Mois : janvier 2022 Page 1 of 4

Une question de biens

Jésus, l’ayant regardé, l’aima, et lui dit: Il te manque une chose; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. Mais, affligé de cette parole, cet homme s’en alla tout triste; car il avait de grands biens. Marc 10:21‭-‬22 

Chaque jour, nous sommes appelées à  prendre des décisions dans notre vie. Décider ce n’est pas un problème, le plus difficile c’est de pouvoir prendre la bonne décision. En tant que chrétienne nous devons prendre le soin d’aller dans la présence du Seigneur, pour écouter ce qu’il va nous dire afin de prendre la décision qui convient.

Le verset du jour nous présente le tableau d’un jeune homme riche qui souhaitait prendre une décision importante pour sa vie. Il pose le problème à Jésus, qui lui dit ce qu’il doit faire, les premières conditions ne lui posent aucun problème mais la suite rend le jeune homme triste et il fini par s’en aller. 

Beaucoup de personnes ressemblent à cet homme, qui ont la grâce d’ être dans la présence du Seigneur, recevoir une parole mais ressortent sans prendre la bonne décision. 

L’amour de Jésus, nous offre l’opportunité de nous repentir mais l’attachement aux biens de ce monde nous rend tristes ; au point de nous sortir complètement de sa présence.

Dieu nous aime tellement qu’il désire avoir une relation avec nous , répondre à toutes nos questions et nous dire ce qui manque pour vivre une relation épanouie avec Lui. Seulement, nous ne sommes pas prêtes à faire ce qu’il nous demande combien même nous avons la grâce de connaitre la vérité. Sommes-nous véritablement disposer à répondre à l’amour de Jésus, à entendre ce qu’il veut nous dire ? 

Tu as demandé à Dieu de te parler, maintenant il le fait. Il est peut être difficile d’abandonner ce à quoi tu t’es attachée et dont tu penses être ta source de joie. Femme, la véritable joie est en Jésus, le grand berger des brebis qui ne manquent de rien. Les trésors terrestres sont temporels  tandis que le Royaume de Dieu est éternel. À toi de décider.

Bonne réflexion. 

Grace

Dépasse la difficulté avec force


« Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent. » Matthieu 11 : 12

Il arrive à tout le monde de rencontrer des problèmes. Mais la bonne nouvelle c’est que peu importe la taille du problème, il est possible de le surmonter.

La tempête a tendance à tout secouer, nous pousser dans un sens puis dans un autre, à l’image d’une tornade qui passe sur une ville et où plus rien n’est à sa place : les voitures sont dans les rivières, les toits sont à terre à côté des maisons, les pancartes publicitaires se retrouvent dans les jardins… mais notre tempête ne doit pas nous emmener là ou nous ne le voulons pas. C’est à nous de garder le cap pour ne pas nous laisser dévier de notre route, pour rester sur celle que nous avons décidé de suivre.
Notre trajectoire de vie est là où nous devons regarder et tenir ferme au lieu de regarder aux nuages noirs et agités au-dessus de notre tête.

Tu dois chercher la solution qui t’assure un ancrage ferme dans la foi : c’est avec force et conviction que tu pourras lutter, décider où tu vas. Si Dieu te dit qu’il t’accompagne sur le chemin, s’il t’assure sa protection, la provision du lendemain, alors saisis avec force ses promesses pour tenir ferme, regarder droit devant et garder le cap.

Cornélia

Comment atteindre nos objectifs ?

Message apporté par Christiane lors de notre rencontre A.I.L.E.S du 29 janvier 2022.

Soyez bénie à son écoute.

Incrédulité ?

Marc 9: 17-24″….Jésus lui dit: Si tu peux!… Tout est possible à celui qui croit. Aussitôt le père de l’enfant s’écria: Je crois! viens au secours de mon incrédulité! « 

Dans le passage ci-dessus indiqué, nous retrouvons l’histoire d’un homme dont le fils est malade, possédé par un esprit depuis son enfance. Combien de tentatives de délivrance aurait-il déjà fait passer à son fils ? Et venir vers les disciples de Jésus ne serait qu’une énième fois. Mais comme d’habitude, il ne se passa rien jusqu’au jour où le Seigneur lui révéla la cause du non accomplissement de son attente.

