2 Samuel 13:19  Elle répandit des cendres sur sa tête et déchira sa belle tunique. Elle mit sa main sur son visage et s’en alla en poussant des cris. 

Comme vous le savez ceci est le récit de l’histoire de Tamar qui a été violentée par son frère Amnon. Quand on parle de cette histoire on parle souvent de la méchanceté d’Amnon mais très peu de la réaction de Tamar, de ce qu’elle a pu vivre. Aujourd’hui encore plusieurs femmes sont victimes de viol ou d’attouchement mais nous n’en parlons que très peu. Les victimes elles ‐même vivent aussi dans un silence  parce qu’elles se croient coupables. 

Il y a aussi cette femme qui est mariée à un homme méchant comme Abigaïl, femme de Nabal (1 Samuel 25). Elles subissent des maltraitances verbales et parfois physiques et malgré leur souffrance, elles doivent faire bonne impression. 

Si Le Seigneur mets un doigt sur ces choses, son but n’est pas de lever une armée des rebelles féministes. Son but c’est de rassurer toutes ces victimes en leur disant qu’il sait parfaitement ce qu’elles ont traversé et traversent.

Il veut que tu déchires ta tunique en criant ta souffrance. Ta libération ne viendra pas par un psychologue…mais uniquement par Dieu qui a mis à tes côtés des hommes et des femmes en qui Il a mis son Esprit Saint (2 chroniques 20:20b).

Si Jésus n’a pas condamné la femme adultère, Il ne te condamnera jamais toi qui es une victime. Le silence te détruit. Ne te confie pas au premier venu, laisse Le Saint ‐Esprit te guider vers un homme ou une femme que Lui-même a préparé pour ton problème. Déchire ta tunique !

Bénédictions 

Claudine