Esaïe 53.7 « Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n’a point ouvert la bouche ».

Dans ce verset, à trois reprises il nous est parlé du silence : « n’a point ouvert la bouche » ; « brebis muette » et « n’a point ouvert la bouche ». C’est dire l’importance du silence dans certaines situations.

Un vieux proverbe d’origine orientale dit que le silence est d’or et la parole d’argent. Le silence nous empêche de nous laisser aller à nos émotions. Bien souvent, nous faisons face à des situations difficiles à cause de nos frères, nos sœurs, notre famille, nos collègues de travail, … . Des paroles blessantes, des accusations sans fondements nous sont adressées sur un ton le plus souvent agressif voire violent. Notre première réaction sera de répondre afin de nous défendre, afin de réfuter les dires car ses propos nous font si mal, ils sont comme des poignards en plein cœur. A nous aussi d’emprunter ce ton agressif et violent car nos émotions ont pris le dessus.

La parole de Dieu déclare dans Jacques 1.19-20  » Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère, car la colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu ». La parole de Dieu est claire « la colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu ». A nous de nous maîtriser sachant que la maîtrise de soi est un fruit de l’Esprit (Galates 5.22) de Dieu qui habite en nous et donc nous le possédons. A nous de l’exercer et de le cultiver.

Face à la persécution, aux fausses accusations, aux personnes violentes, … il est bon de garder le silence.

Jésus devant Pilate n’a pas répondu aux accusations des principaux sacrificateurs (Matthieu 27.12). Pourquoi ? Jésus n’a pas répondu car Il connaît son Père et sait qu’il est bon d’attendre dans le silence le secours de l’Eternel » (Lamentations 3.26).

Nous aussi, face aux accusations, adoptons le comportement de Jésus qui est notre modèle, notre exemple. Jésus est le chemin, la vérité et la vie (Jean 14.6 ) donc, le chemin que nous devons suivre. Ce chemin de brisement, de façonnement.

Je laisse sur notre cœur ce verset : quelles que soient les situations que nous traversons, prenons soin de veiller sur notre bouche et sur notre langue. Proverbes 21.23  » Celui qui veille sur sa bouche et sur sa langue préserve son âme des angoisses ».

Préservons nos âmes des angoisses, veillons sur notre bouche et notre langue.

Soyez richement bénie.

Sabrina – Guadeloupe

Profil de l'auteur

Sabrina - Guadeloupe
Sabrina - Guadeloupe
Sabrina de la Guadeloupe. Mère de deux enfants. J’ai l’assurance que toutes choses bonnes ou mauvaises concourent à notre bien. Puisse ces écrits augmenter en chacune l’assurance que notre Dieu ne nous abandonne pas et agira en son temps.
close

Ne manquez pas un encouragement !

Abonnez-vous et recevez directement dans votre boîte mail l'instant A.I.L.E.S
Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.