Mois : février 2022 Page 1 of 3

Tenir ferme au sein de la tempête

Message apporté par Sabrina.

Soyez bénie.

Une seule chose est nécessaire !

« Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée. » Luc 10 :42

Ce récit de la rencontre de Jésus avec ces deux femmes révèle une leçon extraordinaire !  Chères dames, nous avons des agendas hyper chargés et des tâches multiples au quotidien. C’est assez surprenant de savoir que dans la multitude de choses que nous faisons il n’y a qu’une chose qui est nécessaire. Cet épisode d’une des rencontres de Jésus avec des femmes nous ouvre les yeux sur les choix que nous devons faire. 

Alors que les deux dames accueillent un invité de marque, l’une, appelée Marthe, se précipite à lui préparer de quoi manger j’imagine et l’autre, appelée Marie, se met sagement à ses pieds pour l’écouter. Et finalement des deux, c’est Marie qui a fait le bon choix. Aux yeux de Marthe cela a paru injuste que le Seigneur n’ait reproché à Marie de ne pas pouvoir l’aider. Combien des fois, ne nous sommes-nous pas retrouvées dans ce genre de situation où nous avons cru avoir choisi la bonne part et pire encore avons souhaité que les autres fassent comme nous.

La parole de Dieu nous dit de rechercher premièrement le royaume de Dieu et sa justice, c’est clair que nos choix doivent être en premier centrés sur Jésus et son royaume. Cependant, quoi que ce soit pour le Seigneur, nous devons discerner ce qui est nécessaire à l’instant présent. Pour cela, nous avons pleinement besoin de la précieuse aide du Saint-Esprit qui sait nous orienter. Si nous faisons le choix d’écouter le Saint-Esprit, de le laisser nous conduire, nous saurons quel acte poser à un instant précis et pour une action spécifique.  Privilégions donc l’écoute, la lecture et la méditation de la parole. C’est au travers de sa parole que nous connaissons ses voies et que nous recevons des révélations quant aux actes que nous devons poser et au choix.

Assurément, Marie avait compris qu’écouter Jésus était bien plus important que de lui préparer un repas à cet instant. Dieu nous veut continuellement dans sa présence, il a des choses à nous dire et à nous apprendre. Des choses nécessaires à notre réussite ici-bas. Soyons donc à l’écoute et nous ne passerons pas à côté de ce qu’il a prévu de faire avec nous et pour nous. 

Bonne écoute.

Grace

Mon cœur, son Trône

Proverbes 4:23 – Garde ton coeur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie. 

Lorsque nous parlons de trône, il est question d’un roi, d’une autorité qui y siège et qui règne. Et lorsque nous acceptons Jésus-Christ dans notre vie, c’est avec notre cœur que nous le faisons pour qu’Il vienne y régner et avoir tout notre amour et attention. Nos pensées, nos paroles ainsi que dans nos actes ne sont que les reflets de l’intérieur de notre cœur. La Parole de Dieu nous dit dans Mat. 22:3 « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. » Cela nous montre que c’est Dieu qui doit être le Roi qui siège dans notre cœur et qui a autorité dans tout domaine de notre vie. Est-ce vraiment ainsi dans chacune de nos vies ?

Bon nombre d’enfants de Dieu que nous sommes, avons permis à autres choses de prendre la place de Dieu dans notre cœur. Il s’agit de nos besoins physiques et matériels, de nos biens ou des personnes que nous aimons, auxquels nous accordons plus d’importance qu’à Dieu et qui prennent plus de notre amour, de nos soins, de notre temps que les choses de Dieu. Leur accorder autant d’importance les transforme en dieux, des idoles dans nos vies que nous adorons sans le savoir. Certaines d’entre elles conduisent même à des péchés que nous banalisons. Parfois même, elles ne font que l’objet de nos prières devant l’Éternel, dans le but de satisfaire uniquement notre « moi ».

Il n’est pas mauvais de demander des choses à Dieu, d’aimer gagner de l’argent, d’aimer son conjoint, ses enfants, parents et amis ; de prendre soins d’eux et de nos biens ou même de nous divertir. Mais nous devons les faire selon le Seigneur et pour la gloire de Dieu. 

Jésus nous dit :- Dans Mat. 6:24,  « Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et mamon » ;- Dans Mat. 10:37, « Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ». Il nous revient donc de faire attention à la place que nous donnons à chaque chose dans notre vie. Donnons à Dieu la première place, c’est-à-dire le trône de notre cœur. Dieu est Vie et s’Il y règne, tout ce qui découlera de nous ne sera que vie et impactera toute chose positivement dans nos vies. Que le règne Dieu nous remplisse au Nom de Jésus-Christ !

