Étiquette : Psaumes 37.7

Le langage de Dieu

Job 33.14 – Dieu parle tantôt d’une façon tantôt d’une autre mais on n’y prend pas garde

On peut voir que Dieu a des yeux, des oreilles, et une main (Esaïe 59.2 – Psaumes 53.2) Ainsi Sa main est là pour nous secourir, Ses oreilles pour nous écouter. Il nous observe aussi pour voir si nous sommes toujours sur la bonne voie. Bien sûr cela est décrit de façon poétique, Dieu étant Esprit, possède les mêmes sens que nous, qui sommes créées à son image. Ses sens servent à communiquer avec nous par différents langages, et exprimer Ses émotions, Ses pensées.

Il y a bien sûr la prière, qui doit demeurer un dialogue, il nous répond souvent d’une façon inattendue, quelques fois le lendemain par un post, une phrase à la radio, une question d’un ami. Il désire aussi nous faire entendre sa voix, c’est pourquoi le silence est aussi un langage, nous devons nous taire, et attendre (Psaumes 37.7) Donc Dieu n’aime pas l’agitation, il désire que notre esprit soit calme et disposé, confiant.

Il nous parle aussi au travers de Ses œuvres (Psaumes 92.5) David magnifie Ses œuvres qui sont grandes comme Ses pensées.

Il nous parle au travers de nos frères et sœurs, si nous avons ce contact intimiste, bienveillant, et confiant dans notre groupe, nous pouvons nous exhorter mutuellement dans l’amour, être utilisées pour encourager et fortifier les autres membres, et vice versa si nous avons besoin.

Il peut nous parler au travers de nos familles, de notre médecin, même de nos animaux familiers, dans les reportages animaliers ou sur le nature, dans un film, un roman, par la caissière d’un magasin etc. La question que Job se posait était qu’il était certain que Dieu parlait mais que personne ne discernait sa voix.

Peut-être devons-nous nous exercer à entendre cette voix, qui est atténuée dans le bruit, l’agitation, et à apprendre à nous émerveiller des beautés qu’Il a créées ?

Avec mon amitié

Corinne Isabelle

Patience = confiance

Psaume 37 : 7 – Reste en silence devant le Seigneur, attends-le avec patience.

La patience est une qualité difficile à garder, surtout lorsque le temps s’étire, que les conditions devant nos yeux semblent mal orientées, ou que rien ne semble aller dans la bonne direction. Mais Dieu nous demande d’être patients, parce que son temps est déjà établi, parce que ce qui prend du temps a une raison d’être. Mais surtout parce que c’est une marque de notre confiance envers lui.

Si nous n’avons pas confiance en son plan, en son amour pour nous, nous allons forcément douter qu’il fera les choses pour notre intérêt. Si nous n’avons pas confiance dans sa puissance et sa capacité à faire des choses qui dépassent notre conception, nous n’auront pas la possibilité de nous attendre à un miracle.

Notre patience doit résider dans la certitude de qui est Dieu. Le Dieu qui pourvoit, qui délivre, qui aime, qui protège, qui prévoit, qui veille. Et par-dessus tout qu’il tient toute notre vie dans sa main.

Notre patience dépend de notre confiance dans ce verset parfois si difficile à admettre : « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » Romains 8 : 28

Gardons une confiance d’enfant, celle qui ne soupçonne rien, qui ne doute pas, qui ne regarde pas à ce qui est visible à ses yeux et qui se dit que tout est possible.

Cornélia – France

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

fr French
X
AILES

GRATUIT
VOIR