« Le Seigneur dit: Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères. » Luc 22 : 31-32

Le combat spirituel fait partie de la vie du chrétien, rien ne sert de tout spiritualiser mais il ne faut pas non plus chercher des raisons totalement charnelles et terrestres à tout. C’est une réalité qu’il ne faut pas oublier.

Ainsi, si nous apprenons à discerner ce qui est de l’ordre du combat spirituel, nous serons plus capables de lutter avec les bonnes armes.

Comment le reconnaitre? D’abord en observant notre vie : il y a des situations difficiles, de la pression, où on sent que notre vie est pénible, mais qui n’ont pas de source logique. Ou bien une épreuve charnelle qui est l’occasion pour le diable de la transformer en véritable épreuve spirituelle, en fermant les issues, en bloquant les solutions sur le long terme. Le découragement, la longueur et la dureté de l’épreuve peuvent tout à fait venir du diable. Des choses répétitives, des cycles, des choses qui arrivent à chaque génération de la famille… ce sont aussi des choses qu’il faut examiner.

Ensuite, quoiqu’il arrive, il faut demander à Dieu le discernement pour nous montrer les choses cachées, pour voir les choses à la lumière spirituelle. Seul Dieu peut nous donner la clé de la source, la clé des armes, la clé pour trouver la sortie.

C’est ainsi qu’on visera plus juste dans le combat pour remporter la victoire. Les choses qui nous arrivent ne sont pas toujours de l’ordre du spirituel, mais dans le cas où ce serait spirituel, il faut prier pour que Dieu nous ouvre les yeux à la réalité de la source. Puis combattre avec les armes adéquates selon Ephésiens 6 : 11-18.

Cornélia