Étiquette : 2 Chroniques 7.14

La guérison du pays (3)

Psaumes 27.8 – Mon cœur dit de ta part : Cherchez ma face ! Je cherche ta face, ô Éternel !


Concernant le sujet de la restauration de nos nations, nous avons lu 2 chroniques 7:14 où L’Eternel nous interpelle et dit : « si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays. »

Nous réalisions que l’humilité et la prière étaient les deux premières clés pour la restauration du pays. Aujourd’hui, nous verrons qu’une vie de consécration constante et résolue de chacun est nécessaire. Le Père nous invite à chercher sa face et à nous détourner de nos mauvaises voies.

Chercher la face de Dieu peut signifier que nos yeux demeurent fixés sur Lui jusqu’à ce que sa faveur se manifeste. Un peu comme les yeux des serviteurs sont fixés sur la main de leurs maîtres, ou les yeux de la servante sur la main de sa maîtresse ;que nos yeux se tournent vers l’Éternel, notre Dieu, jusqu’à ce qu’il ait pitié de nous. (Psaumes123.1-2) Et que nos cœurs désirent ardemment un face-face avec le Père, les yeux dans les yeux. Non seulement pour reconnaitre nos fautes, mais aussi pour se ressaisir, se re-consacrer et Lui renouveler notre amour. Il s’agit bien de vivre une intimité profonde avec le Père où il y’a réconciliation et communication.

C’est dans cette intimité que le Père fait briller sa face sur nous personnellement mais aussi sur le pays. Il pardonne, manifeste sa miséricorde et fait grâce.

L’Eternel semble s’exprimer ainsi : « Je leur dis : Rejetez chacun les abominations qui attirent ses regards, et ne vous souillez pas par les idoles de l’Égypte ! Je suis l’Éternel, votre Dieu. » Ezéchiel 20 :7
Et le Père attend de nous cette réponse : « O Dieu ! tu es mon Dieu, je te cherche ; mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi, dans une terre aride, desséchée, sans eau. » Psaumes 63:1

Lorsque nous tournons vers Lui les regards, dans la prière, la louange, le jeune, la méditation de la Parole, la communion fraternelle, nous sommes restaurés et rayonnants de joie.

Chercher la face du Père, c’est soupirer après son ardente miséricorde, sa volonté et sa faveur sur le pays. Le Saint-Esprit Lui-même nous soutient, nous fortifie et nous affermit alors que nous décidons de nous re-consacrer à l’Eternel.

Que le Seigneur fasse briller sa face sur le pays. Amen.

Fannie

La guérison du pays (2)

Psaumes 34.6 – Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, et il le sauve de toutes ses détresses.


Cette promesse révèle le cœur profond du Père. Il nous a envoyé le Seigneur
Jésus-Christ pour nous sauver du malheur. Le Père désire ardemment sauver le monde de la détresse ; celle que nous nous sommes imposée par nos mauvais choix ou celle que le l’ennemi nous impose.

Nous avons vu précédemment que le Seigneur appelait son peuple à
l’humilité. Aujourd’hui, nous verrons que la prière est la deuxième clé pour la guérison des nations. 2 Chroniques 7 :14 dit « si mon peuple sur qui est
invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de
ses mauvaises voies, -je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché,
et je guérirai son pays. »

Il faut prier et prier sans cesse. Le sujet de la prière est vaste, complexe et
simple en même temps. C’est par la prière que l’homme entre en contact avec Dieu et communique avec Lui. Puisque nous sommes ouvriers avec Dieu, échangeons constamment avec lui afin de recevoir les instructions et la force pour œuvrer.

La prière aide à verbaliser nos craintes, nos peurs et nos frustrations face à la
situation actuelle. Présenter ses inquiétudes au Seigneur nous permet de
recevoir sa paix. En verbalisant nos désirs et nos souhaits pour le pays, cela
donne l’opportunité au Seigneur de nous encourager, de nous orienter et de
nous conseiller.

Prier démontre également notre dépendance à Dieu. Et IL aime cela. Cela lui
donne la latitude d’agir sur le pays. De plus, lorsque nous prions avec persévérance pour nos nations, nous créons un contact direct entre le ciel et
la terre. La guérison et les bénédictions peuvent couler sur le pays, les anges
sont relâchés et peuvent combattre pour nous ; le royaume de Dieu étend ses
limites et son autorité sur le territoire.

Dès le moment où nous nous rendons disponibles, le Saint-Esprit mettra un
fardeau sur nos cœurs. Certains prieront pour les autorités en place, les
relations internationales, la repentance des futurs chrétiens, la jeunesse,
Israël, le réveil, la manifestation des dons, la protection du peuple de Dieu ou encore le retour du Maitre.

Les prières de chacune comptent.

Fannie

Prions pour nos autorités…nos pays! 

La Bible dit en 2 chroniques 7:14 « si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie prie et me cherche et si il se détourne de ses mauvaises voies, je l exaucerais des cieux. J’ effacerais son péché et son pays je guérirais. « 

Il y a de cela quelques jour dans la pensée « : prêcher par l’exemple » , je vous parlais de cette pratique courante que nous avons de nous plaindre de la politique de nos pays, des décisions prisent par nos dirigeants . Je vous disais  que Dieu veut que nous puissions influencer, nous chrétiens, le reste du monde, ne sommes nous pas le sel de la terre et la lumière du monde?

