Étiquette : Jean 3.16

La Visitation divine


Esaïe 49.14 à 15 – Sion disait : L’Éternel m’abandonne, Le Seigneur m’oublie ! Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point.

Bien-aimées dans le Seigneur, Dieu notre créateur et Père ne cessera jamais de nous manifester son Amour. Sa Parole nous le confirme dans notre verset de base. Mais parfois, il nous arrive de penser, dans certaines situations qui durent de trop que nous sommes oubliées de Lui et abandonnées à notre sort. Chaque fois que nous pensons ou parlons de la sorte, la réponse de Dieu à Sion nous montre clairement que cela Le frustre. 

Jean 3.16 nous dit que Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son fils unique Jésus-Christ en sacrifice pour nous afin que nous ayons la vie éternelle. De même, nous avons tout pleinement en Lui, nous qui étions condamnées à mourir, et même éternellement à cause de nos péchés. Et son fils qui nous aime autant, a accepté prendre notre place à la croix pour nous justifier devant Dieu et nous a fait recevoir l’Esprit d’adoption par lequel nous crions tous Abba ! Père ! Et nous sommes devenus cohéritières de Jésus-Christ. 

Celui qui a tant donné, ne serait-Il pas attristé lorsque nous pensons ou disons qu’Il nous a abandonnées ? A quoi a donc servi son sacrifice qui prouve son immense Amour pour nous dès le commencement ? Il nous dit :  » Je ne t’oublierai point  » pour dire aussi  » Tu est constamment devant ma face « . Nous venons de Lui avant d’être dans le ventre de notre mère. Alors son Amour pour nous est au-delà de celui d’une mère. 

Quelle que soit la situation difficile que nous traversons, ne doutons plus ni de l’Amour ni de la présence de Dieu dans nos vies. Il n’abandonne jamais ses enfants. Si l’or est éprouvé par le feu avant de devenir pur, les moments difficiles ne sont pas non plus pour notre destruction mais pour notre perfectionnement en Christ

Dans Esaïe 49.8, l’Éternel nous dit : Au temps de la grâce Je t’exaucerai, et au jour du salut Je te secourrai ; Je te garderai, et Je t’établirai pour traiter alliance avec le peuple, Pour relever le pays, Et pour distribuer les héritages désolés « . C’est en demeurant auprès de Dieu dans la foi et la patience que nous rendons possible cette visitation divine qui est suivie de grâce, c’est-à-dire la réponse à nos prières à un temps que Lui-même a fixé. Et de là, l’Éternel nous établit comme ses témoins et ambassadeurs, de qui Il est et comment Il agit, pour traiter maintenant alliance avec d’autres, pour les restaurer. Nous devenons ainsi des bénédictions pour les autres au travers de nos témoignages pour la Gloire de Dieu. 

Que le Saint-Esprit augmente notre foi et nous remplisse de patience afin que nous ne nous éloignions pas du Seigneur et que nous ne rations pas sa visitation au Nom de Jésus-Christ. Amen !

Christiane

La fabrique de chef-d’œuvre 2

« Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient ; et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui m’étaient destinés, avant qu’aucun d’eux existât » (Psaumes 139.16).

Rappelez-vous, il y a quelques jours, nous parlions de la fabrique du chef d’œuvre, pourquoi ne pas continuer aujourd’hui ?

Figurez-vous que Dieu a pris soin de faire chaque homme/femme avec le même soin. Mais Adam a fait entrer le péché dans le monde et fort heureusement pour nous, Dieu, dans son infinie bonté, avait déjà un plan pour nous racheter.

Ainsi Dieu dit a Ève dans Genèse 3.15 : « Et je mettrai inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et la semence de la femme ; cette [semence] te brisera la tête, et tu lui briseras le talon ». Et donc quel était le plan de Dieu ? Dans Jean 3.16, il est dit : « Oui, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu’ils aient la vie éternelle ».

Donc après nous avoir fait, il a décidé de nous laisser notre libre arbitre, celui de choisir entre la mort/le péché, ou la vie/placer sa confiance en Lui.

Quand nous choisissons la vie :

