Ecclésiaste 4.9 – Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail.

A la lecture de ce passage des écritures, il nous faut des personnes à nos côtés qui nous rappellent de temps en temps de rester accrochées à la foi, à l’espoir que nous confessons, des personnes qui nous soutiennent, qui prient pour nous et vice versa. 

J’ai entendu des personnes me dire qu’elles ne vont plus dans l’une ou l’autre communauté car elles ont été blessées par les membres ou par le leader, mais il faut savoir que Dieu nous a créées pour vivre ensemble. Nous ne pouvons pas prétendre faire le travail de Dieu seule. Il est fait d’ailleurs référence de l’Eglise comme un corps dont les membres travaillent ensemble. 

Nous sommes tous humains. Le pardon fait partie du cheminement que l’on fait sur cette terre, car aucun de nous ne peut se prétendre parfait. C’est vrai que dans le meilleur des mondes ne pas blesser ou être blessée serait idéal , mais cela serait un mode utopique quand on parle d’êtres humains. 

La bible nous exhorte en Hébreux 10.24-25 de veuillez les uns sur les autres, pour nous encourager mutuellement à l’amour et à la pratique du bien. Et de ne pas prendre, comme certains, l’habitude de délaisser nos réunions. Au contraire, encourageons-nous mutuellement, et cela d’autant plus que vous voyez se rapprocher le jour du Seigneur.

Donc mes sœurs, sachons que tant que les structures sont dirigées par les hommes la perfection ne pourra pas être atteinte. nous sommes une famille et aucune famille n’est parfaite. Regardons à Jésus, car c’est Lui en vérité que nous servons. Apprenons à pardonner et ne pas toujours nous retirer d’une communauté dès que nous nous sentons offensées. Quelquefois cela s’impose , mais laissons nous toujours conduire par l’Esprit Saint avant de prendre une décision. Car Dieu sait exactement de quoi nous avons besoin , où nous en avons besoin et quand nous en avons besoin. Laissons le conduire nos choix et pour cela apprenons à Lui apporter nos problèmes et faisons silence pour entendre sa voix et pour nous laisser guider par Lui, après tout n’est il pas notre Berger ? 

Que Dieux vous bénisse et vous garde. 

Leyla – Kinshasa