Étiquette : Romains 8.28

Le hasard dites-vous ?

Ruth 2.19-23 :   » Sa belle-mère lui demanda: —Mais où donc as-tu glané aujourd’hui ? Dans quel champ as-tu travaillé ? Que l’Eternel bénisse celui qui a eu pour toi tant d’attention! Alors Ruth raconta à sa belle-mère chez qui elle avait travaillé et lui apprit qu’il s’appelait Booz. Noémi dit à sa belle-fille : Que l’Eternel le bénisse! L’Eternel n’a cessé d’être bon envers nous les vivants comme il l’a été envers ceux qui sont morts. Puis elle ajouta: Cet homme est notre proche parent, l’un de ceux qui ont le devoir de prendre soin de notre lignée. Alors Ruth la Moabite reprit :Il m’a même dit: «Reste avec mes serviteurs jusqu’à ce qu’ils aient fini toute ma moisson!» Noémi lui répondit : C’est bien, ma fille, continue d’aller avec ses servantes, ainsi tu ne risqueras pas de te faire maltraiter dans un autre champ. Ruth resta donc avec les servantes de Booz pour glaner jusqu’à la fin de la moisson des orges, puis de celle des blés. Et elle habitait avec sa belle-mère. »

Einstein a dit : « le hasard c’est Dieu qui se promène incognito » . C’est une de mes citation préférée tout simplement par ce qu’elle démontre qu’avec notre Dieu, rien n’est hasard. 

Si nous savions ce dont Dieu nous épargne, nous apprendrions à le louer en toutes circonstances . Il est dit dans sa paroles en lamentations 3.21-23 :  » Mais voici la pensée que je me rappelle à moi-même, la raison pour laquelle j’aurai de l’espérance: car les bontés de l’Eternel ne sont pas à leur terme et ses tendresses ne sont pas épuisées. Chaque matin, elles se renouvellent. Oui, ta fidélité est grande ! »

Dieu renouvelle ses grâces chaque matin dans nos vies. Apprenons à lui dire Merci quelles que soient les circonstances que nous rencontrons, car il ne faut jamais oublier qu’il est le Maître des Temps et des circonstances. Apprenons avant de sortir de nos maisons à Lui remettre nos journées et quand celles-ci ne se déroulent pas comme prévu, disons lui merci. Car Lui sait exactement de quoi Il nous a épargnées.

Combien de fois nous est-il arrivé de nous plaindre face à certaines circonstances ? Nous devons aller au travail et en sortant , voici qu’on a un pneu crevé, ou à un interview et … une panne de réveil, …

Ruth dans les versets ci-haut s’est retrouvée à glaner dans les champs de Booz. Et elle en a tiré plus que suffisamment pour sa pitance et celle de sa belle mère, mais en plus elle a eu la sécurité et bien plus encore, un mari. 

Romains 8.28 dit :  » Nous savons en outre que Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui l’aiment, de ceux qui ont été appelés conformément au plan divin. » Et en plus il est dit dans Nombres 23.19 : « Dieu n’est pas homme pour mentir, ni humain pour se repentir. A-t-il jamais parlé sans qu’il tienne parole? Et n’accomplit-il pas ce qu’il a déclaré ? »

Prions pour toujours être dans le plan de Dieu, il pourra toujours nous arriver des « imprévus » mais tant que cela est prévu par Dieu nous sommes en sécurité. Après tout nous savons en qui nous avons placé notre confiance, et donc si nous le savons qu’avons nous donc à craindre?

Chaque matin:  Confions nous en Dieu et apprenons à l’écouter pour avoir ses directives. Et n’oublions pas de lui dire Merci pour tout ce qu’Il va accomplir durant notre journée. 

Que Dieu vous garde et vous bénisse.

