La Bible dit dans 1Cor 10:23 : »Toutes choses me sont permises, mais toutes choses ne sont pas convenables; toutes choses me sont permises, mais toutes choses n’édifient pas. »

Ou dans Jacques 4 : 11 « Ne parlez point mal les uns des autres, frères. Celui qui parle mal d’un frère, ou qui juge son frère, parle mal de la loi et juge la loi. Or, si tu juges la loi, tu n’es pas observateur de la loi, mais tu en es juge. »

Ces derniers temps, il y a une grande tendance sur les medias sociaux : la culture du sensationnel. En général les faits rapportés ou publiés ne le sont pas dans un soucis de bienveillance et d’amour, mais on est plutôt dans la médisance. C’est quoi médire? Le dictionnaire le définit comme « Dire (de qqn) le mal qu’on sait ou croit savoir sur son compte. « Dans un sens médire est une forme d’orgueil. c’est penser que l’on est mieux que les autres. La Bible dit pourtant en romain 3 :23  » Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; » il n y a point de petits ou de gros péchés. Tout est péchés ! 

Alors pourquoi rapporté des faits qui n’édifient point ? Rappeler vous donc de l’histoire de la femme adultère, ou celle de Zachée,… Les gens autour murmuraient et étaient prompt à condamner , mais Jésus, Lui, par amour leur a tendu la main et leurs vies ont été changées. J’ aime beaucoup cette histoire de Socrate qui a comme titre « les 3 passoires. »

– « Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami ? »- « Un instant, répondit Socrate. Avant que tu ne me racontes tout cela, j’aimerais te faire passer un test rapide. Ce que tu as à me dire, l’as-tu fait passer par les trois passoires ? »- « Les trois passoires ? Que veux tu dire ? »- « Avant de raconter toutes sortes de choses sur les autres, reprit Socrate, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l’on aimerait dire. C’est ce que j’appelle le test des trois passoires. La première passoire est celle de la VÉRITÉ. As-tu vérifié si ce que tu veux me raconter est VRAI ? »- « Non, pas vraiment, je n’ai pas vu la chose moi-même, je l’ai seulement entendu dire. »- « Très bien ! Tu ne sais donc pas si c’est la vérité. Voyons maintenant, essayons de filtrer autrement, en utilisant une deuxième passoire, celle de la BONTÉ. Ce que tu veux m’apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de BIEN ? »- « Ah, non ! Au contraire! »- « Donc, continue Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n’es pas sûr qu’elles soient vraies. Ce n’est pas très prometteur ! Mais tu peux encore passer le test, car il reste une passoire : celle de l’UTILITÉ. Est-il UTILE que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ? »- « Utile ? Non, pas vraiment, je ne crois pas que ce soit utile. »- « Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n’est ni VRAI, ni BIEN, ni UTILE, pourquoi vouloir me le dire ? »

Alors frères et sœurs , la prochaine fois que vous avez une histoire à partager, posez vous la question. Qu’aurait fait Jésus à ma place? Cette histoire, si je la partage, serais ce une aide pour mon frère ou ma sœur? Apprenons à faire comme Jésus, apprenons à tendre la main et par amour relever ceux qui tombent. Matthieu 7:12 dit: « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes » et si jamais vous pensez que vous ne pouvez pas tomber n’oubliez pas Proverbes 16:18 dit  » L’arrogance précède la ruine, Et l’orgueil précède la chute. »

A partir de maintenant quand on vient vous raconter une histoire ou quand vous voulez en relater une, faites la passer par les 3 passoires. Suivons donc notre maître et tendons la main avec amour à ce qui en ont besoin, faisons montre d amour et de bienveillance et qui sait une vie peut être changée pour la gloire de Dieu par ce simple geste Que Dieu vous bénisse et vous garde.

Leyla