Au fil des jours, des années écoulées nous répondons, et le faisons souvent, à nos désirs, à nos envies. Nous nous satisfaisons nous-mêmes en pensant que cela nous rend ou nous rendra heureuses. Toujours vouloir se faire plaisir, penser à soi. Il n’y a rien de mal à penser à soi, c’est dans la façon de procéder que se situe le problème. Tu te trouves dans un nouvel environnement, un environnement que tu n’as pas choisi. Les circonstances de ta vie liées à celles des autres ont participé à cela. Tu es bien installée et tu crois te sentir bien. Mais voilà, tu es souvent sollicitée dans des obligations inhérentes à ce changement. Cela a le pouvoir de te pousser dans tes retranchements, te pousser à bout.

Tu veux mais ne peux pas te mettre en colère, te révolter mais tu ne le peux pas non plus. Tu es amenée, face à ces circonstances, à manifester la maîtrise de soi qui est un fruit de l’Esprit ; refuser de céder à la colère mais rechercher la face de Dieu dans cette situation.
Entends-tu la voix de Dieu dans ce moment où tout se bouscule dans ta tête face à cette situation ? Laisses-tu la situation prendre le dessus sur toi ? Où recherches-tu la volonté de Dieu ? Cries-tu à Dieu au travers de « pourquoi » ? Où t’appuies-tu sur Sa Parole ? Tant de questions se bousculent en toi dans cette situation, mais sache que tu as le pouvoir de parler à ta situation ! Tu as le pouvoir de dire à la tempête, et donc à ta situation, de se taire : comme l’a fait Jésus (Marc 4.39).

Tu veux quitter ce lieu mais tu as la conviction intérieure que c’est ici que tu dois rester. Tu te sens fatiguée, épuisée, incomprise. Sache que c’est le fer qui aiguise le fer (Proverbes 27.17). Tout ce que Dieu permet dans ta vie concoure à ton bien (Romains 8.28). Même si tu ne sais pas où Dieu veut t’emmener, obéis et reste là où tu es. Dieu t’attend à la destination qu’Il a choisis pour toi. Car sa Parole déclare « J’ai formé des projets de paix et non de malheur …  » (Jérémie 29.11).

Sache que Dieu t’aime et veut le meilleur pour toi, mais la décision te revient : ta volonté où celle de Dieu ? Ne sois pas comme Jonas qui a voulu faire sa volonté mais au final, il a dû y renoncer. Fais le bon choix, prend la bonne décision. La vie est une question de choix : « Je mets devant toi la vie et la mort mais choisit la vie (Deutéronome 30.19).
C’est la bénédiction de l’Eternel qui enrichit (Proverbes 10.22).
Demeure dans la Parole de Dieu.

Sabrina