Christiane

Sommes-nous dans l’égarement ?

Esaïe 3.12 – Mon peuple a pour oppresseurs des enfants et des femmes dominent sur lui ; Mon peuple, ceux qui te conduisent t’égarent.

Ce passage des écritures d’Esaïe aurait pu être écrit pour ce 21ème siècle.

Pour que les enfants ne soient pas « heurtés », nous avons interdit d’interdire, plus de règles, plus de cadres. Nous avons ainsi créé des enfants rois, abandonnant pour beaucoup d’entre nous notre responsabilité de parents.

Afin de ne pas contrarié nos petits, nous avons tout accepté et c’est ainsi qu’ils sont devenus des oppresseurs, se croyant tout permis et n’acceptant de se soumettre à aucune forme d’autorité., caillassant les pompiers, provoquant les forces de l’ordre, menant la maisonnée à la baguette.

Auriez-vous imaginé il y a quelques années en arrière que les enfants décideraient des achats de la maisonnée, de la destination des vacances, des heures auxquels ils mangeraient et répondraient comme ils le font à leurs parents ?

Les personnes ayant divorcé ont souvent cédé aux « chantages » dans la crainte de ne pas perdre définitivement leurs enfants et nous pouvons comprendre cela. Cependant, elles ont été leurrées car l’absence de d’autorité, de discipline et de cadre n’amènent pas un enfant dans le respect, que du contraire.

Aussi, si aujourd’hui, nous faisons le triste constat que dans notre maison, les enfants sont rois et nous oppressent, apportons nos manquements au Seigneur, demandons-Lui pardon, confions-Lui nos enfants et décidons qu’à partir de ce jour, nous serons un parent aimant mais responsable. Dieu ne manquera pas de venir à notre secours même si cela doit passer par certaines turbulences.

Que Dieu vous soutienne.

Corinne

TON CŒUR BRÛLE-T-IL ?

Luc 24.32 – Et ils se dirent l’un à l’autre: Notre cœur ne brûlait-il pas au dedans de nous, lorsqu’il nous parlait en chemin et nous expliquait les Écritures ?

Deux des disciples de Jésus se rendaient au village d’Emmaüs. Pendant le chemin, Jésus qui était ressuscité d’entre les morts, s’approche d’eux et leur demande pourquoi il marche ainsi tout triste. Les disciples sont fort étonnés de ce que cet homme qui les interpelle ne sache pas ce qui vient de se passer. Bah oui, Jésus a été crucifié, y a-t-il encore quelqu’un qui ne sache pas cela, enfin ! Ils n’ont pas reconnu Jésus.

Jésus fait alors chemin avec eux et leur parle de ce qui est écrit dans les Écritures et les hommes, fort interpellés, lui demande de rester encore avec eux. Jésus accepte et il nous est dit au verset 30 et 31 : « Pendant qu’il était à table avec eux, il prit le pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna.  Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent…

Ce passage des Écritures m’interpelle fortement car nous sommes souvent comme ces disciples. Nous connaissons Jésus, nous l’aimons mais nous rencontrons des difficultés, des montages sur nos chemins et nous sommes tristes. Jésus s’approche de nous. Cela peut être au travers notamment de sa Parole, mais aussi d’un événement, au travers d’un enseignement, au travers d’une personne qui nous tend la main… pourtant nous ne reconnaissons pas Jésus et nous continuons à exposer nos difficultés sans prendre garde réellement à ce qui se passe à l’intérieur de notre cœur.

Donc la première des choses que j’aimerais partager c’est : écoutons notre cœur et quand celui-ci commence à se réchauffer puis à brûler au-dedans de nous, sachons que le Seigneur est à l’œuvre même si nous ne le reconnaissons pas distinctement.

La seconde chose est celle-ci : nos yeux s’ouvriront réellement sur la présence de Jésus dans ce que nous vivons lorsque nous partagerons un temps d’intimité avec Lui. Peut-être en revenant tout simplement à la croix, où il a donné sa vie, où son sang a coulé pour nous, où chaque meurtrissure de son corps est une guérison accordée, où chacune de ses mains clouées sont le pendant de ses mains qui veulent nous bénir, où ses pieds percés sont sa présence à nos côtés, le fait qu’Il marche toujours près de nous, où la couronne d’épines enfoncées dans son crâne est pour nous la possibilité du renouvellement de nos pensées, où son côté percé est l’explosion même de son cœur pour que nous soyons pleinement guéries des douleurs de notre passé.

