1 Rois 18. 41 à 44 – Et Élie dit à Achab: Monte, mange et bois; car il se fait un bruit qui annonce la pluie.

Achab monta pour manger et pour boire. Mais Élie monta au sommet du Carmel; et, se penchant contre terre, il mit son visage entre ses genoux…

Bien-aimées dans le Seigneur, comme Élie, cela fait vraiment du bien lorsque nous apportons à quelqu’un en désolation la bonne nouvelle d’une consolation, d’un encouragement, pour l’inciter à avoir espoir en Dieu. Nous avons l’habitude, en tant que chrétiennes, d’apporter ces paroles en nous appuyant sur des passages bibliques,  des expériences personnelles, sur des témoignages d’autrui pour expliquer et faire comprendre à cette personne comment notre Seigneur est capable d’apporter la solution à son problème. Parfois, il peut même s’agir de prophéties, des messages que nous recevons avec conviction et que nous apportons à cette personne. Oui Dieu en est capable car rien n’est impossible à Lui (Luc 1.37). 

Toutefois, il se peut que Dieu s’adresse à nous-mêmes. 

Dans les deux cas, les messages peuvent être positifs ou négatifs.

Mais lorsque nous les apportons ou les recevons, il est très important de les accompagner de prières afin que notre  attente ou celle de la personne se réalise et que l’Éternel soit glorifié.

Dans Esaïe 43.26, l’Éternel dit : Réveille ma mémoire, plaidons ensemble, Parle toi-même, pour te justifier et dans Jér.1.12, Il dit qu’Il veille sur sa Parole pour l’accomplir. 

Cela nous montre qu’il est très important de rappeler à Dieu sa Parole, ses promesses afin qu’Il les réalise. Cela ne signifie guère qu’Il les oublie. Mais, Il veut que nous soyons participatives et réceptives quand à l’accomplissement de son dessein dans nos vies et dans celle des autres, c’est-à-dire être aussi des intercesseuses. 

C’est le bon exemple qu’Elie nous montre. Après avoir annoncé à Achab la bonne nouvelle de la pluie après trois ans et six mois de sécheresse, il apaisa son coeur avec cette espérance que Dieu va agir. Et au verset 42, sur la parole d’Elie, Achab monta et va manger et boire tandis qu’Elie monta au sommet de la montagne, dans la présence de l’Éternel et intercéda avec persévérance jusqu’à ce que la parole annoncée se réalise (verset 44).  

Bien-aimées, combien de paroles, de messages d’espoir ou de prophéties avons-nous apportés ou reçus ? Ce sont-ils accomplis ?

Ne lâchons pas prise. Dieu veut que nous ramenons cela constamment devant Lui. De plus, cela nous aide à combattre d’éventuels blocages spirituels et physiques de l’ennemi contre la réalisation de nos attentes (Daniel 10.13).

Que Dieu vous bénisse au Nom de Jésus-Christ !

Christiane