– Il nous adopte (Ephésiens 1.5), en d’autres termes Psaumes 27.10 dit : « Si mon père et ma mère devaient m’abandonner, l’Eternel me recueillerait ».
– Nous devenons enfants de Dieu, Jean 1.12 dit : « Certains pourtant l’ont accueilli ; ils ont cru en lui. A tous ceux-là, il a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu ».
– Dieu nous pardonne (Psaumes 32.1), quoi que nous ayons pu faire par le passé, Dieu l’efface et l’oublie. Esaïe 43.25 dit : « C’est moi, moi qui efface tes transgressions pour l’amour de moi, et je ne me souviendrai plus de tes péchés ».
– Dieu nous justifie (Romains 5.16), ce qui veut dire que notre casier est vierge, Jésus a pris nos transgressions et a subi le châtiment à notre place.
– Dieu nous lave (Psaumes 51.7) , donc tout ce qui nous rendait sale/indigne à nos yeux ou encore aux yeux du monde, Il l’a enlevé et nous a donné de nouveau vêtements.
– Nous sommes réconciliées avec Dieu (Romains 5.10), il a oublié nos péchés et nous voit aujourd’hui au travers du sacrifice de son Fils.
– Nous sommes précieux à ses yeux (Esaïe 43.4), ce qui veut dire qu’Il ne nous laisse jamais tomber, quoi qui puisse arriver dans nos vies, Il est notre abri, notre bouclier, notre puissant soutien…
– il nous appelle par notre nom (Esaïe 43.1), avez-vous remarqué comment dans la Bible, certains personnages ont eu leur nom changé (Abram, Jacob, Pierre…) parce que leur nom ne collait pas à l’identité que Dieu leur avait donnée ? Dieu fait la même chose avec nous. Il enlève toutes ces étiquettes et nous dit : « Moi je te connais, chemine avec moi et je vais te montrer à quoi je t’ai destiné ».
– Nous sommes baptisées en Christ (Romains 6.4). En d’autres termes, l’ancien nous est mort et nous sommes une nouvelle créature.
– Nous sommes cachées en Lui (Psaumes 32.7), ce qui veut dire qu’Il nous accorde sa protection.
– Cette liste est bien longue, nous n’avons fait que l’effleurer.

Bref, une nouvelle vie s’offre à nous,
– Nous devenons enfants de Dieu, nous devenons cohéritières avec Christ (Ephésiens 1.11)
N’est-ce pas merveilleux ?

Quand nous acceptons de faire partie de sa famille, quand nous acceptons Christ comme Sauveur et Seigneur, Dieu nous établit comme son enfant et comme le dit 2 Corinthiens 1. 22 : « Et c’est encore Dieu qui nous a marquées de son sceau, comme sa propriété, et qui a mis dans notre cœur son Esprit comme acompte des biens à venir ».

Rappelez-vous le verset cité ci haut ! Notre futur est le passé de Dieu ! Dieu connait chaque petit détail de nos vies et pas que ce moment que nous allons passer sur cette terre, mais aussi cette éternité dans sa gloire.

Voyez-vous, Dieu nous a aimé le premier, et Il espère que nous répondions de la même façon à cet acte d’amour (1 jean 4.19). Et quand nous décidons de le faire, Il commence par agir en nous afin de débloquer tous les trésors qu’Il a mis en nous quand Il nous a créées.

N’oubliez pas de vous dire en vous réveillant chaque matin : « Je suis une créature merveilleuse, Père, quelle est ma leçon aujourd’hui et que puis-je accomplir pour toi » ?

Que Dieu vous bénisse et vous garde.

Leyla – RDC

L’amour avant la création

1 Pierre 1:18-21 – Sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, prédestiné avant la fondation du monde, et manifesté à la fin des temps, à cause de vous, qui par lui croyez en Dieu, lequel l’a ressuscité des morts et lui a donné la gloire, en sorte que votre foi et votre espérance reposent sur Dieu.

Ce qui me frappe dans ce passage sont les termes « prédestiné avant la fondation du monde » .

Par ces quelques mots, la Bible nous dit que le plan rédempteur de Dieu a été fait avant même que le monde soit créé. Genèse 1 dit Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

Jean 1:1 nous dit que la parole était Dieu et enfin et Jean 1:14 nous dit: « Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. »

Donc Dieu avait déjà imaginé le plan de salut et Jésus avait déjà accepté de donner sa vie avant que vous et moi soyons créées. Oui, Jésus a accepté de se sacrifier pour nous ! Et tout ça parce qu’il nous a aimées le premier. Il a aimé sa création avant même qu’elle ne soit. N’est ce pas merveilleux ?

Dieu nous a tant aimées qu’il a donné son fils pour nous, afin que nous ayons de la vie et de l’espérance. Jean 3:16

Je prie que vous puissiez être touchée par l’amour de Dieu. 

Que Dieu vous garde et vous bénisse.

Leyla

A propos de l’amour

Marc 12 :33 dit : « … et que de l’aimer de tout ton cœur, de toute son intelligence, de toute son âme, et de toute sa force, et d’aimer son prochain comme soi même c’est plus que les holocaustes et les sacrifices. » 

En faisant mes recherche, il a été mentionné que la version d’origine n’aurait pas été traduite fidèlement dans les septantes concernant cette phrase. Elle aurait plutôt dû être traduite par « aime ton prochain car il est comme toi. »  Et donc si l’on prend le texte original, cela nous ramène au fait que nous sommes tous créés a l’image de Dieu, petits ou grands, femme ou hommes, ami ou ennemi, la personne que nous sommes appelées a aimer est celle qui comme nous a été créé a l’image de Dieu.

Mais alors qu’est ce l’amour ?

Dieu est amour, le sacrifice de Jésus sur la croix, montre à quel point nous avons de la valeur pour Lui. Ce sacrifice a été fait pour vous , pour moi, sans même savoir si un jour nous accepterions de le suivre et de l’accepter comme notre sauveur et Seigneur. Dieu a tant Aimer le monde qu’il a donné son fils unique… (jn3 :16).