Alors aujourd’hui, écoute ton cœur et laisse toi interpellée.

Avec toute ma compassion.

Corinne

Écrire aux parents de Leah Sharibu

Ecrire en anglais avant le 31 mars 2022.

Février 2022 marque quatre ans de captivité pour Leah Sharibu, la jeune chrétienne qui a refusé de renier sa foi face à la persécution.

Elle a été enlevée le 19 février 2018, avec 109 autres élèves de l’école secondaire de Dapchi, dans l’État de Yobe, au Nigéria. Alors que ses ravisseurs, des militants de Boko Haram, ont libéré ses camarades de classe en l’espace d’un mois, Leah, la seule chrétienne du groupe, a été retenue parce qu’elle refusait de se convertir à l’islam. 

Le 14 mai, alors qu’elle n’aura que 19 ans, ce sera son cinquième anniversaire en captivité.

Les parents de Leah et sa grand-mère

Nous vous proposons d’écrire à ses parents, Rebecca et Natha. Afin d’éviter qu’ils ne soient trop submergés, nous vous demandons d’écrire seulement le message suivant sur votre carte:

«I continue to pray for Leah.» («Je continue à prier pour Leah»).

Signez votre nom et dites de quel pays vous êtes.

Vous pouvez également utiliser ce verset dans votre carte :

«I give them eternal life, and they shall never perish; no one will snatch them out of my hand. My Father, who has given them to me, is greater than all; no one can snatch them out of my Father’s hand.» John 10:28-29 (Jean 10:28-29)

Que ta volonté soit faite

Psaumes 143 : 10 « Enseigne-moi à faire ta volonté ! Car tu es mon Dieu. Que ton bon esprit me conduise sur la voie droite ! »

Se soumettre à la volonté de Dieu est l’un des exercices les plus difficiles pour les Chrétiens aujourd’hui. Encore que pour s’y soumettre il faudrait connaitre cette volonté. En effet si nous prenons conscience que chaque jour de notre vie avait été pensé par Dieu bien avant qu’aucun d’eux n’existait, nous comprendrions l’importance de rechercher sa volonté et de l’appliquer à notre vie.

Comment alors connaître la volonté de Dieu ?

Dieu est fidèle et ne peut se renier. Sa volonté ne peut donc jamais être contraire à sa parole. Tout ce que nous pensons avoir reçu du Seigneur doit nécessairement être conforme à sa parole. Nous devons alors toujours rechercher à aligner notre vie à la parole de Dieu en agissant fidèlement selon ce qui y est écrit. Que son Saint-Esprit nous y aide.

Comment Dieu nous parle-t-il ?

Dieu nous parle de plusieurs manières afin de nous dévoiler sa volonté et son plan parfait pour notre vie. Nous sommes donc appelées à développer une profonde sensibilité à sa voix et d’y pencher notre cœur. Beaucoup de nous pensons qu’il se révèlera de manière solennelle et audible ce qui est totalement vrai encore aujourd’hui, mais notre Dieu parle tantôt d’une manière, tantôt d’une autre mais nous n’y prenons pas garde. Il se révèle :

–        Premièrement à travers sa parole pendant les temps de méditation ; Josué 1V8

–        Pendant les moments de communion et d’intimité à travers la prière, l’adoration

–        Par la bouche des prophètes ; 2Pierre1v21

–        …

–        Par toute voie qui lui semble bon car il est souverain

Seigneur, accorde-nous de connaitre ta volonté pour notre vie et de marcher fidèlement selon tes ordonnances afin d’accomplir notre course pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ.

Avec tout mon amour.

Armelle.

L’instant Laura

Vous êtes remarquables ! Je vous aime très fort ! 💜💜💜💜💜

L’investissement sûr

« Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme. »3 Jean 1 : 2« Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur. » Jérémie 29 : 13

En début d’année on souhaite à tout le monde bonne santé, bonheur, réussite. Mais est-ce vraiment cela le but à atteindre ? On ne maitrise absolument rien de tout cela. Parce que tout est basé sur des critères humains et sur des critères que nous ne maitrisons pas vraiment.

Dans quoi nos espoirs peuvent trouver une assurance solide ? Une efficacité certaine ? Bien plus dans notre marche et progression spirituelle que dans notre réussite sociale. Parce que celui qui s’approche de Dieu en sera béni, celui qui veut connaitre plus Dieu sera enrichi, celui qui passe plus de temps avec Dieu trouvera un abri et un ami stable et sûr.