Aujourd’hui j’ aimerais vous parler de la reine Esther et les mesures qui ont été prises pour changer le sort des israélites.

Les israélites  se sont retrouvés déportés à cause de leurs iniquités, et ceux ci ce sont soumis aux autorités du pays. Mais une fois que le roi a signé le décret pour que les israélites se fassent exterminer, la nation entière s’est mise en jeûne et prières. Ils ont fait confiance à l’Eternel pour changer leurs circonstances. 

La Bible dit que « les coeurs des rois est un courant d’eau dans la main de l’Éternel, il l’incline partout où il veut. » Prov 21.1

Le Psaume 22:28: « car à l’Eternel appartient le règne, il domine sur les nations. »

Daniel 2:21 dit  » c’est Lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse et qui établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la science a ceux qui ont de l’intelligence.

Genèse 18:26 dit : « Et l’Eternel dit: si je trouve dans Sodome cinquante justes au milieu de la ville, je pardonnerais à toute la ville a cause d’eux. »

Nous avons le pouvoir de changer nos circonstances par la prière !

La prière et le jeûne du peuple d’Israël a permis à la Reine Esther de se présenter devant le roi et de trouver grâce à ses yeux. Et ainsi de changer le cours des évènements.

La Bible dit que la prière du juste est d’une grande efficacité alors pourquoi nous plaindre quand nous avons une arme puissante dans nos mains: « La prière »! Aucune stratégie humaine n’est plus puissante que la prière .Nous pouvons faire la différence, au lieu de critiquer nos autorités, nous devons apprendre à prier pour eux.

Jérémie 29:7 nous dit: » recherchez la prospérité de la ville dans laquelle je vous ai déporté et prier l’éternel en sa faveur, car de sa prospérité dépend la vôtre. »

Dans 1 Timothée 2:1-2, l apôtre Paul écrit: « j’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières , des supplications, des requêtes, des actions de grâces pour tous les hommes, pour les rois et pour tout ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille , en toute piété et honnêteté. »

Alors tenons nous à La brèche pour prier pour nos autorités. Les autorités ne sont pas que nos présidents, mais toutes personnes qui ont une position pour l exercer. (Pays, bureau, école, église..)

Comme Esther et le peuple d’Israël, et comme le dit 2 corinthiens 10:5   dans la prière, renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et Dieu agira certainement en notre faveur. 

Que Dieu vous bénisse et vous garde

Leyla  

La guérison du pays (1)

Proverbes 22.4– Le fruit de l’humilité, de la crainte de l’Éternel, c’est la richesse, la gloire et la vie.

Osée 2.21 révèle que L’Eternel s’est lié à son peuple avec justice, droit,
loyauté et compassion. On peut ainsi comprendre que la nature de notre Père est de toujours nous avertir des conséquences de nos actes. Dans sa
loyauté, L’Eternel nous révèle les voies et moyens pour échapper à sa juste
colère et aux desseins de l’ennemi.

Concernant l’état actuel de nos nations, le Seigneur nous a donné la
solution. Il dit dans 2 Chroniques 7.14 « si mon peuple sur qui est invoqué
mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses
mauvaises voies, -je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je
guérirai son pays. »

Ce passage nous est peut-être familier. Certains chrétiens ont même
confessé leur confusion parce qu’ils avaient prié, sur la base de cette
promesse, sans succès.

Le conseil du Seigneur montre que son peuple –l’Eglise- joue un rôle clé
dans la guérison de nos nations. Mais avant cette guérison, il faut que le
peuple qui prie soit lui-même pur et pardonné son péché. Il faut également
que ce peuple présente des prières agréables dans une attitude de cœur
correcte.

Et pour cela, Notre Père nous appelle premièrement à nous humilier.
L’humilité nous conduit à demander pardon au Seigneur et à reconnaitre
que nous sommes totalement dépendants de lui. Oui, réajustons d’abord
l’attitude de notre cœur vis-à-vis de notre créateur. Allons devant le trône de la grâce, par le Seigneur Jésus-Christ, et prosternons-nous. Confessons nos
fautes personnelles, celles de nos familles, villes et pays et surtout celles de
l’Eglise.

L’humilité envers Dieu consisterait également à le louer, l’adorer, lui dire
merci et lui déclarer notre confiance et notre amour. Si nous sommes sincères le Saint-Esprit nous accompagnera dans cette démarche de repentance et de réconciliation.

L’humilité s’invite également dans nos rapports interpersonnels. La
Parole met un accent particulier sur la manière dont nous traitons l’étranger, le plus faible, l’orphelin, le malheureux, la veuve et l’opprimé.

Dans le passage d’Ephésiens 4.2-3, Le Seigneur nous exhorte à marcher en
toute humilité et douceur, avec patience, nous supportant les uns les autres
avec charité et nous efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la
paix. Amen.

Dieu résiste aux orgueilleux mais donne sa grâce aux humbles.

L’humilité est la première étape si nous voulons que le Seigneur accorde sa
grâce au pays. Demandons un esprit d’humilité.

Fannie

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

fr French
X
AILES

GRATUIT
VOIR