Ce sacrifice au yeux humains , je pense, ne peux pas être compris, il faut une révélation du cœur de Dieu, il faut être touchée par l’Esprit de Dieu. Paul dit que ce mystère n a pas été manifeste aux fils des hommes dans d’ autres générations, mais a nous saint par l’Esprit-Saint et j’aime comment cela continu dans Ephésien 3 :14- 19, cette prière de Paul, qui parle à vous et à moi, « A cause de cela, je fléchis les genoux devant le père, duquel tire son nom toutes les familles dans les cieux et sur la terre, afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son esprit dans L’homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi ; et afin qu’enracinés et fondés dans l’Amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur la profondeur et la hauteur, et connaitre l’amour du Christ, qui surpasse toutes connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu ».

Si nous comprenons l’amour de Dieu, nous comprendrons comment le démontrer autour de nous. Car on ne peut donner que ce qu’on a reçu. N’ayez crainte mes frères et sœurs, Dieu peut vous apprendre et vous donner ce que sur cette terre vous n’avez par reçu et ainsi complètement changer votre perspective de l’amour

Quoi que vous ayez vécu, qui vous fait penser que vous n’êtes pas digne d’être aimée, Dieu peut vous apprendre à vous aimer vous-même afin que vous puissiez aimer les autres, car ils sont comme vous, soumis au stress, aux tribulations, aux incertitudes, aux doutes, eux aussi sont pécheurs, et la bible dit que nous le sommes tous, mais elle dit aussi que si nous confessons nos péchés, Dieu est fidèle et bon pour nous pardonner.(1jean1:9) Le fait d’être pécheur n’en fait pas moins des créatures merveilleuses tissées dans le ventre de leur mères, et connues du créateur avant la créations du monde, tout comme vous ou comme moi.

Je voudrais terminer par une prière :

Seigneur, donne nous de comprendre, de vivre, d’être remplies par ton amour afin que comme le dit 1cor 16 :14, que tout ce que nous faisons soit fait avec amour.

Leyla

Quelle assurance ?

Hébreux 4:16: Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins

L’assurance, c’est bien ce que nous aimerions toutes avoir actuellement vu la tournure qu’à pris le monde ces derniers temps. Lorsqu’on parle d’assurance, cela met en exergue l’assureur et l’assuré. Ce dernier étant soutenu financièrement dans ces moments de risques, et ceci dans certains domaines. Mais cela n’est possible que lorsque nous souscrivons à cela et respectons les cotisations y afférentes.

De plus, l’insatisfaction reste toujours de mise car ces structures ne peuvent couvrir tous les domaines. Mais pourtant nous nous y accrochons. Si donc nous nous donnons des garanties pour notre physique, qu’elle serait donc notre assurance spirituelle et éternelle ? 

Tout ce qui est physique est terrestre et n’est qu’éphémère. Cependant il est tout de même un domaine très important qui accompagne notre domaine spirituel. C’est pour cela que nous avons besoin d’être assurées dans les deux domaines. Dans 3 Jean 1:2, l’apôtre Paul dit : Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme. Voilà l’assurance à laquelle nous aspirons. La satisfaction tant physique que spirituelle. Il n’est pas question d’une couverture financière, ni de cotisation. Mais la garantie de la vie éternelle et l’accès à au secours dans nos besoins. 

Dans 1 Jean 5:14, la Parole nous dit : Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Qui donc nous écoute ? Le Seigneur Jésus-Christ ! l’Assureur par excellence qui a payé toutes nos cotisations à notre place, avant même que nous ne soyons nées, pour notre présent et pour notre futur. Il a payé de sa vie pour nous garantir la vie éternelle (Jean 3:16). Il a porté nos charges afin de nous donner du repos. Il a payé par ses meurtrissures afin que nous soyons guéries. Il a porté nos péchés pour nous justifier (Esaïe 53:5). Il est Lui-même la Porte qui nous donne accès au Trône de la grâce.

Notre verset de base nous dit : Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. Simple et parfait !

Au guichet, on nous demande : vous avez une assurance ? Et nous présentons souvent les cartes selon l’assureur. Bien-aimées enfants de Dieu, notre carte d’assurance c’est notre foi en Jésus-Christ. Approchons-nous du Trône de la grâce avec notre foi, cette Assurance sans laquelle nous ne pourrons être servies dans nos besoins. Approchons-nous veut dire prier, aller dans la présence de Dieu pour Lui présenter notre besoin. Donc, prions avec foi, croyons et espérons de tout cœur.

Héb.11:1 nous dit que notre foi doit être ferme, sans doute afin de recevoir ce que nous attendons de notre Seigneur. Alors revoyons notre carte. Est-elle de l’Assureur par excellence ? Est-elle authentique ? Luc 17:5 : Seigneur, augmente-nous la foi. Amen !

Bonne réflexion 

Christiane

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

fr French
X
AILES

GRATUIT
VOIR