Et l’Eternel Dieu dit : Qui t’a appris que tu es nu ? Gn3 :11

Avant que le serpent ne tente Adam et Eve, ils étaient nus et n’en avaient pas honte. Ils n’étaient pas gênés puisqu’ils n’en avaient pas conscience. Après avoir mangé le fruit de l’arbre défendu, leurs yeux s’ouvrirent, ils se rendirent compte de leur nudité et se sont cachés de Dieu.

Lorsque Eve a hésité à manger le fruit la première fois, le serpent lui dit : «Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal». Gn3 :4-5

Ce qui est intéressant, c’est que le diable disait « vrai » puisqu’en Genèse 3:22, L’Eternel Dieu dit pareil ou presque… : Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal.

Le problème n’est donc pas toujours la véracité des informations que l’on reçoit mais la source et l’esprit qui accompagnent ces informations.

La voix qui nous parle nous pousse-t-elle à nous rapprocher de Dieu et à créer la paix autour de nous ? Notre ennemi à tous c’est l’accusateur. C’est lui qui accuse et calomnie les frères chez les frères. Il va même devant Dieu pour nous calomnier et nous accuser Ap12 :10. Même si ce qu’il dit est vérifiable et avéré, il ne lui revient pas de nous donner des informations ou des motivations. Satan ne doit pas nous conseiller sur Dieu, nos frères et nos familles. La fin est toujours la discorde et la division.

Lorsque Dieu a demandé à Adam : « Qui t’a appris que tu es nu ? » Il semblait dire : « As-tu une source d’information autre que moi ? »

Combien de fois le serpent a-t-il ouvert nos yeux sur les défauts d’un frère à l’église ?  Combien de fois a-t-il révélé les erreurs du Pasteur ? Des parents, des proches ? des enfants ?  Il calomnie ceux à qui nous devons rendre ministère et ceux qui doivent nous conduire dans notre destinée. Même si ce qu’il dit est vérifiable et avéré, il ne lui appartient pas de nous donner des informations ou des conseils. Le résultat est très souvent des personnes qui s’éloignent sans raisons réelles ou qui prennent des précautions inutiles. 

Comme pour Eve, le calomniateur fonctionne avec 99% de vérité et 1% de poison mortel. Dans le cas d’Eve, le poison mortel a été : «Vous ne mourrez point». Nous savons tous qu’ils sont morts ce jour-là.

Repentons nous d’avoir écouté la mauvaise voix et soyons sages.

Que le Seigneur nous fasse grâce et nous délivre de la lèvre mensongère.

Fannie.

close

Ne manquez pas un encouragement !

Abonnez-vous et recevez directement dans votre boîte mail l'instant A.I.L.E.S
Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.