Depuis combien de temps nous avons une attente vaine (travail, mariage, enfantement, guérison, etc) ? Combien de fois nous l’avons portée en prière ou combien de fois des serviteurs de Dieu, des frères et sœurs l’ont fait pour nous soutenir ? Mais toujours rien ! Ceci est dû au fait que nous prions avec un cœur accablé, encombré de soucis, de désespoir étouffant notre foi et qui nous conduit dans une incrédulité sous-entendue. Mentionner ce problème dans nos prières devient alors une routine où nous demandons au Seigneur « Si Tu peux faire quelque chose… ! »

Aujourd’hui, le Seigneur nous dit comme à cet homme : « Si tu peux ! Tout est possible à celui qui croit. » Voulons-nous remédier à l’incrédulité dans notre vie chrétienne ? Alors commençons à marcher avec cette Parole du Seigneur et rappelons-nous aussi qu’Il a dit dans Marc 11:24 : « Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. » Mais nous avons tendance à faire l’inverse : « Voir avant de croire », comme à l’exemple de l’apôtre Thomas Didyme qui, sauf lui,  verra le Seigneur Jésus-Christ ressuscité, huit  (08) jours après. Comme l’incrédulité peut bien retarder nos attentes !

La prière est une arme puissante. Mais elle n’a d’effet que si nous l’accompagnons de foi. C’est-à-dire croire que nous avons déjà reçu ce pourquoi nous prions. Si je crois que Dieu m’a déjà donné du travail, pourquoi ne pas commencer par apprêter mes vêtements de service ? Ou acheter les premières chaussettes de bébé car je crois que Dieu m’a déjà donné le mien ? Commencer par faire ou essayer, faire des mouvements que ne pouvais pas car je crois que Dieu m’a déjà guérie, etc ?

Dieu est fidèle et Il veille sur sa Parole, sa promesse pour l’accomplir. Que le Saint-Esprit fortifie notre foi !

Christiane

Ce qu’Il dit, Il l’accomplit !

Daniel 10.19 – Puis il me dit : Ne crains rien, homme bien aimé, que la paix soit avec toi ! courage, courage ! Et comme il me parlait, je repris des forces et je dis : que mon seigneur parle, car tu m’as fortifié

N’avez-vous jamais entendu Dieu vous parler et, à ce moment-là, sentir en vous de nouvelles forces, une nouvelle aptitude, une nouvelle dose d’audace, un nouvel élan… ?

Notre Dieu est incroyable ! Il est au-dessus de tout et Il peut tout. Rien ne lui est impossible. Quand Il dit la chose arrive ; quand Il ordonne, elle existe (Psaumes 33.9). Dieu n’est point un homme pour mentir, ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t-il pas ? (Nombres 23.19).

Bien-aimées, réjouissez-vous ce matin, car dès que Dieu va vous parler, il va se produire quelque chose. Les choses vont se mettre en mouvement. Dieu, au même moment, fait pour vous ce qu’Il vous dit. N’est-ce pas merveilleux !

Oh, j’aimerais tant que ce matin, tu prennes conscience de cette grâce. Quand Il nous dit : « Ne crains pas », Il nous donne en même temps cette capacité de ne pas craindre. Quand Il nous dit : « Va et ne pèche plus », Il nous donne la capacité de ne plus pécher. Quand Il nous dit : « Courage », Il nous fortifie et nous redonne du courage pour aller de l’avant. Quand Il nous dit : « Lève-toi », Il nous donne la capacité de nous lever.

Ecoute ce que Dieu a à te dire ce matin et vois-le se réaliser. N’a-t-Il pas dit que si tu crois, tu verras la gloire de Dieu (Jean 11.40).

Avec toute mon affection.

Corinne

Opération SOUFFLE DE VIE 2022

Lors de l’opération SOUFFLE DE VIE 2021, nous avons proclamé la Parole de Dieu sur nos familles, nos villes, nos pays et nous avons vu Dieu agir avec puissance et de nombreuses personnes en ont témoigné.

Comme convenu, nous allons redémarrer à partir du 8 février prochain, une opération SOUFFLE DE VIE qui durera 5 jours, soit du 8 au 12 février.

Tout comme le Pasteur Karambiri, nous croyons que c’est le temps pour chacun d’entre nous de parler aux ossements de notre famille, aux ossements de la situation sanitaire, aux ossements de la situation politique, aux ossements de la situation économique, aux ossements de la situation spirituelle et de dire, ossements secs… écoutez la Parole de Dieu.

Ces proclamations seront diffusées sur l’ensemble de nos réseaux et nous t’invitons également à les diffuser sur tes réseaux.

