AILES

Une armée de femmes qui se lèvent

Évènements à venir

La méditation de Corinne

Entrer dans son appel (partie 3)

Matthieu 6:6  Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra

Hier, nous avons donc décidé de ne prendre la place de personne mais de connaître véritablement quel est notre appel.

Parfois, la réponse du Seigneur va être claire et auquel cas, nous parlerons lors d’un prochain article de ce qu’il convient de faire ou de ne pas faire lorsque celui-ci est véritablement connu de nous.

Aujourd’hui, nous allons parler de ce qu’il convient de faire lorsque nous n’avons pas encore reçu de réponse claire du Seigneur.

La première des choses, vous l’aurez comprise, est de passer du temps dans l’intimité avec Dieu. D’avoir des tête à tête avec le Seigneur dans le lieu secret. Certes à le prier, à le questionner mais surtout à l’écouter.

Dans nos milieux évangéliques, les temps de silence semble devoir être remplis coûte que coûte mais pourtant, ce n’est que dans l’écoute et donc le silence que nous entendrons clairement Dieu nous parler.

La première des choses c’est que nous ne pouvons entrer véritablement dans notre appel sans connaître l’auteur de notre appel, cela n’aurait aucun sens. Ces temps d’intimité vont permettre à Dieu de se révéler à nous d’une façon toute particulière. Ces temps de tête à tête avec Lui vont également être source de guérison, consolation et restauration.

Puis, progressivement, il va nous parler et nous conduire dans notre appel. Parfois, cela ne sera pas très clair et nous tâtonnerons.

Ecclésiaste 9:10  nous dit : Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le. Je crois que c’est une clef pour découvrir l’appel attaché à notre vie.

En effet, nous allons nous lever pour faire ce que notre main trouve à faire. C’est ainsi que notre fidélité va être éprouvée car n’est-il pas dit dans Luc 16.10 que : Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes.

C’est un leurre que de croire que Dieu nous confiera de grandes choses si nous n’avons pas été fidèles dans les petites.

Alors, si nous ne connaissons pas encore quel appel est attaché à notre vie, afin de le découvrir, commençons à cheminer et à œuvrer dans ce que nous sera proposé et d’autres portes s’ouvriront au fur et à mesure de notre marche. Restons attachées à Dieu, continuons de l’écouter et soyons fidèles.

Si tu ne connais pas encore ton appel, je te propose de prier : Seigneur, je désire te servir mais je veux te connaître plus, je veux entendre ta voix, je veux connaître ton cœur, révèle toi à moi et montre moi le chemin du service, ouvre une porte, afin que ma main puisse faire ce qu’elle trouvera à faire et qu’au sein de ce service, ton nom soit glorifié. J’ai prié au nom de Jésus.

Pasteur Corinne – Centre Apostolique EZ37M

Profil de l'auteur

Corinne
Corinne
Corinne est Fondatrice d'AILES.
Une femme ordinaire qui sert un Dieu extraordinaire.

Pour ne rien manquer !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Suite à votre abonnement, vous recevrez un mail pour confirmer celui-ci. N'oubliez pas de consulter votre boîte mail et éventuellement les spams.

Corinne

Corinne est Fondatrice d'AILES. Une femme ordinaire qui sert un Dieu extraordinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Évènements à venir

AILES

GRATUIT
VOIR