Proverbes 22.4– Le fruit de l’humilité, de la crainte de l’Éternel, c’est la richesse, la gloire et la vie.

Osée 2.21 révèle que L’Eternel s’est lié à son peuple avec justice, droit,
loyauté et compassion. On peut ainsi comprendre que la nature de notre Père est de toujours nous avertir des conséquences de nos actes. Dans sa
loyauté, L’Eternel nous révèle les voies et moyens pour échapper à sa juste
colère et aux desseins de l’ennemi.

Concernant l’état actuel de nos nations, le Seigneur nous a donné la
solution. Il dit dans 2 Chroniques 7.14 « si mon peuple sur qui est invoqué
mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses
mauvaises voies, -je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je
guérirai son pays. »

Ce passage nous est peut-être familier. Certains chrétiens ont même
confessé leur confusion parce qu’ils avaient prié, sur la base de cette
promesse, sans succès.

Le conseil du Seigneur montre que son peuple –l’Eglise- joue un rôle clé
dans la guérison de nos nations. Mais avant cette guérison, il faut que le
peuple qui prie soit lui-même pur et pardonné son péché. Il faut également
que ce peuple présente des prières agréables dans une attitude de cœur
correcte.

Et pour cela, Notre Père nous appelle premièrement à nous humilier.
L’humilité nous conduit à demander pardon au Seigneur et à reconnaitre
que nous sommes totalement dépendants de lui. Oui, réajustons d’abord
l’attitude de notre cœur vis-à-vis de notre créateur. Allons devant le trône de la grâce, par le Seigneur Jésus-Christ, et prosternons-nous. Confessons nos
fautes personnelles, celles de nos familles, villes et pays et surtout celles de
l’Eglise.

L’humilité envers Dieu consisterait également à le louer, l’adorer, lui dire
merci et lui déclarer notre confiance et notre amour. Si nous sommes sincères le Saint-Esprit nous accompagnera dans cette démarche de repentance et de réconciliation.

L’humilité s’invite également dans nos rapports interpersonnels. La
Parole met un accent particulier sur la manière dont nous traitons l’étranger, le plus faible, l’orphelin, le malheureux, la veuve et l’opprimé.

Dans le passage d’Ephésiens 4.2-3, Le Seigneur nous exhorte à marcher en
toute humilité et douceur, avec patience, nous supportant les uns les autres
avec charité et nous efforçant de conserver l’unité de l’esprit par le lien de la
paix. Amen.

Dieu résiste aux orgueilleux mais donne sa grâce aux humbles.

L’humilité est la première étape si nous voulons que le Seigneur accorde sa
grâce au pays. Demandons un esprit d’humilité.

Fannie

Profil de l'auteur

Fannie - Cameroun
Fannie - Cameroun
Fannie aime le Seigneur de tout son cœur. Son soupir est de voir la puissance de Dieu restaurer les vies et les villes en ruines.
close

Ne manquez pas un encouragement !

Abonnez-vous et recevez directement dans votre boîte mail l'instant A.I.L.E.S
Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

close

Pour nous les femmes !

Ne manquez pas un seul Encouragement !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Suite à votre abonnement, vous recevrez un mail pour confirmer celui-ci. N'oubliez pas de consulter votre boîte mail et éventuellement les spams.