Leyla – Kinshasa

Invoque-moi au jour de la détresse

« Et invoque-moi au jour de la détresse ; Je te délivrerai, et tu me glorifieras ». Psaumes 50.15

Cette crise sanitaire pour certaines, les a ramenées à l’essentiel, à l’essence même de leur existence.  Reconnaître qu’elles sont nées de Dieu et qu’elles ne s’appartiennent plus à elles-mêmes. Ce constat a ébranlé bien des consciences. Beaucoup de celles qui se croyaient debout sont tombées (1 Corinthiens 10.12). Tombées devant la réalité de leur état, de leur situation donc de leur vie. Voir que leur cœur était plus attaché au monde, à leur vie quotidienne qu’à Dieu. Très dur constat. Le travail, la famille, les loisirs, le ministère et bien d’autres choses, d’autres personnes ont pris une place plus importante que Dieu dans leur vie sans jamais vraiment en être consciente malgré les différents signes reçus. Mais cette crise sanitaire est venu mettre tout à la lumière. Cet attachement aux choses de la terre et non à celles d’en haut (Colossiens 3.2).

La Bible dit « que toutes choses concourent aux biens de ceux qui aiment Dieu » (Romains 8.28). Nous pouvons donc remercier le Seigneur pour cette crise sanitaire qui nous révèle notre état. Qui a su remettre en question toutes nos considérations quelque soit le domaine de notre vie. Que ce soit la santé, le travail, la famille, le ministère et bien d’autres. 

A l’heure de cette crise, nous devons prendre une décision, faire un choix. Demeurer dans cet état ou revenir à Dieu de tout notre cœur ! (Jean 6.37).
Sache que Dieu t’aime et Il t’attends. Approche-toi avec assurance de Dieu afin de recevoir de Lui le pardon et la miséricorde dont tu as besoin en ce moment. Cette paix que tu ne peux recevoir que de Dieu et Dieu seul.

Reviens à  Dieu de tout ton cœur.

Sois bénie. 

Sabrina – Guadeloupe

Patience = confiance

Psaume 37 : 7 – Reste en silence devant le Seigneur, attends-le avec patience.

La patience est une qualité difficile à garder, surtout lorsque le temps s’étire, que les conditions devant nos yeux semblent mal orientées, ou que rien ne semble aller dans la bonne direction. Mais Dieu nous demande d’être patients, parce que son temps est déjà établi, parce que ce qui prend du temps a une raison d’être. Mais surtout parce que c’est une marque de notre confiance envers lui.

Si nous n’avons pas confiance en son plan, en son amour pour nous, nous allons forcément douter qu’il fera les choses pour notre intérêt. Si nous n’avons pas confiance dans sa puissance et sa capacité à faire des choses qui dépassent notre conception, nous n’auront pas la possibilité de nous attendre à un miracle.

Notre patience doit résider dans la certitude de qui est Dieu. Le Dieu qui pourvoit, qui délivre, qui aime, qui protège, qui prévoit, qui veille. Et par-dessus tout qu’il tient toute notre vie dans sa main.

Notre patience dépend de notre confiance dans ce verset parfois si difficile à admettre : « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » Romains 8 : 28

Gardons une confiance d’enfant, celle qui ne soupçonne rien, qui ne doute pas, qui ne regarde pas à ce qui est visible à ses yeux et qui se dit que tout est possible.

Cornélia – France

La fidélité dans l’épreuve

Romains 8:28 Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.

Lorsque tout va bien dans notre vie, nous sommes joyeuses et bénissons naturellement l’Eternel. Mais lorsque l’épreuve arrive nous avons tendance à nous poser plusieurs questions du genre : est-ce que Dieu m’aime vraiment, est ce qu’il m’écoute, pourquoi moi, est ce qu’il existe réellement. Bref, les épreuves nous font douter de l’amour et des fois même de l’existence de Dieu.

Si le fils de Dieu s’est écrié « Père pourquoi m’as-tu abandonné… Père si tu pouvais éloigner de moi cette coupe… », à combien plus forte raison nous. Eh oui, les épreuves quand elles semblent devenues insurmontables, la chair s’exprime. Or, nous savons aussi que Jésus Christ est resté fidèle à Dieu malgré cette souffrance qui n’est comparable à aucune épreuve sur la terre.

Jésus-Christ est notre modèle parfait, nous devons donc marcher sur ses traces, c’est pourquoi au jour de l’épreuve ou dans les temps difficiles imitons-le. Jésus a accepté de rester fidèle à Dieu et de lui obéir combien même sa volonté était de voir cette coupe s’éloigner de lui. Mes bien-aimées, passer par un temps de souffrance n’est pas toujours facile mais choisir de rester obéissantes est la plus belle décision que nous puissions prendre. Je puis vous rassurer que les souffrances par lesquelles nous passons sont salutaires pour nous car tout ce qui nous arrive concoure à notre bien.

