Esaïe 49.14 à 15 – Sion disait : L’Éternel m’abandonne, Le Seigneur m’oublie ! Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point.

Bien-aimées dans le Seigneur, Dieu notre créateur et Père ne cessera jamais de nous manifester son Amour. Sa Parole nous le confirme dans notre verset de base. Mais parfois, il nous arrive de penser, dans certaines situations qui durent de trop que nous sommes oubliées de Lui et abandonnées à notre sort. Chaque fois que nous pensons ou parlons de la sorte, la réponse de Dieu à Sion nous montre clairement que cela Le frustre. 

Jean 3.16 nous dit que Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son fils unique Jésus-Christ en sacrifice pour nous afin que nous ayons la vie éternelle. De même, nous avons tout pleinement en Lui, nous qui étions condamnées à mourir, et même éternellement à cause de nos péchés. Et son fils qui nous aime autant, a accepté prendre notre place à la croix pour nous justifier devant Dieu et nous a fait recevoir l’Esprit d’adoption par lequel nous crions tous Abba ! Père ! Et nous sommes devenus cohéritières de Jésus-Christ. 

Celui qui a tant donné, ne serait-Il pas attristé lorsque nous pensons ou disons qu’Il nous a abandonnées ? A quoi a donc servi son sacrifice qui prouve son immense Amour pour nous dès le commencement ? Il nous dit :  » Je ne t’oublierai point  » pour dire aussi  » Tu est constamment devant ma face « . Nous venons de Lui avant d’être dans le ventre de notre mère. Alors son Amour pour nous est au-delà de celui d’une mère. 

Quelle que soit la situation difficile que nous traversons, ne doutons plus ni de l’Amour ni de la présence de Dieu dans nos vies. Il n’abandonne jamais ses enfants. Si l’or est éprouvé par le feu avant de devenir pur, les moments difficiles ne sont pas non plus pour notre destruction mais pour notre perfectionnement en Christ

Dans Esaïe 49.8, l’Éternel nous dit : Au temps de la grâce Je t’exaucerai, et au jour du salut Je te secourrai ; Je te garderai, et Je t’établirai pour traiter alliance avec le peuple, Pour relever le pays, Et pour distribuer les héritages désolés « . C’est en demeurant auprès de Dieu dans la foi et la patience que nous rendons possible cette visitation divine qui est suivie de grâce, c’est-à-dire la réponse à nos prières à un temps que Lui-même a fixé. Et de là, l’Éternel nous établit comme ses témoins et ambassadeurs, de qui Il est et comment Il agit, pour traiter maintenant alliance avec d’autres, pour les restaurer. Nous devenons ainsi des bénédictions pour les autres au travers de nos témoignages pour la Gloire de Dieu. 

Que le Saint-Esprit augmente notre foi et nous remplisse de patience afin que nous ne nous éloignions pas du Seigneur et que nous ne rations pas sa visitation au Nom de Jésus-Christ. Amen !

Christiane

Profil de l'auteur

Christiane - Bénin
Christiane - Bénin
Béninoise, résidente.
Dieu n’est pas limité par l’espace, la distance. Alors où que nous soyons sur cette terre, en Christ, nous sommes unies par l’Esprit de Dieu et dans son amour. Par nos partages, écrits et autres, soyons plus solidaires Ensemble dans la marche !

Soyez bénies.
close

Pour nous les femmes !

Ne manquez pas un seul Encouragement !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Suite à votre abonnement, vous recevrez un mail pour confirmer celui-ci. N'oubliez pas de consulter votre boîte mail et éventuellement les spams.