Esaïe 54.10 – Même si les montagnes |se mettaient à partir, même si les collines venaient à chanceler, mon amour envers toi |ne partira jamais ;
mon alliance de paix |ne chancellera pas, déclare l’Eternel, |rempli de tendresse pour toi.

Au sens propre on peut observer, par exemple au Mont Blanc, des pans de montagnes s’écrouler. Beaucoup de phénomènes naturels bouleversent notre monde actuellement, inondations, incendies, tempêtes, volcans, et de nouvelles bactéries dans nos aliments, des maladies inexpliquées, hépatites aigues chez des enfants aux EU.

Les collines de nos cœurs ont de quoi chanceler effectivement, nous qui sommes dans ce monde en plein bouleversement quand on entend les informations, on peut se demander : mais quand cela va-t-il s’arrêter ? Y aura-t-il un monde nouveau ? Nous savons que depuis la chute, satan a certains droits sur cette terre, la bible dit même qu’il est le prince de ce monde.

Mais la montagne est aussi ce lieu élevé, où nous pouvons rencontrer Dieu dans le secret de notre chambre, et Le prier pour que Sa volonté soit faite sur terre comme au ciel. Il nous assure de Sa tendresse, de Son alliance, et nous avons besoin de ces moments intimes avec Lui pour nous rappeler qu’Il a donné sa vie pour nous, pour nous donner Sa paix, car oui, nous en avons tellement besoin, Il ne nous demande pas de prier pour épargner ce monde des évènements qui sont déjà prévus, mais de nous fortifier dans Son amour, dans Sa foi, oui Il a foi en nous, je dirais plus que nous en Lui, et oui ce monde nouveau va venir, mais il nous faudra patienter encore, c’est cette espérance que nous devons avoir tous les jours. Je constate que beaucoup de Chrétiens sont dans l’erreur au sujet de l’enlèvement et espèrent le retour de Christ avant les tribulations.

Alors, apprenons à prier selon Sa volonté, selon les désirs de Son cœur, demandons Lui où il désire que nous soyons, si notre voix est bonne, cherchons à faire le bien.

Corinne – France