Des femmes chrétiennes engagées

Étiquette : Jacques 5.16

Le péché, si on en parlait ?

Jacques 5.16 – Confessez donc vos péchés les uns aux autres, priez les uns pour les autres afin que vous soyez guéris …

Aujourd’hui, je voudrais aborder un sujet dont nous avons difficile à parler, nous chrétiennes, surtout quand il s’agit de notre propre personne. Ce sujet s’appelle le péché. Il y a beaucoup de choses que l’on remarque chez les autres mais il faut avouer que, si nous sondons véritablement nos cœurs, nous allons y voir des faiblesses, faiblesses qui peuvent nous amener au péché. Il ne faut donc pas se voiler la face.

Dans notre verset, Jacques nous donne un précieux conseil. Le principe du diable c’est que les choses restent cachées. Il faut bien comprendre que dès qu’un péché est amené à la lumière de Christ, l’ennemi doit lâcher prise et ce péché perd de sa force. Il est bien évident que nous ne pouvons pas parler à tout le monde de nos problèmes et nos faiblesses, sinon nous prenons le risque de voir nos confessions faire le « tour de la planète » ; mais il est important, et je souligne important, de demander à Dieu à qui nous pouvons en parler afin que cette personne, une fois ce péché amené à la lumière de Christ, prie avec nous et qu’ainsi nous trouvions une pleine et entière liberté.

Il est dommage qu’aujourd’hui, une majorité d’enfants de Dieu fasse abstraction de ce passage des écritures car si nous le pratiquions, nous verrions des personnes dont les vies seraient pleinement transformées, guéries, restaurées.

Aujourd’hui, si cet écrit t’interpelle, c’est que Dieu veut te libérer de ce qui te retient captive parce qu’encore dans les ténèbres. Le Seigneur veut t’amener dans une pleine et entière liberté. Si tu te tournes vers Lui, Il te montrera la bonne personne pour en parler, recevoir la prière et enfin, être guérie. N’attend plus !

Bonne réflexion.

Corinne – EZ37M

Choisissez la vie !

Beaucoup d’entre nous se demandent comment retourner à Dieu après avoir commis une faute. Celle-ci pèse de tout son poids sur votre conscience vous éloignant de plus en plus de Dieu. Alors aujourd’hui, je vous emmène à la rencontre de David, dans 1 Samuel 11 et 12.

Pour nous remettre dans le contexte, 1 Samuel 11, David voit bath Sheba, et comment un adultère, de cet adultère, un enfant est conçu. Pour couvrir cela, David fait chercher Uri, le mari de celle-ci, mais celui-ci refuse de rentrer dans sa maison alors que son pays est en guerre et que sa place est sur le champ de bataille. Alors David l’envoie en première ligne et Uri se fait tuer. Quelle histoire me direz-vous ! un péché est commis pour en couvrir un autre.

Mais que se passe t-il ensuite ?  1 Samuel 12, nous raconte que Dieu envoi le prophète Nathan, qui par une parabole, va réveiller la mémoire de David à sa faute et qu’ensuite va lui donner la sentence de Dieu. David va se confesser, se repentir et jeuner pour l’enfant à naître. Mais quand l’enfant va mourir, il va arrêter son jeun.

Les quelques leçons à tirer de cette histoire

  1. Il faut faire attention a ce que l’on regarde. Si cela attise la convoitise, nous pousse à pécher, vaut mieux s’en éloigner avant de tomber. Matthieu 5 :29
  2. Pour certains péchés, il est nécessaire de se confesser mais pas à n’importe qui. Ici David a parlé au prophète, une personne en qui il savait pouvoir avoir confiance (jacques 5 :16, 1 jean 1 :9), et ainsi libérer la conscience du poids de celui-ci et c’est encore mieux quand la personne à qui la confession est faite peut nous porter dans  la prière. Sachez que la conscience sait que Dieu voit tout, et ne pas la libérer donne accès à l’ennemi pour le remettre constamment devant nos yeux et nous garder dans une culpabilité qui va nous éloigner de plus en plus de Dieu car nous nous savons indigne de nous approcher de lui
  3. La repentance, David va reconnaître que Dieu est souverain 2 chroniques 30 :9b, et l’Eternel va lui pardonner ses transgressions. Proverbes 28 :13
  4. La dernière leçon de ce passage est la réaction de David. La réponse de David quand il a cessé le jeun, en espérant que Dieu épargne cet enfant conçu dans l’adultère, a été dans 2 Samuel 12 :23 : « Maintenant qu’il est mort, pourquoi jeunerais-je ? puis je le faire revenir ? … »  Cela peut paraitre dure comme réponse, mais d’une façon David nous dit que l’on ne peut pas changer le passé, mais on peut choisir de regarder vers l’avenir. N’oubliez pas que Dieu a un plan pour chacun de nous !

Nous faisons tous des erreurs, l’important est de ne pas vivre avec comme un poids qui nous ronge et nous empêche d’avancer, nous empêche d’accomplir notre destinée. Mais simplement de les reconnaitre d’un cœur sincère et de se placer devant l’amour de Dieu. Proverbes 28 :13 dit que Celui qui cachent ses transgressions ne réussira pas, mais on aura compassion de celui qui les reconnaissent et les abandonnent.

Dieu vous aime et vous tend la main aujourd’hui, ne laissez pas passer cette occasion de revenir a lui.

