Étiquette : Jean 6.37

Je veux être en paix !

Psaumes 4.9 – Je me couche et je m’endors en paix, Car toi seul, ô Éternel !
tu me donnes la sécurité dans ma demeure.

Nous pouvons témoigner que l’assurance de la sécurité et de la paix est
ce dont nous avons le plus besoin aujourd’hui.

Dans les années passées, nous placions notre confiance dans nos
comptes bancaires, nos relations haut placées, nos parents surprotecteurs,
nos positions sociales, la science et même nos gouvernements…
Le paysage économique, social, sanitaire et spirituel actuels nous
ramènent à la vérité suivante : l’Homme a besoin de Dieu. Le sentiment de
sécurité et de paix constante dont chaque être humain a besoin, ne peut être
comblé que par Jésus-Christ. Croyants et athées réalisent la nécessité de
l’intervention d’un Etre Supérieur à l’Homme.

Le Seigneur Jésus nous dit : Tous ceux que le Père me donne viendront
à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi. (Jean 6:37).

Si vous lisez cette pensée et que vous vivez dans l’insécurité, la dépression ou la peur du lendemain, considérez que cette lecture est une invitation à choisir définitivement Jésus comme abri ultime et véritable. Confiez-vous en Jésus. Faites-lui des confidences, parlez-lui, exprimez-vous librement et clairement. Goutez et voyez combien Il est bon, puissant, rassurant et apaisant. Il est la solution.

Celui qui appartient à Jésus ne craint point les mauvaises nouvelles ;
Son cœur est ferme, confiant en l’Éternel (Psaumes 112:7). Effectivement, le nom de l’Éternel est une tour forte ; Le juste s’y réfugie, et se trouve en sûreté (Proverbes 18 :10). Celui qui écoute le Seigneur Jésus reposera avec assurance, Il vivra tranquille et sans craindre aucun mal. Les vrais disciples de Jésus ne sont pas confondus au temps du malheur, au contraire, ils sont rassasiés aux jours de la famine (Psaumes 37:19).

C’est L’Eternel, Lui-même, qui est notre sécurité. Si L’Eternel ne garde
nos pays, nos villes, nos familles, nous veillons en vain. Mettons notre
confiance en lui, tout ira bien.

Fannie

Invoque-moi au jour de la détresse

« Et invoque-moi au jour de la détresse ; Je te délivrerai, et tu me glorifieras ». Psaumes 50.15

Cette crise sanitaire pour certaines, les a ramenées à l’essentiel, à l’essence même de leur existence.  Reconnaître qu’elles sont nées de Dieu et qu’elles ne s’appartiennent plus à elles-mêmes. Ce constat a ébranlé bien des consciences. Beaucoup de celles qui se croyaient debout sont tombées (1 Corinthiens 10.12). Tombées devant la réalité de leur état, de leur situation donc de leur vie. Voir que leur cœur était plus attaché au monde, à leur vie quotidienne qu’à Dieu. Très dur constat. Le travail, la famille, les loisirs, le ministère et bien d’autres choses, d’autres personnes ont pris une place plus importante que Dieu dans leur vie sans jamais vraiment en être consciente malgré les différents signes reçus. Mais cette crise sanitaire est venu mettre tout à la lumière. Cet attachement aux choses de la terre et non à celles d’en haut (Colossiens 3.2).

La Bible dit « que toutes choses concourent aux biens de ceux qui aiment Dieu » (Romains 8.28). Nous pouvons donc remercier le Seigneur pour cette crise sanitaire qui nous révèle notre état. Qui a su remettre en question toutes nos considérations quelque soit le domaine de notre vie. Que ce soit la santé, le travail, la famille, le ministère et bien d’autres. 

A l’heure de cette crise, nous devons prendre une décision, faire un choix. Demeurer dans cet état ou revenir à Dieu de tout notre cœur ! (Jean 6.37).
Sache que Dieu t’aime et Il t’attends. Approche-toi avec assurance de Dieu afin de recevoir de Lui le pardon et la miséricorde dont tu as besoin en ce moment. Cette paix que tu ne peux recevoir que de Dieu et Dieu seul.

Reviens à  Dieu de tout ton cœur.

Sois bénie. 

Sabrina – Guadeloupe

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

fr French
X

Rejoindre le canal TELEGRAM et

- participer à notre rencontre du 29 octobre 2022 à 10h00

- Recevoir l'encouragement du jour

X
AILES

GRATUIT
VOIR