Alors prêt(e) pour rejoindre l’armée de Dieu et pour proclamer ?  Alors rendez-vous sur la page suivante pour plus d’infos et pour t’inscrire ! https://ez37m.com/accueil2/sdv

Le mépris

Psaumes 123.4 – Notre âme est assez rassasiée des moqueries des orgueilleux, du mépris des hautains.

N’avez-vous jamais fait l’objet de mépris ou de moqueries ? David était fatigué de cela. Notre Seigneur Jésus a vécu également tout ce mépris et cette moquerie et nous ne pouvons qu’imaginer quelle souffrance cela a été pour Lui. En effet, faire l’objet de mépris ou de moquerie de personnes que vous ne connaissez pas fait mal, mais quand cela vient de ses « amies », là, c’est tout autre chose.

Vous aidez des personnes et vous les poussez en avant. Non seulement, elles considèrent que cela est tout à fait normal mais en plus, elles sont sans cesse en train de critiquer ce qui est fait et les personnes qui le font. Elles méprisent les leaders, leurs frères et sœurs (même si elles semblent faire amie/amie avec eux) et l’œuvre de Dieu en général au travers de chacun. Jésus a guéri, a béni, a délivré, a pourvu aux besoins spirituels, matériels… et toutes ces personnes à qui Il avait fait du bien l’ont méprisé.

Malheureusement, le constat d’aujourd’hui, est que dans l’Église de Jésus-Christ, il se passe la même chose. Ingratitude et mépris sont au rendez-vous. Large sourire devant mais coup de poignard dans le dos. Ce qui est triste, c’est que ces personnes sournoisement réussissent à faire un véritable travail de sape au sein du groupe ou de la communauté qu’elles fréquentent.

Le mépris trouve sa source dans l’orgueil attaché au cœur de l’être humain et est animé par le père du mensonge. Le mépris vient parce que nous nous croyons supérieurs même si nous déclarons par nos bouches le contraire. Il faudrait donc se demander qui est le père des personnes qui méprisent et se moquent ainsi les autres. Il est donc temps que l’Église de Jésus-Christ s’humilie sous la main puissante de son Seigneur de tout ce mépris et de toute cette moquerie vis-à-vis de ses conducteurs ou de ses frères ou sœurs. Arrêter de mordre la main qui donne à manger et ce, même sur un plan spirituel.

Je laisse cela à votre réflexion et si nous faisons le constat que nous méprisons, humilions-nous ! Si nous faisons l’objet de mépris, décidons de pardonner et continuons notre route.

Soyez bénies.

Corinne

Encore un matin

Colossiens 3:15  Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs. Et soyez reconnaissants

Je ne sais pas comment vous vous êtes levée ce matin mais il arrive parfois que nous nous levons et il semble que nous sommes passées sous un rouleau compresseur.
Mauvaise nuit, mal partout, pensée destructrice dès les yeux ouverts…

C’est quand nous perdons quelque chose que nous reconnaissons sa véritable valeur. En effet, tant que tout va bien, pensons-nous à apprécier et à être reconnaissante à Dieu pour la bonne santé, pour avoir de quoi nous nourrir, pour avoir un bon toit, pour avoir un emploi… ? Bref, la liste est longue.

Tout n’est que grâce et malheureusement, nous en sommes trop peu conscientes.

Il nous semble que tout cela est normal et nous aspirons à plus, toujours plus.

Dites-moi, si nous ne sommes pas capables d’apprécier déjà ce que nous avons, pourquoi Dieu nous accorderait davantage ?

Imaginez que votre enfant veuille un camion vert. Vous lui offrez ce camion mais ensuite, aucune reconnaissance, il ne joue même pas avec. Ensuite, il veut un camion bleu, vous lui offrez à nouveau et même réaction. La prochaine chose qu’il va vous demander, allez-vous lui acheter ?

Alors aujourd’hui, si nous décidions de ne pas être une enfant ingrate. Soyons, au contraire, remplie de gratitude pour notre Dieu qui nous accorde encore un matin et qui nous donne toute chose bonne en son temps.

Ecrivons sur cette page blanche du jour nos sujets de remerciements à notre Dieu. Je suis certaine que nous aurons de quoi écrire 😉

Je vous souhaite une très belle journée.

Soyez abondamment bénies.

Corinne

L’instant Sophie

Que Dieu vous bénisse.

Le regard qui change tout !

Que Dieu vous bénisse en abondance.

Corinne

Page 1 of 4

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

fr French
X
AILES

GRATUIT
VOIR