’esclave afin de payer la rançon de nos vies. Dieu se serait-il humilié pour rien ? Galates 3 nous rassure que Christ s’est fait malédiction pour nous afin que nous héritions de la bénédiction d’Abraham.

Tout ira bien. Sois encouragée ! Garde espoir, nourris ta foi et aie confiance en L’Eternel. Il nous aime d’un amour brulant. Tout comme un parent terrestre, Il ne supporte ni la douleur ni la tristesse de son peuple.

L’histoire d’Israël parle d’un roi –celui de Moab- qui avait ordonné à un devin –Balaam- de maudire Israël. Balaam avait essayé trois fois de déclarer des paroles maléfiques sur le peuple de Dieu. Toutes ces tentatives s’étaient soldées par un échec cuisant. La main de Dieu était derrière cet échec. (Il a même fait parler une ânesse afin de réduire à néant le projet de l’ennemi).

Alors qu’Israël était destiné à être maudit, c’est le contraire qui arriva : oui ! Israël a été comblé de précieuses bénédictions ! L’Eternel changea la malédiction en bénédiction.

Le roi de Moab a confessé qu’il était effrayé par ce peuple sorti d’Egypte. Il a même qualifié Israël de peuple puissant couvrant toute la surface de la Terre.

Si l’ennemi et ses agents s’acharnent contre nous, c’est bien parce que nous sommes le peuple que Dieu chérit. Nous sommes le peuple puissant de Dieu. Nous sommes, chacune, la prunelle des yeux de Dieu. L’occultisme et la divination – sous toutes leurs formes – ne peuvent rien contre nous au Nom Jésus-Christ. Amen.

La malédiction n’est pas notre identité. Si celle-ci semble dominer dans nos vies, alors, Dieu qui ne sommeille ni ne dort, est à l’œuvre pour faire justice et restaurer la vérité. Demeurons attentives. La bénédiction est notre partage. Et C’est L’Eternel qui a le dernier mot.

Fannie – Cameroun

Un cœur tout neuf

Ezéchiel 36.26 – Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair.
 

Nous est-il déjà arrivé de nous sentir impuissant ou inquiet à l’écoute d’expressions telles que « sanctification », « marcher par l’esprit », « porter du fruit », « pardonner » ? C’est normal.  Nous sommes souvent très conscients de nos faiblesses et de notre incapacité à manifester le caractère de Christ.

L’éducation et les expériences vécues ont créé des dysfonctionnements dans nos âmes, nos manières de faire et de penser. La marche avec Christ devient pénible si nous ne comptons que sur nos efforts personnels ou si nous nous appuyons uniquement sur nos performances. Or, notre capacité vient de Dieu (2corinthiens 3.5).  

Le Seigneur Jésus est avec nous tous les jours et souhaite être partie prenante de notre croissance spirituelle. C’est pourquoi il promet de nous donner un cœur et un esprit nouveaux. Ce cœur nouveau est sensible au cœur de Dieu. Il entend les battements du cœur de son Seigneur, vit les peines et les joies de son Dieu. C’est un cœur intéressé aux choses d’en haut et désintéressé de la séduction du péché.  C’est un cœur qui se réjouit de servir son Maitre.  

Ce cœur et cet esprit nouveaux nous donnent la capacité de réagir à la voix de Dieu, à ses désirs et à ses paroles. C’est cela aussi marcher par l’Esprit.  C’est en marchant par l’Esprit que nous éteignons les œuvres de la chair.  Le passage qui suit notre verset principal indique que L’Eternel promet de mettre en nous son Esprit, afin que nous suivions ses prescriptions et marchions selon ses lois.

Désirons et prions ardemment pour notre croissance spirituelle. Désirons et prions pour un esprit d’obéissance. Choisissons d’obéir. Même si nous sommes nées de nouveau et baptisées du Saint-Esprit depuis longtemps, il est légitime et possible de demander au Seigneur un cœur et un esprit nouveaux. Nous pouvons demander au Seigneur d’être rempli à nouveau de son Esprit-Saint. Il le fera, c’est son désir.

Fannie

Prier dans les temps difficiles

Qu’entre le portique et l’autel Pleurent les sacrificateurs, Serviteurs de l’Eternel, Et qu’ils disent : Eternel, épargne ton peuple ! Ne livre pas ton héritage à l’opprobre, Aux railleries des nations ! Pourquoi dirait-on parmi les peuples : Où est leur Dieu ? Joel 2:17

L’actualité qu’on observe ces jours éveille certainement en nous plusieurs questions. On peut par exemple se demander comment prier. Effectivement tout va vite. L’ennemi multiplie ses frappes car il sait qu’il n’a plus beaucoup de temps.

Le Seigneur-Jésus savait que ces choses arriveraient et que nous serions perturbées. C’est pourquoi, Il nous avertit en disant :  Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme. Lc21 :36
Ces choses arriveront donc certainement. Un des conseils du Seigneur est de prier afin d’avoir la force d’échapper aux attaques de l’ennemi.

Ces attaques sont quelques fois intentionnellement agressives (guerres, pandémies, persécutions, etc.). Certaines autres sont subtiles et sournoises (pensée unique, cupidité, distractions, refroidissement de l’amour, désintérêt des choses de Dieu etc.). Quel que soit le type d’attaque auquel nous faisons face, nous avons besoin de la force qui vient de Dieu pour échapper à ces choses. De nous-mêmes, nous ne pourrons pas. Nous nous essoufflerons vite. Prions que le Père nous accorde la grâce d’échapper au tourbillon qui nous entrainerait loin de Lui.
        
Le verset du jour nous indique également de quelle manière nous pouvons prier en ces temps difficiles. Cette recommandation s’adresse à tous les sacrificateurs c’est-à-dire le peuple de Dieu. Le Seigneur nous invite à nous humilier et à demander que son peuple soit épargné et ne soit pas livré au déshonneur.

La face actuelle de la terre fait croire que notre Père a perdu le contrôle et que l’ennemi règne. On peut croire que notre Seigneur traite les méchants comme les justes. Le Père nous rassure qu’Il veut une démarcation palpable entre son peuple et les autres. Continuons à crier à L’Eternel afin qu’Il nous restaure et nous guérisse de nos rebellions.

Avec ferveur, demandons au Père un cœur tout entier et tout brulant pour Lui. Afin qu’en lieu et place des railleries des nations, nous vivions le rafraîchissement tant attendu. Avec la grâce divine, nous voulons nous garder de nous alarmer et de vivre différemment ces temps. Nous ne voulons pas rougir devant le Seigneur, mais persévérer jusqu’au bout.

Fannie

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

fr French
X
AILES

GRATUIT
VOIR