Marc 9: 17-24″….Jésus lui dit: Si tu peux!… Tout est possible à celui qui croit. Aussitôt le père de l’enfant s’écria: Je crois! viens au secours de mon incrédulité! « 

Dans le passage ci-dessus indiqué, nous retrouvons l’histoire d’un homme dont le fils est malade, possédé par un esprit depuis son enfance. Combien de tentatives de délivrance aurait-il déjà fait passer à son fils ? Et venir vers les disciples de Jésus ne serait qu’une énième fois. Mais comme d’habitude, il ne se passa rien jusqu’au jour où le Seigneur lui révéla la cause du non accomplissement de son attente.

Depuis combien de temps nous avons une attente vaine (travail, mariage, enfantement, guérison, etc) ? Combien de fois nous l’avons portée en prière ou combien de fois des serviteurs de Dieu, des frères et sœurs l’ont fait pour nous soutenir ? Mais toujours rien ! Ceci est dû au fait que nous prions avec un cœur accablé, encombré de soucis, de désespoir étouffant notre foi et qui nous conduit dans une incrédulité sous-entendue. Mentionner ce problème dans nos prières devient alors une routine où nous demandons au Seigneur « Si Tu peux faire quelque chose… ! »

Aujourd’hui, le Seigneur nous dit comme à cet homme : « Si tu peux ! Tout est possible à celui qui croit. » Voulons-nous remédier à l’incrédulité dans notre vie chrétienne ? Alors commençons à marcher avec cette Parole du Seigneur et rappelons-nous aussi qu’Il a dit dans Marc 11:24 : « Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. » Mais nous avons tendance à faire l’inverse : « Voir avant de croire », comme à l’exemple de l’apôtre Thomas Didyme qui, sauf lui,  verra le Seigneur Jésus-Christ ressuscité, huit  (08) jours après. Comme l’incrédulité peut bien retarder nos attentes !

La prière est une arme puissante. Mais elle n’a d’effet que si nous l’accompagnons de foi. C’est-à-dire croire que nous avons déjà reçu ce pourquoi nous prions. Si je crois que Dieu m’a déjà donné du travail, pourquoi ne pas commencer par apprêter mes vêtements de service ? Ou acheter les premières chaussettes de bébé car je crois que Dieu m’a déjà donné le mien ? Commencer par faire ou essayer, faire des mouvements que ne pouvais pas car je crois que Dieu m’a déjà guérie, etc ?

Dieu est fidèle et Il veille sur sa Parole, sa promesse pour l’accomplir. Que le Saint-Esprit fortifie notre foi !

Christiane

close

Ne manquez pas un encouragement !

Abonnez-vous et recevez directement dans votre boîte mail l'instant A.I.L.E.S
Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

close

Pour nous les femmes !

Ne manquez pas un seul Encouragement !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Suite à votre abonnement, vous recevrez un mail pour confirmer celui-ci. N'oubliez pas de consulter votre boîte mail et éventuellement les spams.