Matthieu 14:24-25 – La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots; car le vent était contraire .A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer.

Bien-aimées, nous vivons pour le moment dans un monde où nous savons toutes que tout n’est pas rose et même les serviteurs et servantes de l’Éternel en sont concernés. Bon nombre d’entre eux peuvent témoigner des péripéties par lesquelles ils sont passés à un moment de leur vie. Laquelle traverses-tu actuellement servante de l’Éternel ? 

Parfois c’est dans notre vie privée ou dans notre ministère car dans l’histoire de ce passage sus-cité, c’est le Seigneur Jésus qui envoya les disciples de l’autre côté de la mer. Et après qu’il se soient  engagés dans ce voyage, dans cette mission par obéissance à la voix du Seigneur, à sa volonté, à son commandement, le verset 24 nous dit qu’au milieu de la mer, leur barque était battue par les flots, car le vent était contraire.

Ce vent contraire symbolise l’opposition que nous rencontrons dans notre marche chrétienne à servir le Seigneur. Parfois, ce sont des situations où nous nous sentons seules ou abandonnées des autres, nous disant parfois oubliées de Dieu ou même doutons de notre appel, car les solutions tardent à venir. Certaines abandonnent même la foi et leur ministère par manque de courage et de persévérance. Et c’est ce que veut l’ennemi de nos âmes.

Par ces lignes, bien-aimée, servante de l’Éternel, je t’invite à prendre courage et à garder la foi quelque soit le vent contraire. As-tu abandonné ton ministère, l’œuvre de Dieu ? Il est temps de te relever et de revenir à ton poste. 

Le Seigneur nous dit dans Jean 15:18,  « Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. »

Par ailleurs, Il nous promet dans Matthieu 28:20 qu’Il est avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde. C’est une assurance qui nous encourage, nous fortifie afin que soyons inébranlables chacune dans sa mission. Même si nous ne le voyons pas physiquement, Il est toujours à nos côtés, entend nos cris, nos gémissements. Les disciples étaient déjà au milieu de la mer quand le vent contraire s’est soulevé pour les empêcher d’atteindre l’autre bord. Le Seigneur n’était pas avec eux dans la barque. Mais Il a vu leur difficultés, Il a entendu leurs cris. Il n’est pas resté insensible. Le verset 25 nous dit que c’est à la quatrième veille de la nuit que Jésus alla vers eux. Dieu laisse parfois durer ces difficultés pour nous éprouver, nous former car ce qu’Il attend de nous, c’est un amour et une foi authentiques. En plus des apôtres dans la Bible, il y a aussi beaucoup d’autres serviteurs de Dieu qui ont persévérer jusqu’à la fin. 

Le Seigneur n’a pas laissé les disciples en proie au danger,  n’a pas attendu une autre barque pour venir à eux. Mais Il a brûlé les protocoles parce que tout Lui est assujetti. Il a marché sur les eaux pour secourir ses disciples, ses envoyés, parce qu’ils étaient en danger. Il ne te laissera pas non plus emporter par ce problème, cette difficulté, cette opposition ou le danger qui te guette dans la mission qu’Il t’a confiée. Pour toi, Il va brûler les protocoles. Te sens-tu envahie par la peur ? Crie aussi à Lui comme Pierre et quelque soit la profondeur que tu as atteint dans cette difficulté, Il te sauvera. Amen

Christiane

close

Ne manquez pas un encouragement !

Abonnez-vous et recevez directement dans votre boîte mail l'instant A.I.L.E.S
Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.