Quelque soit votre faute, elle ne vaut pas la peine de vous tenir éloignée de votre Père. Choisissez la vie !

Que Dieu vous bénisse et vous garde.

Leyla

Prions sans cesse

« Priez sans cesse » – 1 Thessaloniciens 5.17

Prions sans cesse. Prions sans se lasser. Prions sans se relâcher. Prions sans se décourager. Prions continuellement.

Prenons le temps de se

Retrouver en tête à tête avec notre Dieu

Ici, Prenons le temps de lui parler,

Ecoutons Le et émerveillons nous dans sa présence et

Renouvelons ce moment sans modération. 

La prière est un style de vie. Jésus notre exemple, notre modèle priait :- Jésus se retirait pour prier : Luc 6.12, Luc 5.16, Marc 6.46, Matthieu 14.23-25,- Le matin à l’aube, Jésus pria : Marc 1.35- Jésus pria pour les petits enfants : Matthieu 19.13- Dans la frayeur, l’angoisse, la souffrance, Jésus pria : Marc 14.34-36, Matthieu 26.39, Luc 22.40-46- Lors de son baptême, Jésus pria : Luc 3.21- Pour le choix de ses disciples, Jésus pria : Luc 6.6-12- Jésus pria pour Pierre : Luc 22.32- Jésus pria pour ses ennemis : Luc 23.34-43- Jésus pria jusqu’à son dernier souffle : Luc 23.46 …

Jésus priait continuellement. A nous de suivre son exemple. Quelque soit la situation,  Jésus priait en tous temps. Retenons et mettons en pratique la Parole de Dieu qui déclare « La prière fervente du juste a une grande efficacité. » Jacques 5.16. Soulignons la prière fervente, faite avec enthousiasme, avec zèle, avec ardeur.

Les disciples persévéraient dans la prière : Actes 2.4

Nous sommes disciples de Christ et cela implique que nous devons persévérer dans la prière.
« Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâce ». Colossiens 4.2.

Persévérez,  c’est un impératif : Nous devons, c’est notre devoir de persévérer dans la prière. La Parole de Dieu le précise car cela peut arriver de se relâcher dans la prière. 

Prions sans cesse avec persévérance. 

Soyons richement bénies. 

Sabrina

Le pouvoir que Dieu donne au chrétien

Marc 16v17-18 « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ; ils saisiront des serpents ; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris. »

Selon le dictionnaire biblique « Top Chrétien » « le « Chrétien » est celui qui vit de son Christ (Jésus) et pour son Christ et qui par une sainte contagion de la vie et de la mort de son Sauveur, s’épanouit en vie nouvelle et éternelle. J’aime beaucoup cette définition.Avant de manifester le pouvoir en Christ nous devons être d’abord des Chrétiens. Ceci devrait interpeller chacun de nous sur qui nous sommes réellement. Vivons-nous pour et par Christ ? Sommes-nous contaminés par la vie et la mort de notre Sauveur ?

Dans le monde nous rencontrons le pouvoir des rois de la terre caractérisé par la ruse, la tyrannie, l’escroquerie, le mensonge…

Le pouvoir pour un Chrétien est la puissance dérivée de son identité pour accomplir l’extraordinaire avec l’aide du Saint-Esprit. Le pouvoir agit dans le surnaturel avec des résultats dans le naturel et le visible. Ce n’est aucunement une question de force physique ni de stratégie humaine (2corinthiens 10v4). A l’image de Christ, des disciples et de nos patriarches dans la foi, nous sommes appelés à être des hommes manifestant la puissance de Dieu sur terre (jean 14v12). Cette puissance qui nous donne le pouvoir :

–        De devenir enfant de Dieu : Jean 1V12

–        D’annoncer la bonne nouvelle de Christ : Romains1v16

–        De dominer sur les éléments naturels comme Jésus l’a fait : Marc4v35-41

–        D’avoir la victoire sur les maladies de toutes sortes : Exode 23v25

–        De chasser les démons et d’arrêter l’œuvre de l’ennemi et ses acolytes : Marc 6v7

–        D’avoir la victoire sur la mort spirituel et même physique (jean 11) dans la grâce et la miséricorde de Dieu

–         De résister à la tentation Jacques 4V7

–        …

Toutes les promesses de victoire et de puissance dans la bible sont souvent précédé du « si » (conditionnel) (Exple : Exode 15v26). Comme tout citoyen, le Chrétien doit accomplir des actes de citoyenneté afin de jouir pleinement des grâces liées à son statut de fils du royaume. Le Chrétien est appelé à :

–        Vivre une vie de sanctification : 1thes 4v7

–        Rechercher et demeurer continuellement dans la présence de Dieu : 1chronique16v11

–        Laisser toute la place à Dieu dans la confiance et l’humilité de cœur : 2corinthiens 12v9

–        Avoir une vie de prière : Jacques 5V16

–        Méditer et proclamer la parole de Dieu : Josué1V8 & Hébreux 4V12

–        Adorer et louer le Seigneur : Psaume 22v3

–        Servir le Seigneur et les autres : Rom12v11, Matt 23v11

–        …

Le péché, le manque de pardon et le reniement de l’œuvre de Christ sur la croix s’opposent à cette puissance.

Père remplit nous de la foi et revêt nous de ton Esprit-Saint pour agir sous ton mandat dans le surnaturel avec autorité et puissance. Amen.


Avec tout mon amour.

Armelle

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

fr French
X
AILES

GRATUIT
VOIR