« Et invoque-moi au jour de la détresse ; Je te délivrerai, et tu me glorifieras ». Psaumes 50.15

Cette crise sanitaire pour certaines, les a ramenées à l’essentiel, à l’essence même de leur existence.  Reconnaître qu’elles sont nées de Dieu et qu’elles ne s’appartiennent plus à elles-mêmes. Ce constat a ébranlé bien des consciences. Beaucoup de celles qui se croyaient debout sont tombées (1 Corinthiens 10.12). Tombées devant la réalité de leur état, de leur situation donc de leur vie. Voir que leur cœur était plus attaché au monde, à leur vie quotidienne qu’à Dieu. Très dur constat. Le travail, la famille, les loisirs, le ministère et bien d’autres choses, d’autres personnes ont pris une place plus importante que Dieu dans leur vie sans jamais vraiment en être consciente malgré les différents signes reçus. Mais cette crise sanitaire est venu mettre tout à la lumière. Cet attachement aux choses de la terre et non à celles d’en haut (Colossiens 3.2).

La Bible dit « que toutes choses concourent aux biens de ceux qui aiment Dieu » (Romains 8.28). Nous pouvons donc remercier le Seigneur pour cette crise sanitaire qui nous révèle notre état. Qui a su remettre en question toutes nos considérations quelque soit le domaine de notre vie. Que ce soit la santé, le travail, la famille, le ministère et bien d’autres. 

A l’heure de cette crise, nous devons prendre une décision, faire un choix. Demeurer dans cet état ou revenir à Dieu de tout notre cœur ! (Jean 6.37).
Sache que Dieu t’aime et Il t’attends. Approche-toi avec assurance de Dieu afin de recevoir de Lui le pardon et la miséricorde dont tu as besoin en ce moment. Cette paix que tu ne peux recevoir que de Dieu et Dieu seul.

Reviens à  Dieu de tout ton cœur.

Sois bénie. 

Sabrina – Guadeloupe