AILES

Une armée de femmes qui se lèvent

Évènements à venir

La méditation de Corinne

Entrer dans l’appel de Dieu (partie 2)

Aujourd’hui, je vous propose de continuer notre méditation sur entrer dans son appel.

Pour entrer dans son appel, il est important de ne pas se lever pour faire comme ……

En effet, notre désir de servir peut nous amener à faire comme tel serviteur de Dieu.

Cependant, comme nous aimons à le dire au centre apostolique EZ37M, il est important d’être la bonne personne à la bonne place.

Ephésiens 4.16 – C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité.

Je relève : Tout le corps, bien coordonné.

Dans un corps vous avez par exemple le bras qui a une fonction, la jambe qui a une autre fonction, l’œil, les oreilles, … chaque partie du corps est bien coordonnée.

Si dans notre société, il semble impératif de se faire sa place et ce, même en marchant sur la tête de notre collègue, il ne devrait pas en être de même dans le corps de Christ et pourtant, force est de constater que très souvent, nous n’agissons pas mieux.

Nous avons besoin les uns des autres, et l’œil ne peut pas dire à la main, je n’ai pas besoin de toi et vice versa. Le piège de l’ennemi est souvent de nous faire croire que notre place est celle de l’autre. Rien n’est plus faux. En effet, il sait que la bonne personne, placée à la place prévue par Dieu, est un instrument pour faire avancer le Royaume de Dieu.

Je voudrais vous donner un exemple qui m’a énormément parlé. Prenons un orchestre : il y a le chef d’orchestre et puis les musiciens. Chacun d’eux connaît parfaitement sa partition et son instrument. Au moment où le chef d’orchestre va lever sa baguette, tous ceux qui doivent commencer à jouer vont le faire. Imaginez un instant que le bassiste joue la partition du flûtiste. Imaginez également que le trompettiste voyant que le pianiste est un peu plus en vue, décide soudainement de délaisser sa partition, sa trompette, et d’aller se placer au piano. Vous imaginez un peu la cacophonie qu’il y aurait ? Et je pense que le compositeur (Dieu) ne sera pas satisfait parce qu’Il ne reconnaîtra plus la partition qu’Il a composée. Maintenant, si chacun joue de son instrument, avec sa partition et suit les indications du chef d’orchestre, cela va amener à l’existence cette partition couchée sur papier.

Dieu a prévu une place pour chacune et ensemble, si nous coordonnons nos efforts, si nous mettons le don que Dieu a placé en nous au service des autres, les choses vont bouger et faire avancer le Royaume de Dieu.

Prenons un autre exemple que j’aime souvent donner: Imaginez que je me dise sniper car j’ai ma meilleure amie (même si les femmes sont rares dans ce domaine) qui est sniper et je voudrais être comme elle. Il va m’être donné un fusil à lunette, puis on va me positionner sur un toit afin d’accomplir ma mission. Cependant, je ne sais pas tenir un fusil et encore moins tirer. Mon amie sniper est dans son appel, dans son élément, elle sait exactement quel geste elle doit faire, elle sait également ce qu’elle ne doit surtout pas faire afin de ne pas exposer sa vie mais aussi, celles des autres personnes. Moi, avec mon fusil, je suis à contrario un véritable danger public ; et pour moi-même et pour les autres. Vous me comprenez ?

Il en est ainsi pour une personne qui s’approprie un appel qui ne lui est pas destiné. Elle se met en danger et elle met en danger les autres.

En effet, étant sur un terrain qui ne lui est pas attribué par Dieu, l’ennemi aura libre accès et de plus, ne fonctionnant pas dans le cadre de son appel, celles et ceux qui le ou la suivront se mettront eux-même en danger car eux aussi, de facto, ne seront pas sur le terrain de Dieu.

Alors prudence ! Avant de nous lancer dans un service pour Dieu, écoutons la voix de Dieu.

Je vous propose de faire cette prière : Seigneur, je désire connaître et rentrer dans mon appel. Je ne veux pas la place d’une autre, je veux la place que tu as choisie pour moi depuis toute éternité. Seigneur, fais-moi connaître quel est l’appel qui est attaché à ma vie. J’ai prié au nom de Jésus-Christ.

Pasteur Corinne – Centre Apostolique EZ37M

Profil de l'auteur

Corinne
Corinne
Corinne est Fondatrice d'AILES.
Une femme ordinaire qui sert un Dieu extraordinaire.

Pour ne rien manquer !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Suite à votre abonnement, vous recevrez un mail pour confirmer celui-ci. N'oubliez pas de consulter votre boîte mail et éventuellement les spams.

Corinne

Corinne est Fondatrice d'AILES. Une femme ordinaire qui sert un Dieu extraordinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Évènements à venir

AILES

GRATUIT
VOIR