Étiquette : Psaumes 139

La fabrique du Chef-d’œuvre

Psaume 139 :13-16 – Tu m’as fait ce que je suis, et tu m’as tissé dans le ventre de ma mère. Je te loue d’avoir fait de moi une créature aussi merveilleuse, et je le reconnais bien. Mon corps n’était pas caché a tes yeux quand, dans le secret, je fus façonné et tisse comme dans les profondeurs de la terre. Je n’étais alors qu’une masse informe, mais tu me voyais et, dans ton registre, se trouvaient inscrits tous les jours que tu m’avais destiné alors qu’aucun deux n’existaient encore.

Je nous invite aujourd’hui à décortiquer ces quelques versets du Psaume 119. Pourquoi ? simplement parce qu’il est impossible d’aimer les autres si ne nous aimons pas nous même. Simplement parce nous laissons le regard des autres nous forger alors qu’ils ne savent rien de nous. Simplement parce que nous avons besoin nous-même de savoir qui nous sommes. Qui d’autre que notre Créateur peut répondre à ces questions ?

1 Tu m’as tissé dans le ventre de ma mère, certaines versions disent tu as tissé mes reins. Le mot reins apparait une trentaine de fois dans la Bible, mais seulement 10 fois au sens figuré. Si vous lisez le Lévitique, on vous en parle souvent dans le code des sacrifices, on arrive aux reins, pendant la découpe des animaux, qu’en dernier. Donc les reins symbolisent l’être intime de l’homme, siège des émotions, des joies, des douleurs, des passions.

Jérémie 1.5 dit : « Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais … »

Le tissage est un art fastidieux, qui prend du temps. Un art qui demande de la planification. On ne tisse pas un tapis comme l’on tisserait un foulard, ou encore une étoffe destinée à faire un vêtement. Cela veut dire que Dieu a pris tout son temps pour faire de nous qui l’on est, qui l’on sera, à quoi il nous a destinés.

Dieu nous a formés avec tous les paramètres dont nous aurions besoin. Là où il va nous placer, avec la passion que nous dédions à un sujet ou à un autre et qui nous fait réagir, avec les dons qu’il a mis en nous…

  1. Mon corps n’était pas caché à tes yeux.

Cela veut dire que Dieu sait très bien quel physique nous avons, la couleur de nos cheveux, notre voix, toutes les épreuves de vie, les circonstances qui nous ont façonnés. Rappelez-vous David, quand Goliath l’a vu, son apparence l’a emmené à le mépriser, à le sous-estimer, et donc il a baissé sa garde. Notre apparence suscite une réaction chez les personnes qui nous voient. D’ailleurs, l’on est prompt à sa faire une opinion rien qu’au premier regard que l’on jette à une personne, ou encore rien qu’en entendant sa voix au téléphone. On essaie d’imaginer la personne, et le plus souvent d’ailleurs, notre imagination va à l’opposé de qui la personne est réellement. Je me rappelle une fois avoir entendu Joyce Meyer dire lors d’une de ses prédications, qu’elle trouvait qu’elle avait une grosse voix pour une femme. Mais elle a réalisé, alors qu’elle entrait dans le plan de Dieu et commençait à prêcher, que si elle avait eu une petite voix, cela lui aurait donné moins de poids à ce qu’elle enseignait.

  1. Je n’étais qu’une masse informe, … tous les jours que tu m’avais destiné alors qu’aucun d’eux n’existaient encore.

Ce qui veut dire que Dieu sait exactement ce que nous vivons chaque jour. Avec lui rien n’est perdu, toutes les expériences que l’on vit à chaque minute, Dieu les utilisent pour nous former. Il sait pourquoi nous sommes nés à une période précise, pourquoi il nous a placés dans la famille dont nous faisons partie, ou encore dans le pays que nous habitons.

Prenons l’exemple de Joseph : il a eu des visions, qui ont amené ses frères à le haïr, l’amour que son Père lui portait aussi a contribué à creuser le fossé entre ceux-ci et lui. Donc, ils l’ont vendu aux Madianites connus pour être de grands commerçants. Le trajet à l’époque se faisait à dos de chameaux ou de chevaux. Joseph a surement appris de ces gens comment tenir ses finances. De là, il est vendu à Potiphar où il apprend la gestion d’un domaine, puis la femme de celui-ci le trouve beau et cela cause problème, il est donc accusé faussement et mit en prison, mais pas n’importe laquelle, celle où l’on met les fonctionnaires du palais, et voilà que Joseph apprend ce qui se passe en coulisse dans le palais. Et enfin, le voilà promu second après Pharaon. Joseph était né pour ce moment-là ! Ses capacités à apprendre, son physique… ont contribué à le faire passer par plusieurs vallées, mais aussi à le porter vers le temps T, celui où tout son parcours prend son sens, servir à la gloire de Dieu

2 cor 4.7 dit : « Nous portons ce trésor dans des vases d’argile (de terre), afin que cette grande puissance soit attribué à Dieu, et non pas à nous. »

Le verset cité comme référence commence par ce que je considèrerais comme la conclusion :  » Tu m’as fait ce que je suis ». Dieu a pris son temps et tout son amour pour nous faire. Et là où nous nous posons des questions sur notre physique, nos dons, nos passions, notre parcours, lui il nous connait parfaitement.