Il est vrai qu’à l’instant précis nous ne comprenons pas que c’est une belle chose mais la bible, elle, nous apprend cette vérité.

Il ne s’agit pas ici des souffrances qui sont dues à nos erreurs mais des souffrances injustes que nous vivons à cause de notre appartenance à Christ. Oui mes bien-aimées, il arrivera des temps où nous souffrirons injustement, si cela ne vous est pas encore arrivé sachez que cela arrivera et nous devrons les supporter car la parole nous dit « vous supportez peut-être des souffrances que vous ne méritez pas, et cela, parce que vous voulez rester fidèles à Dieu. Eh bien, c’est une belle chose. » 1 Pierre 2:19 PDV2017.

Retenons que c’est une belle chose de souffrir injustement, car c’est à cela que Dieu nous a appelées et Christ en est un exemple. Au jour de la souffrance, souvenons que Christ a choisi d’être fidèle à Dieu plutôt qu’à sa chair. Nous pouvons tout par celui qui te fortifie.

Que la joie du Seigneur soit ta force.

Grace – République du Congo

Dieu sait mieux que toi

« Tout ce que l’Eternel veut, il le fait, Dans les cieux et sur la terre, Dans les mers et dans tous les abîmes. » Psaume 135 : 6

Dieu fait ce qu’il veut, puisqu’il peut tout. Rien n’est hors de son contrôle, rien n’est hors de sa portée. Mais s’il fait ce qu’il veut, ce n’est pas pour jouer avec nos vies, faire des expériences. Il fait tout pour notre bien.

Parfois on se demande où est le bon dans ce que nous traversons. Comment trouver une bonne chose dans un deuil, une maladie, un drame, une épreuve interminable ? Notre sagesse et notre compréhension nous limitent. Parce que la sagesse de Dieu est infiniment plus grande que la notre et parce que notre connaissance est très restreinte. Mais la Parole de Dieu est claire : « Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu » (Romains 8 : 28), on ne peut pas comprendre sa sagesse (Esaïe 40 : 28) et Dieu nous aime d’un amour si grand et si profond qu’on ne peut pas douter de ses bonnes intentions à notre égard.

« Voyez à quel point le Père nous a aimées : nous sommes appelées enfants de Dieu, et nous le sommes réellement ! » 1 Jean 3 : 1

Nous sommes ses enfants qu’il aime. Et tout comme un parent doit parfois user de leçon qui n’est pas, de premier abord, agréable à l’enfant pour lui faire comprendre une chose importante, de même parfois nous vivons des expériences qui ne sont pas faciles mais utiles et nécessaires.

Garde confiance en Dieu.

Cornélia

Ma vie t’appartient

« Car si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur; et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au Seigneur. » Romains 14:8

Lorsque nous avons décidé de le suivre, nous avons donné notre vie à Jésus. En sorte qu’il est devenu notre guide, notre maitre. Et il n’est pas contestable que nous avons accepté de nous soumettre à sa volonté, ses décisions, sa provision, ses plans.

Tant que tout se passe bien, nous n’avons pas trop lieu de nous en plaindre. Quand on voit clairement sa main dans notre vie ou les bénédictions qu’il nous donne, on le remercie (quoique pas toujours !)

Mais quand nous traversons des choses difficiles, des injustices, alors on crie à Dieu. Souvent, on se fâche ou on râle, on crie notre désaccord, notre mécontentement. On peut parfois trouver les événements injustes, éventuellement être fâchés.

Pourtant nous lui avons donné notre vie, toute entière, pas seulement dans le sens qui nous arrange.

Alors laissons-le faire, sans juger, car il a des choses à nous apprendre, parfois au travers de choses difficiles. Il connait toutes les raisons, toutes les réponses à nos incompréhensions.

C’est un Dieu d’amour, on ne peut que lui faire confiance, et dans TOUTES les choses qui arrivent, laissons-lui notre vie entière, pas seulement quelques chapitres.

« Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » Romains 8 : 28

Cornélia

Le Dieu des Happy Ends

Genèse 50:20 Vous avez médité de me faire du mal :Dieu l’a changé en bien, pour accomplir ce qui arrive aujourd’hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux. 

Ils vécurent ensemble et ils eurent beaucoup d’enfants…c’est le genre  de fin que nous aimons toutes…et notre Dieu est spécialiste pour donner à ses enfants ce genre de fin. Le chapitre 50 est le dernier chapitre du livre de Genèse et c’est aussi là que prennent fin la vie et l’histoire de Joseph, ce jeune homme avec un parcours fabuleux. Parcours fabuleux mais avec plein d’épines. Ce jeune est vendu par ses frères alors qu’il n’est qu’un adolescent (Gen.37:28), les madianites qui l’achètent, le revendent à Potiphar( Gen.37:36) .Potiphar va garder  Joseph (car il comprend que le jeune homme est une source de bénédiction), jusqu’à ce que sa femme accuse faussement Joseph de vouloir la violer. Potiphar met Joseph en prison (Gen.39:20). En prison Joseph va interpréter les rêves de deux serviteurs de pharaon et le chef des échansons qui a promis à Joseph de penser à lui n’honore pas sa promesse, il oublie Joseph (Gen.40:23).

Pharaon va avoir 2 rêves qui vont beaucoup le tourmenter parce qu’il en cherche l’explication et c’est là que le chef des échansons se souvient de Joseph (Gen.41:9).La bible dit qu’on le fait sortir de prison en hâte sur l’ordre de Pharaon (Gen.41:14). Il donne l’explication de ses rêves à pharaon et à cause de l’Esprit de Dieu qui était en lui, il occupera le rang le plus élevé dans l’administration de l’Égypte. 

Dans son parcours Joseph a été confronté à la jalousie, il a été vendu par ses propres frères et fait esclave, lui qui était un « prince » dans la maison de son père. On l’a calomnié et il a été injustement emprisonné, il a été oublié.

Nous pouvons imaginer ce qu’a vécu le jeune Joseph. Je crois que dans son cœur Joseph ne cherchait que ce qualificatif de Dieu :Jéhovah Tsidkenu (Le Dieu de Justice).

Notre Dieu a parfois de drôles de manières pour nous délivrer. La 1ère fois Il utilise une caravane pour préserver la vie de Joseph. Il va ensuite permettre que Joseph soit vendu à Potiphar qui n’est pas » n’importe qui « en Égypte. Emprisonné il sera avec les serviteurs du pharaon. Finalement, qui mieux que Joseph peut proclamer cette parole : Nous savons du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein (Rom.8:28).

Ma sœur, ton parcours est parsemé de beaucoup de douleurs, d’injustice, de rejet, de calomnie et même d’abandon. Ceux que tu aimes sont devenus à tort tes ennemis. Je voudrais te rassurer qu’il y a dans le ciel Un Dieu qui voit tout, qui sait tout et toi tu es la prunelle de son œil. Ce n’est pas gaie tout ce par quoi tu passes. Reste intègre, ne laisse ni haine, ni amertume et moins encore la colère prendre de la place dans ton cœur. Un jour tu diras comme Joseph : Vous aviez médité de me faire du mal : Dieu l’a changé en bien.

Pour celle qui gardera son cœur loin de toutes les pourritures de la chair, l’opposition se changera toujours en soumission. C’est la fin qui compte! Pour sûr, tu auras une fin heureuse. 

Bénédictions 

Claudine

Un chant de reconnaissance

Et quoi que vous fassiez, en parole ou en acte, faites tout au nom du Seigneur Jésus en exprimant par lui votre reconnaissance à Dieu le Père. Colossiens 3:17

J’ aimerais juste aujourd’hui partager une chanson avec vous , elle dit tout simplement 
Que pourrais je dire a mon Seigneur.

Tout ce que j’ ai à dire c’est merci Seigneur 

Que pourrais je dire à mon Père. 

Tout ce que j’ai à dire c’est merci Seigneur.

Merci Seigneur, merci Seigneur.

Tout ce que j’ai a dire C’est merci Seigneur.

Pour le souffle de vie, Merci Seigneur.

Pour la force que j’ ai, Merci Seigneur.

