AILES

Une armée de femmes qui se lèvent

Évènements à venir

La méditation de Corinne

DIEU FERA GRÂCE

Philippiens 4.12 – J’ai appris…

La grâce imméritée de Dieu ne doit pas nous amener à faire tout et n’importe quoi. La première des choses est bien évidemment que la grâce de Dieu ne doit pas nous faire croire que nous pouvons pécher impunément sans que cela ait de véritables répercussions néfastes sur nos vies et la vie de celles et ceux qui nous entourent. Cependant, aujourd’hui, c’est sur un autre point que j’aimerais m’arrêter.

Nous prenons des décisions pour nos vies sans demander à Dieu ce qu’Il en pense. Nous nous retrouvons dans diverses difficultés puis nous disons : « Dieu fera grâce ». Ce qui équivaudrait à dire : « Je prends mes décisions, je fais mes choix et je fais entrer Dieu dans mes plans et Il fera grâce ». Au risque d’en décevoir beaucoup, cela ne se passe pas ainsi.
Je vais prendre un exemple. Imaginer que j’ai besoin d’un véhicule. J’ai 3.000 € à ma disposition mais le prix du véhicule que je veux est de 10.000 €. Que vais-je faire ? En premier lieu, je vais demander à Dieu si c’est bien sa volonté que j’achète ce véhicule et je vais attendre sa réponse. S’il me dit oui, pas de problème, je me lance. Si je n’ai pas de réponse particulière, cela veut dire que le Seigneur me demande d’utiliser de ce dont Il m’a doté, à savoir mon cerveau et ma capacité à le mettre en action. Je vais donc m’assoir et réfléchir. S’il me manque 7.000 €, je vais devoir faire un crédit à moins que je ne pleure partout pour obtenir un peu par ci, un peu par-là, mais en toute bonne logique un crédit semble plus approprié. Faire un crédit, ok. Mais alors maintenant, je vais regarder mes entrées et sorties mensuelles et je vais calculer pour voir si je peux assumer ou pas un tel crédit. Vous me suivez ? Je me rends compte que ce crédit dépasse ce que je peux mettre. Plusieurs possibilités s’offrent maintenant à moi :

  1. J’attends d’avoir la possibilité financière pour acheter le véhicule.
  2. Je renonce à ce véhicule et en recherche un qui entrera dans mon budget.
  3. J’achète le véhicule et je me dis que Dieu fera grâce.

Malheureusement, de nombreux enfants de Dieu choisissent l’option 3 en prétextant un domaine de foi et passe à côté du plan de Dieu en voulant faire entrer Dieu dans leurs plans. Ce n’est pas de la foi, c’est de la présomption. Dieu, et je l’ai vécu, est tout à fait capable de vous permettre d’acquérir un véhicule qui sera accessible à votre budget. Il est même capable, s’Il le souhaite et ce, sans pleurer auprès des gens, de toucher le cœur d’une personne afin qu’elle vous donne un véhicule ou même l’argent pour l’acquérir. Amen ?

Apprenons à utiliser notre cerveau et arrêtons de faire entrer Dieu dans nos plans ! Décidons d’entrer dans le plan de Dieu pour nos vies et si nous avons fait entrer Dieu dans nos plans, demandons-Lui pardon. Prenons aussi la décision de mettre nos vies au diapason de Sa volonté.

Corinne

Profil de l'auteur

Corinne
Corinne
Corinne est Fondatrice d'AILES.
Une femme ordinaire qui sert un Dieu extraordinaire.

Pour ne rien manquer !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Suite à votre abonnement, vous recevrez un mail pour confirmer celui-ci. N'oubliez pas de consulter votre boîte mail et éventuellement les spams.

Corinne

Corinne est Fondatrice d'AILES. Une femme ordinaire qui sert un Dieu extraordinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Évènements à venir

AILES

GRATUIT
VOIR