Prions aujourd’hui de ne pas développer de rancœurs tout au long de notre parcours, de nous voir avec les yeux de Dieu et pas ceux du monde afin qu’aucun complexe ne vienne freiner notre route, et surtout d’apprendre chaque jour de notre parcours, de laisser Dieu nous façonner, nous tisser tout au long car après tout qui mieux que lui sait à quoi nous sommes destinées.

Et à chaque nouveau jour, je veux dire : « Seigneur je te loue que je suis une créature aussi merveilleuse et je veux le reconnaitre. Quelle est donc ma leçon du jour Père ? »

Que Dieu vous bénisse et vous garde.

Leyla – RDC

Choisie par Dieu

Bonjour a toutes,

Aujourd’hui je vous emmène à la rencontre de David, 1 Samuel 17.

Ce chapitre débute dans un contexte de crise, de guerre. L’armée des Philistins et l’armée d’Israël se font face. Mais au lieu d’un combat opposant armée contre armée, un défi est lancé par le champion de l’armée des Philistins. La description de celui-ci dans 1 Samuel 17: 4-7 est plutôt impressionnante et donc, rien que la vue de cet homme terrorisait l’armée toute entière.

1 – David va faire preuve d’audace.
Les soldats l’ont entendu parler et vont rapporter au roi ce qu’il dit. Emmené devant le roi [32] David lui dit : « Que personne ne perde courage à cause de ce Philistin ! Moi, ton serviteur, j’irai et je le combattrai ».

2 – David va faire preuve de foi.
[36] Puisque ton serviteur a tué des lions et même des ours, il abattra bien cet incirconcis de Philistin comme l’un d’eux, car il a insulté les bataillons du Dieu vivant.
Mais sa foi ne va pas s’arrêter à son action mais il va la déclarer face à Goliath qui le nargue [45] A quoi David répondit : « Tu marches contre moi avec l’épée, la lance et le javelot, et moi je marche contre toi au nom de l’Eternel, le Seigneur des armées célestes, le Dieu des bataillons d’Israël, que tu as insulté ».
[46] Aujourd’hui même, l’Eternel me donnera la victoire sur toi, je t’abattrai, je te couperai la tête et, avant ce soir, je donnerai les cadavres des soldats philistins à manger aux oiseaux du ciel et aux bêtes sauvages de la terre. Alors toute la terre saura qu’Israël a un Dieu.

3 – David connaissait son identité en Dieu.

1 Samuel 17
[37] Puis David ajouta : « L’Eternel qui m’a délivré de la griffe du lion et de l’ours me délivrera aussi de ce Philistin. Finalement, Saül dit à David : Vas-y donc et que l’Eternel soit avec toi ! »
Il savait que Dieu l’avait formé pour un temps comme celui-ci.

4 – David a fait preuve de fidélité et d’intégrité.
Il n’a pas laissé la pression, les menaces, le dévier de sa course. Alors que Saul veut lui faire mettre une armure et donc montre peu de foi en lui et ses capacités et que l’ennemi le nargue, David, Lui clame haut et fort la foi qu’il a en son Dieu.

Mais en plus de ces 4 leçons, ici, Dieu nous enseigne encore plus, le Psaumes 139.
[13] Tu m’as fait ce que je suis, et tu m’as tissé dans le ventre de ma mère.
[14] Merci d’avoir fait de moi une créature aussi merveilleuse : tu fais des merveilles, et je le reconnais bien.
[15] Mon corps n’était pas caché à tes yeux quand, dans le secret, je fus façonné et tissé comme dans les profondeurs de la terre.
[16] Je n’étais encore qu’une masse informe, mais tu me voyais et, dans ton registre, se trouvaient déjà inscrits tous les jours que tu m’avais destinés alors qu’aucun d’eux n’existait encore.

C’est que notre créateur sait pourquoi il nous a créé comme nous sommes, la Bible dit que Goliath en voyant un jeune homme roux et de belle figure se présenter devant lui, le méprisa. Mais Dieu l’avait formé dans le secret pour se battre contre des bêtes féroces. Albert Einstein disait que le hasard c’est Dieu qui se promène incognito. David ne s’est pas retrouve là par hasard. C’était sa saison !

Ne laissons pas le monde nous façonner par le regard qu’il porte sur nous. Notre Père sait exactement pourquoi il nous a créé comme nous sommes, ce qu’il a mis en nous. Déclarons sa parole, faisons un pas de foi, restons intègre et fidèle à Dieu et il agira au travers de nous.

Prions que Dieu nous apprenne à nous voir avec ses yeux, à apprendre de notre parcours, à discerner la saison dans laquelle nous sommes appelés à agir et le plus important à lui faire pleinement confiance quand ce moment arrivera.

Que Dieu vous bénisse et vous garde.

Leyla – RDC

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

fr French
X
AILES

GRATUIT
VOIR