Tu es un merveilleux Père pour moi. Merci Seigneur.

Du fond de mon cœur, tout ce que j’ai à dire, C’est Merci Seigneur.

Nous avons toutes une raison de le remercier, le matin en nous réveillant , et le soir en allant nous coucher. Le faisons nous assez ? 

Je nous invite aujourd’hui à simplement lui dire merci , car il ordonne nos journées, il nous protège, il pourvoit à nos besoins,…

Il nous arrive de rouspéter pour une chose ou une autre pendant la journée, un retard causé par un crevaison, un programme qui ne s’est pas déroule comme prévu,… Mais la Bible dit que toutes choses concourent au bien de ceux qui l’aiment. (Romains 8:28).

Savez vous de quoi le Seigneur vous a protégée, ou quelle rencontre divine Il avait prévu pour vous ? …

Dieu est bon , et il a un plan de bonheur et non de malheur afin que nous ayons la vie et l’espérance.(Jérémie 29:11)

Ne l’oubliez surtout pas. Il vous aime. Et quoi de plus naturel que de lui dire merci. 

Et pour vous qui ne le connaissez pas. Il frappe à la porte de votre cœur et attend impatiemment que vous lui ouvriez ! Vous aussi vous pouvez goûter à cet amour incommensurable de notre Père. Donnez votre vie a Jésus et laissez le agir en vous. 

Que Dieu vous bénisse et vous garde.

Leyla

Ma volonté !!!!

Au fil des jours, des années écoulées nous répondons, et le faisons souvent, à nos désirs, à nos envies. Nous nous satisfaisons nous-mêmes en pensant que cela nous rend ou nous rendra heureuses. Toujours vouloir se faire plaisir, penser à soi. Il n’y a rien de mal à penser à soi, c’est dans la façon de procéder que se situe le problème. Tu te trouves dans un nouvel environnement, un environnement que tu n’as pas choisi. Les circonstances de ta vie liées à celles des autres ont participé à cela. Tu es bien installée et tu crois te sentir bien. Mais voilà, tu es souvent sollicitée dans des obligations inhérentes à ce changement. Cela a le pouvoir de te pousser dans tes retranchements, te pousser à bout.

Tu veux mais ne peux pas te mettre en colère, te révolter mais tu ne le peux pas non plus. Tu es amenée, face à ces circonstances, à manifester la maîtrise de soi qui est un fruit de l’Esprit ; refuser de céder à la colère mais rechercher la face de Dieu dans cette situation.
Entends-tu la voix de Dieu dans ce moment où tout se bouscule dans ta tête face à cette situation ? Laisses-tu la situation prendre le dessus sur toi ? Où recherches-tu la volonté de Dieu ? Cries-tu à Dieu au travers de « pourquoi » ? Où t’appuies-tu sur Sa Parole ? Tant de questions se bousculent en toi dans cette situation, mais sache que tu as le pouvoir de parler à ta situation ! Tu as le pouvoir de dire à la tempête, et donc à ta situation, de se taire : comme l’a fait Jésus (Marc 4.39).

Tu veux quitter ce lieu mais tu as la conviction intérieure que c’est ici que tu dois rester. Tu te sens fatiguée, épuisée, incomprise. Sache que c’est le fer qui aiguise le fer (Proverbes 27.17). Tout ce que Dieu permet dans ta vie concoure à ton bien (Romains 8.28). Même si tu ne sais pas où Dieu veut t’emmener, obéis et reste là où tu es. Dieu t’attend à la destination qu’Il a choisis pour toi. Car sa Parole déclare « J’ai formé des projets de paix et non de malheur …  » (Jérémie 29.11).

Sache que Dieu t’aime et veut le meilleur pour toi, mais la décision te revient : ta volonté où celle de Dieu ? Ne sois pas comme Jonas qui a voulu faire sa volonté mais au final, il a dû y renoncer. Fais le bon choix, prend la bonne décision. La vie est une question de choix : « Je mets devant toi la vie et la mort mais choisit la vie (Deutéronome 30.19).
C’est la bénédiction de l’Eternel qui enrichit (Proverbes 10.22).
Demeure dans la Parole de Dieu.

Sabrina

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

fr French
X
AILES

GRATUIT
VOIR