Étiquette : Ephésiens 1.5

La fabrique de chef-d’œuvre 2

« Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient ; et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui m’étaient destinés, avant qu’aucun d’eux existât » (Psaumes 139.16).

Rappelez-vous, il y a quelques jours, nous parlions de la fabrique du chef d’œuvre, pourquoi ne pas continuer aujourd’hui ?

Figurez-vous que Dieu a pris soin de faire chaque homme/femme avec le même soin. Mais Adam a fait entrer le péché dans le monde et fort heureusement pour nous, Dieu, dans son infinie bonté, avait déjà un plan pour nous racheter.

Ainsi Dieu dit a Ève dans Genèse 3.15 : « Et je mettrai inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et la semence de la femme ; cette [semence] te brisera la tête, et tu lui briseras le talon ». Et donc quel était le plan de Dieu ? Dans Jean 3.16, il est dit : « Oui, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu’ils aient la vie éternelle ».

Donc après nous avoir fait, il a décidé de nous laisser notre libre arbitre, celui de choisir entre la mort/le péché, ou la vie/placer sa confiance en Lui.

Quand nous choisissons la vie :

– Il nous adopte (Ephésiens 1.5), en d’autres termes Psaumes 27.10 dit : « Si mon père et ma mère devaient m’abandonner, l’Eternel me recueillerait ».
– Nous devenons enfants de Dieu, Jean 1.12 dit : « Certains pourtant l’ont accueilli ; ils ont cru en lui. A tous ceux-là, il a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu ».
– Dieu nous pardonne (Psaumes 32.1), quoi que nous ayons pu faire par le passé, Dieu l’efface et l’oublie. Esaïe 43.25 dit : « C’est moi, moi qui efface tes transgressions pour l’amour de moi, et je ne me souviendrai plus de tes péchés ».
– Dieu nous justifie (Romains 5.16), ce qui veut dire que notre casier est vierge, Jésus a pris nos transgressions et a subi le châtiment à notre place.
– Dieu nous lave (Psaumes 51.7) , donc tout ce qui nous rendait sale/indigne à nos yeux ou encore aux yeux du monde, Il l’a enlevé et nous a donné de nouveau vêtements.
– Nous sommes réconciliées avec Dieu (Romains 5.10), il a oublié nos péchés et nous voit aujourd’hui au travers du sacrifice de son Fils.
– Nous sommes précieux à ses yeux (Esaïe 43.4), ce qui veut dire qu’Il ne nous laisse jamais tomber, quoi qui puisse arriver dans nos vies, Il est notre abri, notre bouclier, notre puissant soutien…
– il nous appelle par notre nom (Esaïe 43.1), avez-vous remarqué comment dans la Bible, certains personnages ont eu leur nom changé (Abram, Jacob, Pierre…) parce que leur nom ne collait pas à l’identité que Dieu leur avait donnée ? Dieu fait la même chose avec nous. Il enlève toutes ces étiquettes et nous dit : « Moi je te connais, chemine avec moi et je vais te montrer à quoi je t’ai destiné ».
– Nous sommes baptisées en Christ (Romains 6.4). En d’autres termes, l’ancien nous est mort et nous sommes une nouvelle créature.
– Nous sommes cachées en Lui (Psaumes 32.7), ce qui veut dire qu’Il nous accorde sa protection.
– Cette liste est bien longue, nous n’avons fait que l’effleurer.

Bref, une nouvelle vie s’offre à nous,
– Nous devenons enfants de Dieu, nous devenons cohéritières avec Christ (Ephésiens 1.11)
N’est-ce pas merveilleux ?

Quand nous acceptons de faire partie de sa famille, quand nous acceptons Christ comme Sauveur et Seigneur, Dieu nous établit comme son enfant et comme le dit 2 Corinthiens 1. 22 : « Et c’est encore Dieu qui nous a marquées de son sceau, comme sa propriété, et qui a mis dans notre cœur son Esprit comme acompte des biens à venir ».

Rappelez-vous le verset cité ci haut ! Notre futur est le passé de Dieu ! Dieu connait chaque petit détail de nos vies et pas que ce moment que nous allons passer sur cette terre, mais aussi cette éternité dans sa gloire.

Voyez-vous, Dieu nous a aimé le premier, et Il espère que nous répondions de la même façon à cet acte d’amour (1 jean 4.19). Et quand nous décidons de le faire, Il commence par agir en nous afin de débloquer tous les trésors qu’Il a mis en nous quand Il nous a créées.

N’oubliez pas de vous dire en vous réveillant chaque matin : « Je suis une créature merveilleuse, Père, quelle est ma leçon aujourd’hui et que puis-je accomplir pour toi » ?

Que Dieu vous bénisse et vous garde.

Leyla – RDC

Si on parlait d’adoption ?

Romains 8.15 – Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions : « Abba ! Père ! »

Ephésiens 1.5 – Nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté.

Quelles merveilleuses promesses dans ces deux versets. Ce mot « adoption » raisonne si fort dans nos cœurs !

Pour celles qui ont eu la grâce d’avoir un bon papa, c’est assez facile de comprendre tout l’amour, la protection qui émane d’un père. Mais pour celles qui n’ont pas eu ce privilège, cela est souvent différent.

Dans notre société, beaucoup de pères sont absents, ou violents, alcooliques, menteurs, et j’en passe et il est difficile pour une personne qui n’a pas connu l’amour d’un père, de comprendre qu’elle peut être pleinement aimée et acceptée par son Papa Céleste. Il y a une similitude avec le vécu et l’image que nous pouvons avoir de Dieu, notre Père.

Cependant, Dieu n’est pas un homme pour mentir ! Sa promesse est réelle ! Quand Il nous adopte, cela veut dire que nous sommes son enfant, sa fille, que nous avons une appartenance et qu’Il devient ainsi notre Papa. Cela veut dire qu’Il prendra soin de tous nos besoins, qu’Il nous éduquera, qu’Il nous cajolera, nous révélera notre véritable valeur. Nous comprendrons que nous sommes héritières de tout ce qui Lui appartient.

Oh, pense un instant à tout l’amour que Dieu a pour toi. Il t’appelle son enfant. Oui, tu es son enfant qu’Il veut chérir et entourer à chaque instant.

N’attend plus un seul instant, laisse tomber ta peur, accepte d’être aimée par Lui, jette-toi dans ses bras d’amour tout grand ouvert, et laisse-Le consoler ton cœur. Ecoute-Le souffler à ton cœur : « Je t’aime mon enfant ».

Avec toute mon affection.

Corinne

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

fr French
X
AILES

GRATUIT
VOIR