Si tu te préoccupes de ta santé spirituelle plus que des choses du monde, tu vas y consacrer un peu de temps, celui que tu ne passeras pas à chercher la réussite sociale.

Mais, bonne nouvelle : quand tu prends du temps pour t’occuper de ta foi, Dieu s’occupe du reste ! Ne repousse pas à demain de parler avec Dieu, de sonder sa voix, de prendre du temps pour lire la Parole. C’est un investissement en temps qui est sûr, qui rapporte à chaque fois !

Cornélia

Trouver le grand Amour

Cantique des Cantiques 2.13 – Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens !

Chaque être humain a été créé par Dieu pour aimer et être aimé et en cela est le plan parfait de Dieu.
Notre besoin d’amour est donc normal.

Aujourd’hui, je parlerai des femmes aux femmes. Notre sensibilité, notre émotivité nous font vivre et entrevoir l’amour de façon différente des hommes, Dieu nous ayant créées ainsi. Dans le fait de se sentir aimée, la femme a besoin de sécurité, de réconfort, de tendresse, de sentir qu’on l’apprécie pour qui elle est vraiment… Malheureusement, trop souvent, à force de rechercher ces choses, nous nous éloignons de ce que Dieu a pour nous.

Combien de femmes trouvent leur sécurité dans leur emploi (je suis quelqu’un car je suis…), pour d’autres, dans nos milieux chrétiens, elles trouveront leur sécurité dans leur ministère, c’est également ainsi que ces femmes auront le senti-ment d’être aimées, appréciées, d’exister.

Quant au réconfort, nous pouvons être tentées de le trouver dans la nourriture, dans le fait de s’acheter de nouveaux bijoux, vêtements… c’est ainsi que de nombreuses femmes deviennent boulimiques et/ou addictes faisant des achats compulsifs.

Pour ce qui est de la tendresse, la femme mariée devrait en trouver dans les bras de son époux, mais parfois, ceci n’étant pas le cas, elle souffre et l’ennemi peut ainsi s’infiltrer dans sa vie et la mettre à terre.

Pour ce qui est des femmes célibataires, c’est la même chose ! Elles sont en recherche de l’âme sœur, la personne qui saura enfin combler tous les vides de leur vie. Vouloir se marier est légitime, cependant, ce qui est dangereux, c’est de vouloir combler le vide du cœur. Nombreuses sont celles qui en ont fait ou en font les frais et au lieu de se sentir enfin une véritable femme, elles se sentent sales et le vide s’intensifie avec des blessures béantes.

Certaines se reconnaissent ?

Quel est la véritable solution alors ? Ce qui manque à notre génération de femmes, c’est de répondre à cet appel : « Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens ! ». Si nous répondons à cet appel, tous ces domaines de notre vie, qui sont aujourd’hui vides et vides de sens, vont être complètement remplis par Dieu.

Le Seigneur nous invite à nous lever, nous les femmes, et pas que d’une manière physique mais également d’une manière spirituelle, à nous lever dans notre cœur pour Dieu et à nous consacrer tout à nouveau à Lui ; à Le laisser être notre époux. Il t’a choisie ! Ce n’est pas rien, le Roi des rois a fait le choix de te choisir, oui toi qui me lit !

Quand tu décides, malgré tes erreurs passées et tes douleurs, de Lui consacrer à nouveau ta vie ! Quand tu décides de déposer tes échecs, tes souffrances, tes non pardons, tes frustrations, tes chutes… à ses pieds, c’est alors que le Seigneur t’appelle ma belle, sa bien aimée. Ton cœur va commencer à battre au diapason du Sien et va s’enflammer pour Lui, le véritable Amour.

Puis, le Seigneur t’invite à venir. Venir chaque jour dans Sa présence, venir L’écouter te parler, t’enseigner au travers de sa Parole et c’est ainsi que chaque jour, tu vas apprendre à mieux le connaître. Il t’invite également à venir pour marcher à sa suite, dans les traces de Ses pas afin de manifester autour de toi tout l’amour qu’Il t’aura manifesté.

Oui mes sœurs, tout ce que nous pouvons rechercher se trouve en notre Seigneur et Sauveur, nulle part ailleurs, et même si nous avons un excellent mari, rien, vous m’entendez ? rien ne remplacera ce que Lui seul, notre Seigneur, peut et veut nous donner.

Que tu sois donc mariée ou célibataire, C’est le temps pour toi de te lever.

Avec toute mon affection.

Corinne

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

fr French
X
AILES

GRATUIT
VOIR